The ghosts in the machine : l’industrie des faux profils sur les réseaux sociaux

The ghosts in the machine : l’industrie des faux profils sur les réseaux sociaux

new republic ghosts in the machine

En couverture de son numéro de mai, le magasine The New Republic affichait une enquête instructive sur les faux profils de réseaux sociaux comme Facebook et l’industrie qui s’en occupe. Des entreprises fabriquent ainsi à la chaîne de faux profils sur commande de clients qui demandent « 20 ou 30 belles américaines ; 1000 hommes gays vivant à San Francisco, 75 brésiliennes fans de fitness » etc. Les nouvelles entreprises du secteur disposent de logiciels afin de produire ces profils à l’infini, et de berner Facebook qui fait la chasse à ce genre de comportements. Les débuts de l’industrie du Spam s’étaient faits comme chacun le sait avec les emails. Mais en 2009 Facebook qui commence à devenir célèbre va apposer sur ses pages le fameux bouton « like » qui devient un enjeu commercial en soi, tout comme les millions de followers des politiciens ou starlettes. « Khloé Kardashian gagnerait autour de 13 000$ chaque fois qu’elle tweete des choses comme, « Vous voulez savoir comment Old Navy fait paraître vos fesses scary good ? » à ses 13,6 millions de followers. » Depuis lors, des « fermes de clics » sont ainsi spécialisées dans le faux like, aussi bien que dans le plus littéraire faux commentaire sur Amazon ou Yelp.

http://www.newrepublic.com/issue/2015-may-01



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !