Trayvon Martin : les témoins n’ont pas vu la même chose

Trayvon Martin : les témoins n’ont pas vu la même chose

Trayvon-Martin-George-Zimmerman-620x457Début de la deuxième semaine du procès de George Zimmerman accusé de « meurtre au second degré » (ce qu’on appelle en France un homicide volontaire sans préméditation) de Trayvon Martin en février 2012 à Sanford (entre Orlando et Daytona Beach).

Rachel Jeantel était au téléphone avec son ami Trayvon Martin quand le drame est arrivé entre le jeune homme noir et Zimmerman qui dirigeait le comité de surveillance civil de son quartier (qui lui était au téléphone avec la police). « Il y a un mec blanc louche qui me suit« , aurait dit Martin à son amie Rachel Jeantel. « Pourquoi vous me suivez ?« , aurait demandé Martin à Zimmerman. « Un homme respirant fort lui a répondu en lui demandant ce qu’il faisait là dans le quartier« . Puis elle entends des bruits dans le téléphone et Martin crier à nouveau: «Allez vous-en, allez vous-en». Elle n’a toutefois pu qu’admettre qu’elle n’avait aucun moyen de savoir qui avait attaqué l’autre en premier. John Good, un voisin de Zimmerman, a indiqué avoir vu à un moment donné les deux hommes se battre à terre, en assurant que c’est Trayvon Martin qui avait le dessus sur Zimmerman. Ce témoin a entendu appeler à l’aide, et pense sans en être totalement certain que c’était Zimmerman qui était en détresse. Jayne Surdyka, une voisine à sa fenêtre, pense pour sa part que c’était Trayvon Martin qui a crié, sans non plus en être certaine à 100%.

STRATÉGIES ET ENJEUX

Si l’affaire semble moralement déjà jugée, la justice a pour sa part obligation d’avoir des certitudes. Pour que Zimmerman soit condamné (il risque la prison à vie), il faut que les 6 femmes jurés soient convaincues par le procureur que l’homme a agi avec «malice» ou «haine». Le procureur insiste donc sur le fait qu’en ayant poursuivi Martin avec une arme, à l’encontre la recommandation d’un officier de police, Zimmerman avait alors déjà jugé et condamné Trayvon Martin. L’avocat de Zimmerman tente pour sa part avant tout d’insuffler un doute dans l’esprit des jurés, ce qui serait suffisant pour éviter une condamnation sous ce chef d’accusation pour son client.

Résumé de l’affaire sur France24 :


Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !