Dairy Belle : l’expérience québécoise unique à Dania

Dairy Belle : l’expérience québécoise unique à Dania
Dairy Belle

François, Isabelle, Ritane et Gilles Grenier, de Dairy Belle Ice Cream à Dania Beach.

Entreprise de la famille Grenier à Dania Beach, Dairy Belle Ice Cream est devenue au fil des années bien plus qu’un simple restaurant : une véritable institution.

C’est assez simple : depuis 1998, à n’importe quelle heure que vous passiez sur la US1 devant Dairy Belle, il y a toujours la file ! Oh, il ne faut pas s’inquiéter, François et Isabelle Grenier, les jeunes qui tiennent l’établissement vont très vite. Et puis, durant l’année 2015, Dairy Belle sera agrandie, et ça devrait aller encore plus vite !

«Ce sont nos parents qui ont ouvert Dairy Belle», expliquent François et Isabelle. «En voyant l’emplacement, ils s’étaient dit «ça ferait un bel endroit pour une cabane à patates, comme on dit au Québec. Moi je faisais des études de marketing à Fort Lauderdale, et puis j’ai commencé à travailler dans les cosmétiques, alors qu’Isabelle faisait des études d’hôtellerie ». Gilles et Ritane Grenier arrivent alors à convaincre leurs enfants que Dairy Belle c’est beaucoup plus qu’une « cabane à patates ». «C’est vrai que nous sommes un peu le cœur du « Petit Québec », et que les Québécois et les Français ont un attachement particulier à l’endroit depuis toutes ces années. C’est un point de ralliement, un endroit de rencontres entre francophones, où ils peuvent lire les journaux en français, écouter la radio en français… Mais nous souhaitions tout de même améliorer Dairy Belle ma sœur et moi », explique François. « Nous avons eu différents projets, mais nous avons bon espoir pour qu’en 2015, ce soit réalisé », complète Isabelle. Un nouvel espace, sera agencé, avec un beau bâtiment et une terrasse plus grande. Mais l’esprit des lieux, qui a fait son succès sera conservé !

Alors pourquoi un tel succès ? D’abord l’emplacement joue : beaucoup de Québécois et de Français habitent dans les environs. « Et quand les Américains voient la file d’attente, ils se disent qu’on doit avoir des produits sympas », dit Isabelle. Avant la plage, on vient y chercher une crème glacée dont la réputation n’est plus à faire, et après la plage, on s’arrête pour dîner ; de la « cuisine rapide » – qui n’est pas comparable avec sa version anglo-saxonne (et puis les Québécois n’accepteraient pas que nous utilisions un anglicisme pour les définir !) mais aussi des mets Québécois que la plupart des connaisseurs célèbrent comme étant les meilleurs de Floride, à commencer par la Poutine. Pour les francophones qui ne connaissent pas, il s’agit de frites recouvertes de fromage en grain (importé du Wisconsin) légèrement fondu, et recouvert de sauce « gravy ». Même si l’origine du mot « poutine » fait débat, les cousins de Louisiane l’utilisent aussi pour désigner ce plat (mais aussi pour la version française du mot « pudding »). En 2013, ce sont ainsi près de 10 000 livres qui ont été nécessaires pour confectionner les poutines de Dairy Belle ! « Et au fur et à mesure, les Américains ont commencé à les apprécier aussi ! », assure François Grenier.

Ce n’est pas tout ! Les Québécois ayant quand même accepté quelques mots d’anglais dans leur vocabulaire, ils apprécient de retrouver à Dairy Belle les «hot chicken», «hot hamburger», qui rappellent aussi le pays, avec les « hot-dogs toastés » comme à la maison, et puis les « guédilles » au poulet ou aux oeufs (servis dans un pain à hot-dog toasté avec laitue, tomate et oignon).

C’est simple, c’est frais, c’est authentique : c’est incontournable dans le joli centre de Dania Beach, avec tous ses antiquaires qui sont tout près.

Dairy Belle Ice Cream :

118 North Federal Highway, Dania Beach, FL 33004 – (954) 920-3330

http://dairybelleicecream.com

L'un des endroits francophones les plus sympas de Floride !!

L’un des endroits francophones les plus sympas de Floride !!



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !