Miami : Demande de libération pour Marc Wabafiyebazu

Miami : Demande de libération pour Marc Wabafiyebazu
Marc Wabafiyebazu Dubé

Marc Wabafiyebazu.

Marc Wabafiyebazu, 15 ans, le fils de l’ex-consule du Canada à Miami, Roxanne Dubé, a comparu devant le juge mercredi 27 mai suite à une demande de remise en liberté par son avocat, Me Michael Corey. Pour tenter d’obtenir une libération conditionnelle, l’avocat aura dû démontrer au juge que le parquet n’a pas assez de preuves pour prouver la dangerosité potentielle du jeune Marc, ni son implication dans les fusillades qui ont coûté la vie à son frère, Jean, 17 ans, et à un dealer du même âge, le 30 mars dernier. En Floride, il est possible d’être accusé de meurtre sans avoir tué qui que ce soit, juste pour le fait d’avoir participé activement à celui-ci. Et c’est ce dont le jeune Marc est accusé.

Mme Dubé a été entendue par le juge, assurant que son fils ne quitterait pas les Etats-Unis si il était libéré, et se disant « absolument convaincue » de son innocence. «Marc est le fils que tous les parents voudraient avoir», a précisé la consule qui a donné plusieurs autres éléments sur l’affaire, entre autres que Marc était très influencé par son grand frère Jean, et qu’elle n’était pas du tout au courant qu’ils avaient des armes. Marc Wabafiyebazu devrait savoir le 3 juin si le juge accède à sa demande de libération. Lors des différentes auditions, selon le Miami Herald, certains témoignages à charge de la police contre Marc Wabafiyebazu semblent s’être émoussés.

NOTRE DOSSIER COMPLET SUR L’AFFAIRE



Related Articles

Livres : « Miami la cubaine »

Le 21 juin devait sortir aux Presses Universitaires de Rennes un livre de Violaine Jolivet intitulé : « Miami La Cubaine : Géographie Relationnelle D’une Ville-Carrefour Entre Les Amériques » dont voici le résumé : « Une analyse sociale et géographique de Miami soulignant l’influence démographique de Cuba. L’auteure montre le rôle de l’élite hispanophone dans le développement de la ville, ce qui se vérifie par l’appropriation des territoires, la présence culturelle et les rapports de pouvoir. » Ceux qui s’intéressent à la Magic City devraient trouver l’occasion de s’y informer très sérieusement !

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !