Miami : Loïc Yviquel sponsorise les sportifs peu connus

Miami : Loïc Yviquel sponsorise les sportifs peu connus
Loïc Yviquel

Loïc Yviquel

Zlatan ou Serena n’auront jamais besoin de lui vu le montant de leurs salaires…. mais bien d’autres sportifs de l’ombre, « stars » du ping-pong, de la lutte bretonne ou d’aviron gagnent moins bien leur vie, tout comme les praticiens de certains sports célèbres mais peu développés dans certaines régions (le rugby dans le nord de la France ou au Canada, par exemple). Et c’est là que ce Français de Miami (42 ans et originaire de Grenoble) intervient : Loïc Yviquel a lancé la plate-forme de financement participatif sponsorise.me qui a soutenu plus de 3000 projets sportifs l’an passé grâce à 1,2 millions récoltés. En tout, 67% des projets présentés ont été financés. Pour son fonctionnement, sponsorise.me garde 10 à 20% des fonds, et reverse le reste aux porteurs de projets. A noter que Coca-Cola vient d’entrer au capital de sa société.

www.us.sponsorise.me

LE CREDIT PEER TO PEER EXPLOSE

Par ailleurs, dans son édition du 27 juillet, Time Magazine a réalisé un dossier sur le prêt d’argent peer-to-peer, et l’importance qu’il prenait aux Etats-Unis. Ce n’est pas nouveau : des particuliers peuvent ainsi emprunter sur des plateformes internet à des taux bien plus avantageux que celles des cartes de crédit classiques autorisées par les banques américaines. Ce qui est plus nouveau, ce sont les montants transférés chaque année, qui se comptent désormais en milliards. A tel point que les grandes banques commencent à étudier la possibilité de lancer des offres similaires !



Related Articles

Design District : Le luxe Français à la conquête de Miami

Le luxe continue son implantation dans le sud de la Floride, afin de servir les clients locaux, mais aussi les nombreux touristes, comme par exemple les Brésiliens qui viennent acheter ici des produits bien moins taxés qu’ils ne le sont dans leur propre pays. Du coup, un ballet de voitures voyantes, Rolls, Lamborghini, Ferrari… est de plus en plus imposant dans ces quelques rues agréables du Design District. Peu de Peugeot ou de Citroën… mais en revanche la moitié des boutiques sont bel et bien françaises. Il y a un an, c’était un grand magasin Hermès qui rejoignait les autres ; en mai 2014 c’est Longchamp qui y posait son sac, et la liste commence à s’allonger du « chic » français établi au Design District. Et bien d’autres s’apprêtent à y arriver.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !