France : la droite reconquiert le Sénat

France : la droite reconquiert le Sénat

Après un court intermède à gauche, le sénat français revient à droite ce dimanche 28 septembre, alors que l’UMP et le centre comptaient (à 22h) au moins 13  sénateurs d’avance face à la gauche et ses alliés.

senat

France : Le Sénat. (Photo : D.R)

Le vent n’étant ces temps-ci pas très favorable au président Hollande et à sa majorité, ce basculement du sénat était assez prévisible : les sénateurs sont élus par les grands électeurs, et la droite avaient renforcé ses élus locaux aux dernières Municipales. Il n’y a donc pas eu de « raz-de-marée à droite », mais une progression assez prévisible.

DEUX SENATEURS FRONT NATIONAL

De même, le Front National ayant conquis un nombre important d’élus locaux, ils font pour la première fois rentrer deux de leurs élus au sénat. Si la relation de cause à effet est évidente, ces premiers sénateurs FN constituent néanmoins un petit événement historique dans la Haute Assemblée. Ces deux sénateurs sont de la région PACA : David Rachline (nouveau maire de Fréjus) et Stéphane Ravier (nouveau maire du VIIe secteur de Marseille).

A noter que plusieurs proches de François Hollande ont été battus (dont le maire de Tulle), tout comme Jean-Michel Baylet (président du Parti Radical de Gauche).

LES FRANCAIS DE L’ETRANGER A DROITE

Les 533 grands électeurs des Français de l’étranger ont également voté majoritairement pour les candidats de la droite, en l’occurrence la liste de Christophe Frassa qui compte 3 élus sur les 6 qui représenteront les Français de l’Etranger). La Gauche Unie compte 2 élus, et Robert Del Picchia (Les Indépendants) en compte 1 (lui-même).

Jean-Pierre Raffarin (Crédit photo : Claude Truong-Ngoc 2013CC BY-SA 3.0)

Jean-Pierre Raffarin (Crédit photo : Claude Truong-Ngoc 2013CC BY-SA 3.0)

Conséquence de ce basculement : les lois seront toujours votées par la majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale, mais elles prendront plus de temps à l’être, compliquant un peu plus la tache pour un gouvernement déjà fortement dans l’embarras.

Une autre élection a aussitôt débuté : celle de l’élection du président du Sénat. L’UMP, principal parti vainqueur de cette élection, prépare au même moment l’élection de son président (et potentiel candidat à la Présidentielle de 2017). Il est donc assez important pour les candidats (Sarkozy, Juppé, Fillon…) d’avoir un président du Sénat qui soit un proche. Trois candidats sont en lice : le sénateur des Yvelines Gérard Larcher (filloniste), l’ex-premier ministre Jean-Pierre Raffarin (sarkozyste), et le sénateur-maire de Compiègne Philippe Marini. La primaire entre ces trois candidats à la présidence du Sénat aura lieu mardi.

 

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !