Tram de Miami-Beach : Alstom est sur les rails

Tram de Miami-Beach : Alstom est sur les rails

Un tram entre Miami et Miami-Beach, c’est bizarre que ça n’existe pas déjà… Et il est à peu près évident que ça arrivera un jour, les politiques travaillant sur le projet. En tout cas l’entreprise française Alstom a devancé leurs décisions avec un projet complémentaire : selon le Miami Herald, Alstom leur aurait proposé de construire une ligne de 8 kilomètres le long de Washington avenue (Miami Beach), du Convention Center à la 5th avenue, pour un coût de 148M$, avec un contrat de gestion de 35 ans à la clé pour la société française.

Cette ligne pourrait ainsi se connecter avec le projet de rails le long du pont MacArthur Causeway qui relierait Miami à l’île et à ses plages. Mais les autorités préfèreraient que l’intégralité du trajet soit réalisé par la même entreprise. Mais l’appel d’offre sera de toute manière soumis à la concurrence. Néanmoins, Alstom est très bien positionnée avec ses tramways sans câbles, alimentés en énergie par un rail électrifié seulement au moment où le tram est dessus.


Tags assigned to this article:
alstomFlorideMiamiMiami Beachtram

Related Articles

Décès de Jacques Parizeau, ancien premier ministre qui aura marqué l’histoire du Québec

C’est une figure historique qui vient de disparaître : Jacques Parizeau est mort lundi soir à l’âge de 84 ans, «tout en douceur, entouré de plein d’amour», comme l’a indiqué son épouse, Lisette Lapointe. Elu chef du Parti Québécois en 1988, M. Parizeau est devenu premier ministre du Québec en 1994. Il engagea alors immédiatement le processus du deuxième référendum pour l’indépendance. Mais le 30 octobre 1995 les Québécois votent à 50,58 % pour le maintien dans le Canada. Il annonce sa démission dès le lendemain et se retire de la vie politique. Il est salué au Québec comme l’une des plus grandes figures politiques. Jacques Parizeau était devenu l’an passé docteur honoris causa de l’Université de Montréal.

1 comment

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !