L’otage française au Yémen travaille pour une société de Miami

L’otage française au Yémen travaille pour une société de Miami

Isabelle-Prime

Présente à Sanaa (capitale du Yémen) depuis novembre 2013, Isabelle Prime (30 ans et originaire d’Angers) a été kidnappée le matin du 24 février – quelques jours avant son départ programmé du Yémen – alors qu’elle se déplaçait en taxi. Elle y travaillait pour la société Ayala Consulting, basée à Hialea et Sunrise (Miami), qui emploie plusieurs Français, et qui développe au Yémen un programme humanitaire financé par la Banque Mondiale.

Dans une interview donnée au Courrier de L’Ouest avant son départ, elle semblait consciente des risques, expliquant que « «En tant que chef de mission, j’étais chargée de trouver le logement. Du fait de la situation sécuritaire, nous avons dû nous regrouper dans une seule maison et sommes malheureusement obligés d’avoir des gardes armés. Le Yémen n’est pas un pays en guerre mais il y a un risque d’attaque constant.»


Tags assigned to this article:
Florideisabelle primeMiamiotageyémen

Related Articles

Déshomologations de deux écoles à Miami : réactions et précisions

Comme nous l’indiquions hier, deux écoles publiques de Miami (Sunset et Carver) viennent de se voir retirer leur homologation par le gouvernement français. Précisons que ce n’est pas la diplomatie française aux Etats-Unis qui homologue, mais la commission nationale d’homologation. Elle a pris cette décision qui a été publiée le 27 juin dernier au Journal Officiel. Trois écoles sur cinq restent homologuées dans la région de Miami : ISCHS (Miami), ISB (Hollywood) et LFA (Cooper City).

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !