Un Français ouvre la première ligne de ferries Miami-Cuba !

Un Français ouvre la première ligne de ferries Miami-Cuba !
Daniel Berrebi, patron de Baja Ferries.

Daniel Berrebi, patron de Baja Ferries.

Daniel Berrebi et sa société Baja Ferries ont l’habitude depuis des années de faire la traversée entre la Floride et l’île de Cuba, mais… pour transporter des denrées alimentaires. Néanmoins, l’armateur français de Miami assure avoir reçu la toute première autorisation de transporter des personnes entre les deux pays à partir du mois de septembre, et ce alors même que les pays n’ont pas encore d’ambassadeurs respectifs. Malgré le réchauffement diplomatique, les discussions entre le régime communiste et la Maison-Blanche n’ont pas encore atteint une reprise officielle des relations. Mais la tendance est là, et – malgré l’opposition des autorités de Floride (dont le maire de Miami qui y est très hostile), une normalisation voit réellement le jour. Néanmoins, une douzaine de raisons seulement justifient pour le moment les départs des Etats-Unis vers Cuba : professionnelles, humanitaires, étudiantes ou culturelles (entre autres).

Daniel Berrebi prévoit d’investir 1M$ dans cette nouvelle liaison, et de transporter 1000 passagers par jour.

NOUVELLES CUBAINES

Fin mai, le président Obama a effectué une visite surprise dans une église de Miami fréquentée par des immigrés cubains afin « d’exprimer sa sympathie envers la diaspora américano-cubaine qui s’y recueille« , a expliqué la porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Bernadette Meehan. Critiqué par ces derniers pour la reprise des relations diplomatiques, le président a tenu à rendre hommage au « sacrifice » de ceux qui sont venus en Floride « à la recherche de liberté et d’opportunités, ainsi qu’à leurs contributions extraordinaires » aux Etats-Unis d’Amérique.

Barack Obama avait profité de ce séjour pour également rencontrer la famille de Steven Sotloff, le journaliste assassiné par l’Etat Islamique.

 



Related Articles

1 comment

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !