Rencontre avec Thierry de Villejust, Miami Broker

by La Rédaction | mai 24, 2014 12:06

Thierry de villejust

Thierry de Villejust, business broker à Miami

D’abord installé à Orlando pendant de nombreuses années en tant que broker spécialisé dans le résidentiel (où il fut aussi président de la chambre de commerce franco-américaine pendant 9 ans), Thierry de Villejust décida en 2006 d’ouvrir un second bureau permanent à Miami Beach afin de s’occuper du sujet particulier des cessions de commerces/entreprises [business brokerage]. Depuis, un grand nombre de Français a fait appel à ses services et à son expertise. Revue de détails des opportunités et des écueils de l’investissement en Floride.

 

Le Courrier de Floride : Qu’est-ce qui fait votre particularité dans ce secteur ?

TdV : J’ai la seule agence immobilière dédiée uniquement à la cession d’entreprises et de commerces à Miami Beach. C’est étonnant mais pourtant vrai et c’est surtout un gage de sérieux et de crédibilité pour tous ceux qui me contactent.

 

CDF : Quels services proposez-vous exactement ? 

TdV : Je représente essentiellement des acheteurs potentiels d’entreprises ou de commerces. Mais je gère également beaucoup de mandats de cession pour le compte de vendeurs et plus occasionnellement je m’occupe de fusions ou acquisitions. Mon volume d’activité est très diversifié : il va du petit commerce type salon de bronzage à la vente de casinos ou même d’un petit aéroport !

 

CDF : Quels conseils donneriez-vous à des francophones souhaitant investir aujourd’hui en Floride ?

TdV : C’est peut être une évidence, mais maitriser l’anglais est un plus indéniable. Il faut aussi prendre son temps et bien étudier le marché. En deça de 150 000 dollars d’investissement, il semble difficile d’acquérir une société suffisamment profitable pour en vivre. Idéalement, 300 000 dollars est un montant raisonnable. Ensuite, il faut bien réfléchir au secteur d’activité souhaité, ne pas se lancer dans des activités par simple coup de tête, mais aussi réfléchir à ses forces et ses faiblesses, réaliser un business plan, etc…

 

CdF : Justement comment aidez-vous ces acheteurs à construire leur projet ?

TdV : Nous les aidons en leur apportant notre connaissance du marché, en réalisant avec eux des études de marché, en les conseillant sur des critères objectifs d’achat et pas seulement subjectifs et surtout en continuant à les accompagner même après l’achat. Avec l’aide de partenaires, nous pouvons aussi les aider dans l’obtention de leurs visas, les recherches de maisons, l’inscription dans les écoles, etc…

 

CdF : Avez-vous vu les attentes de vos clients évoluer ces dernières années ?

TdV : Oui, ils sont beaucoup mieux informés grâce à la presse ou internet. Et en même temps parfois toutes ces informations se contredisent comme par exemple sur la question des visas, c’est pour cela qu’il est plus que jamais important pour eux de contacter des professionnels aguerris à l’expatriation aux Etats-Unis. En 90 jours d’accompagnement, je peux leur faire ainsi gagner près de 3 ans !

Site internet : http://www.bbofm.com

Pub BBOM2 tout mauve

Source URL: http://courrierdefloride.com/2014/05/24/rencontre-avec-thierry-de-villejust-miami-broker/