Rencontre avec DJ Ella à Miami Beach

Rencontre avec DJ Ella à Miami Beach

ella int

Rico Bimini Records

LA CHRONIQUE ELECTRO DE RICO

Impossible de manquer Ella Romand si vous sortez à South Beach : une valeur montante de la musique qui a accepté de répondre à nos questions ! Elle sera à Treehouse Miami le 27 juin.


LE COURRIER DE FLORIDE : Tu es moitié Française, moitié Brésilienne et tu vis aux U.S.A, combien de passeports as-tu Ella ?

ELLA : Heureusement, j’ai 2 passeports (un Français et un Brésilien grâce à mes parents) ce qui me permet de voyager dans plusieurs pays, et j’espère éventuellement avoir aussi un passeport Américain !

Le CDF : Tu as joué en Afrique, tu peux me raconter comment ça s’est passé?

ELLA : Ça été une super expérience! J’ai eu la chance de jouer pour plus de deux mille personnes durant la « Black Sensation Party » au Mozambique, ça a duré pendant 24 heures, et c’était aussi ma première fois en Afrique où j’ai eu un accueil très chaleureux par les habitants là-bas.

Le CDF : Quel est ton meilleur souvenir en tant que DJ?

ELLA : Sûrement d’avoir joué en Afrique c’était quelque chose de très spécial, mais aussi quand je suis allé à Ibiza où j’ai joué pour une fête privée dans une villa, c’était une super expérience avec toute l’ambiance qui existe dans cette ville !

ella couv

Le CDF : Quels sont tes labels favoris en ce moment?

ELLA : Manual Music, Bimini Records et No19 sont mes préférés !

Le CDF : As-tu eu une rencontre qui a changé ta vie en tant qu’artiste ?

ELLA : Le fait que je sois DJ résident à « Do Not Sit On The Furniture » ici à Miami m’a donné l’occasion de rencontrer plusieurs DJ que j’admire, avec Behrouz, le patron qui est toujours présent. Donc, c’était une grande opportunité de jouer là-bas, plutôt qu’une rencontre spécifique qui a changé mes perspectives dans ma carrière.

Le CDF : Tu es une habituée de Zuma à Brickell et de Do Not Sit on the Furniture à South Beach, deux lieux bien différents. Où est-ce que tu  t’amuses le plus derrière les platines ? 

ELLA : Oui, les deux sont très diffèrents ! Et j’adore parce que ça me donne la chance de jouer d’autres genres de musique avec deux ambiances complètement opposées. A « Do Not Sit » je peux m’amuser un peu plus, et à Zuma je peux jouer la musique plus « downtempo » que j’aime aussi beaucoup (j’ai même fait un album « downtempo » qui s’appelle Awakening, en vente sur iTunes sous le nom de Eromand).

Le CDF : Etant fan d’électro et aussi fan de foot, je ne peux pas m’empêcher : Ou étais-tu le 12 juillet 1998 lors du France – Brésil ?

ELLA : J’étais en France pour ce match, j’étais contente pour la France et j’étais très triste aussi que le Brésil ait perdu !

Le CDF : Tu joues au Treehouse le 27 Juin,  quel genre de musique y aura-t-il là-bas ?

ELLA : Le 27 je joue avec Joyce Muniz (DJ et compositeur brésilienne) et je vais jouer un mix entre deep house et deep tech pour faire danser les gens mais sans perdre la finesse des mélodies deep house.

Le CDF : Tu veux rajouter quelque chose pour nos lecteurs ?

ELLA : En ce moment, je travaille un set « live » avec une chanteuse que j’adore… et vous verrez tout ça très bientôt sur mes réseaux sociaux et dans les clubs   🙂

Retrouvez Ella Romand à Treehouse Miami le 27 Juin, pour plus d’infos :

www.facebook.com/ellaromand

Propos recueillis par RICO FROM PARIS

Fondateur et label manager de Bimini Records,

Label électro basé à Miami

http://www.biminirecords.com/
https://soundcloud.com/biminirecords



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !