Un brin de folie en Floride avec l’auteure québécoise Edna Arseneault-McGrath

Un brin de folie en Floride avec l’auteure québécoise Edna Arseneault-McGrath
Edna Arseneault-McGrath

Edna Arseneault-McGrath

Après avoir touché et bien fait rire les hommes autant que les femmes l’année dernière avec sa conférence sur le cœur, cette année, elle nous a encore conquis le 11 mars dernier au souper mensuel des Diplomates. Les hommes étaient à nouveau invités et Edna nous invitait cette année à mettre un brin de folie dans nos vies.

Edna et son mari célébreront leur 45e anniversaire de mariage le 2 juin prochain. Il y a maintenant 22 ans qu’elle écrit. La réalité, c’est qu’elle est accroc de l’écriture. Le cerveau de l’écrivain, c’est un cerveau d’images. Savoir bien écrire, c’est savoir bien penser. Elle a toujours le souci de trouver le mot juste. Écrire, dit-elle, c’est penser magie, c’est penser rire. C’est inventer des personnages.

Elle tombe tous les jours en amour. Même si le corps vieillit, quand on est amoureux, le cœur ne vieillit jamais. Enfant, elle a adoré aller à l’école. Elle souhaite que nous apprenions tous à nous laisser émerveiller et suggère que nous inculquions aux enfants le goût d’apprendre et d’aimer l’école. Merci Edna de nous entraîner dans un monde de bonheur, de folie et de rire.

Ajoutons, pour terminer, qu’Edna lancera le 3e livre de sa trilogie mi-juin ou début septembre. Ce sera pour elle, un septième livre, dont entre autres plusieurs best sellers. Bravo Edna. Merci de nous aider à rester jeunes.

www.facebook.com/CreationsEdna

Edna Arseneault-McGrath

Edna Arseneault-McGrath

 



Related Articles

Meurtres de Miami : Le père des enfants de la consule du Canada donne une version de l’histoire

De nouvelles informations arrivent rapidement sur cette épouvantable affaire durant laquelle le fils aîné de la consule générale du Canada à Miami a perdu la vie.
Germano Wabafiyebazu, l’ex-mari de la consule Roxanne Dubé (ils sont divorcés depuis 3 ans), père de Jean (17 ans, qui est décédé) et de Marc (15 ans, placé en détention), a donné une version du tragique événement qui s’est déroulé le 31 mars à 14h15 ; version qu’il tiendrait de la consule elle-même. Jean Wabafiyebazu (le fils aîné) aurait demandé à sa mère de pouvoir prendre la voiture de fonction (avec plaques diplomatiques) « pour aller faire un tour », et aurait emmené son frère avec lui.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !