Séverine Gianèse-Pittman : « Nous allons rajouter des événements à la French Week »

Séverine Gianèse-Pittman

Séverine Gianèse-Pittman

– LE COURRIER DE FORIDE : Quelle va être la nouvelle organisation de la Chambre (Chairman, President, Director) ?
– Séverine GIANÈSE-PITTMAN : La nouvelle organisation a été initiée avant mon élection et la seule innovation a consisté en la création d’un poste de chairman non-executive. Ce poste a été dévolu à l’ancien président qui pourra ainsi nous faire bénéficier de son expérience chaque fois que nous pourrions en avoir besoin. N’étant par ailleurs pas partisane du changement pour le seul changement, je ne vois pas de raison de proposer de modification aussi longtemps que cette organisation donnera satisfaction.
A ce propos je tiens à insister sur le rôle essentiel que j’entends voir jouer à la directrice de la FACC qui est le seul dirigeant salarié et permanent de l’organisation.
– LE C.D.F : La présidence de la FACC demande-t-elle un investissement important ?
– S.G.P : Ce rôle se trouve accru par le fait que les membres du Board et moi-même avons une activité professionnelle souvent elle même très absorbante. En effet la présidence de la FACC est une tâche qui nécessite un investissement considérable et elle ne peut être menée à bien qu’avec une organisation bien huilée sans aucun « couac » et des membres du Board très impliqués dans les diverses activités.
– LE C.D.F : Votre profil d’avocat spécialisée dans le commerce international est certainement un plus, n’est-ce pas ?
– S.G.P : Je ne crois pas que mon profil professionnel soit un plus car chaque profession présente des avantages. Mais il est aussi probable que chaque Président doit orienter son action en fonction de sa vision, de sa personnalité et, sans doute, de son vécu professionnel. Il n’est donc pas impossible que mon action se différencie, au moins dans la forme, de celle de mes prédécesseurs.
– LE C.D.F : Quels sont les objectifs que vous aimeriez atteindre avant la fin de votre mandat ?
– S.G.P : J’aimerais qu’à la fin de mon mandat la FACC ait une meilleure visibilité et que son rôle soit mieux perçu des opérateurs économiques français en Floride ou des américains intéressés par le marché français. Pour cela nous devons réfléchir aux actions que nous pourrions mener, parfois en apparence très modestes ou terre à terre, qui pourraient leur être d’une utilité immédiate.
– LE C.D.F : Qu’est-ce qui a fait le succès de la French Week 2012, et quelles seront les nouveautés de la French Week en novembre prochain ?
– S.G.P : French Week est devenu un événement majeur de la communauté française à Miami. Le lunch de l’ambassadeur, le concert Nouvelle Vague, la table ronde des vins sur le marketing du vin aux Etats-Unis, le Cocktail avec Marc Levy, la Golf Cup ont été des succès et ont ravi les participants !
En 2013, ce sera le même format avec en plus un événement luxe, un événement sportif, des événements culturels avec des artistes français et enfin des tables rondes sur des sujets d’actualités économiques autour de CEO que nous sommes entrain de contacter.

Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !