Little Haïti (Miami) : attaqué dans sa boutique vaudou

Little Haïti (Miami) : attaqué dans sa boutique vaudou
Ronald Giordany

(Photo publique Facebook de Ronald Giordany)

Plus de peur que de mal pour Ronald Giordany, le propriétaire de Trois-Rivières Botanica, l’une des boutiques d’articles de vaudou haïtien situées à Little Haïti (quartier nord de Miami). Fin octobre, une fusillade éclate juste devant sa boutique. Les balles sifflent et Ronald Giordany n’est heureusement qu’effleuré par l’une d’entre-elles. Chance ou vaudou, personne ne le sait, toujours est-il que le propriétaire de Trois-Rivière Botanica s’en est tiré avec seulement une belle peur et un court séjour à l’hôpital Jackson Memorial.

Personne ne sait pour le moment la cause de cette attaque. Pour un témoin, Jean Clément, propriétaire d’une boutique située dans le centre commercial de Little Haïti, Ronald Giordany, un « gentil garçon », aurait tout simplement été pris pour un autre.

VOIR NOTRE ARTICLE SUR LE VAUDOU A LITTLE HAITI


Tags assigned to this article:
botanicaFlorideLittle HaïtiMiamiVaudou

Related Articles

L’Assurance auto et moto en Floride : quelle couverture en cas d’accident ?

Ce que couvre l’assurance obligatoire (minimum légal) et quelles polices complémentaires il est conseillé de contracter en Floride pour être complètement indemnisé en cas d’accident de la circulation.
La Floride est un état très particulier pour l’assurance automobile. En effet, le « Sunshine State » est l’un des rares Etats en Amérique doté d’un système basé sur le système d’une « responsabilité sans faute » pour l’assurance voiture, à l’instar du système français. Ce système de responsabilité sans faute permet l’indemnisation des victimes indépendamment de la faute du conducteur, et ainsi d’obtenir (en théorie), comme en France, plus facilement la réparation des dommages qui ont été causés lors de l’accident de la circulation.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !