Spring Break vire au drame en Floride

Spring Break vire au drame en Floride
Deux étudiants ont été arrêtés dans l’affaire du viol.

Deux étudiants ont été arrêtés dans l’affaire du viol.

Les fêtes de printemps semblent avoir été plus calmes cette année à Miami qu’en 2014 où de très nombreux faits divers avaient même remis en question l’existence de l’Ultra Music Festival. Néanmoins, outre l’affaire des enfants de la consule du Canada qui semble s’être déroulée en marge d’Ultra à Miami, c’est à Panama City Beach – l’autre destination de Floride prisée des étudiants – que le spring break a défrayé la chronique, avec des centaines d’arrestations d’étudiants, le double de l’an dernier selon la police. Une jeune femme de 19 ans a été violée devant un bar sur la plage de Panama City. Deux des trois jeunes hommes recherchés (22 et 23 ans) ont été arrêtés et accusés pour ces faits qui se sont déroulés devant des centaines de personnes, certains ayant filmé la scène, ce qui a permis les interpellations.

La veille, toujours à Panama City, c’est dans une maison où se déroulait une fête de Spring break qu’un jeune homme de 22 ans à ouvert le feu avec un pistolet et blessé 7 personnes. Un conseiller municipal a tenté de faire interdire la consommation d’alcool sur la plage et la vente après minuit, mais en vain. Il a commenté : «Nous avons du sang sur les mains». A cette vitesse les spring breaks pourraient bien y être interdits ou dissuadés, comme ils le furent par le passé à Fort Lauderdale puis à Daytona Beach… A noter qu’un jeune canadien d’Ottawa, Alexander Sanghwan, 22 ans, qui était venu au festival de Miami a été victime d’un délit de fuite vers 5h30 du matin alors qu’il sortait d’une fête. Projeté par la voiture à plusieurs mètres de l’impact, les jours d’Alexander ne seraient pas en danger, mais il avait dû être admis en soins intensifs.

Dans le cadre de cette enquête, la police a interpellé la danseuse nue Olivia Bennett, 26 ans, qui sortait de son travail à cette heure-là et qui a été inculpée le lendemain.



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !