Cyrille Aimée : « J’ai hâte de venir chanter à Miami ! »

Cyrille Aimée : « J’ai hâte de venir chanter à Miami ! »

Voici l’histoire d’un parcours qui pourrait bien commencer par : «Il était une fois». Cyrille Aimée fait figure d’ovni musical tant son parcours est atypique et jalonné de succès. Née en France d’un père français et d’une mère dominicaine, Cyrille se familiarise à la musique naturellement lorsqu’elle découvre l’univers des camps manouches près de chez elle. Ensuite, le talent a fait le reste. Remarquée et primée à de nombreux festivals de renom, elle éclate aujourd’hui au grand jour. Elle sera en concert au Festival Miami le 29 octobre prochain.

Cyrille Aimée sera en concert à Coral Gables le 29 octobre prochain.

Le Courrier de Floride : Vous vous produisez à Coral Gables le 29 octobre prochain pour le festival de Miami. C’est la deuxième fois que vous vous produisez ici, quel souvenir en gardez-vous et que vous inspire cette ville ?

Cyrille Aimée : Je me suis produite pour la première fois à Miami il y a deux ans avec La Panthère Rose où j’ai pu rendre hommage à Henry Mancini le compositeur de la célèbre compositeur du film de Blake Edwards. C’était une super expérience et j’ai eu l’occasion de découvrir des musiciens incroyables lors de cette représentation. J’aime le côté latino de Miami même si je ne connais pas beaucoup la ville. Je vais essayer de visiter cette fois-ci !

LE CDF : On a l’impression que le métissage est important dans votre musique ?

C.A : Je suis née d’un père français et d’une mère dominicaine. Pour moi le métissage est naturel et si cela ressort dans ma musique ce n’est pas voulu. Pour moi le mélange des cultures, des saveurs, est une richesse. J’adore découvrir les différences, et les similitudes entre les cultures, dans leur musique, mais aussi dans leurs manières de voir la vie. C’est fascinant!

LE CDF : Le New York Daily News a dit de vous « Aimée is the revelation ». Vous êtes un exemple de la Frenchie qui a réussi aux Etats-Unis, comment expliquez-vous votre succès Outre-Atlantique ?

C.A : Je suis venue aux Etats-Unis pour étudier la musique donc ma carrière je l’ai commencée ici. J’ai été très chanceuse de pouvoir jouer dans de très beaux clubs à New York et de faire entendre ma voix régulièrement. Dès ma deuxième année aux États Unis j’avais un gig régulier tous les samedis au Cupping Room de Soho à Manhattan. Je l’ai gardé pendant 6 ans, puis j’ai commencé à trop voyager donc je ne pouvais plus le faire. J’ai aussi eu une résidence dans un des clubs les plus importants de New York : Birdland. Ce qui m’a surtout aidé, c’est de passer très souvent à la radio sur WNYC depuis quelques années. Mon public grandit encore chaque jour grâce à cela.

LE CDF : Quelles sont vos inspirations ?

C.A : Ayant grandi dans le village où a lieu le Festival Django Reinhardt, et où les manouches viennent s’installer chaque année, j’ai beaucoup d’admiration pour lui. Je suis également influencée par la Motown et des artistes comme Michael Jackson, Stevie Wonder et Ella Fitzgerald.

LE CDF : Peut-on dire que vous êtes une gypsie ?

C.A : J’adore voyager et cela tombe bien je suis musicienne ! Cela fait partie du métier même si souvent je ne vois que les hôtels dans les villes par où je passe. Mais c’est mon côté manouche qui m’a donné envie de faire de la musique !

LE CDF : La communauté française est importante à Miami. Quel message souhaiteriez-vous transmettre aux français de Miami ?

C.A : Je suis impatiente de les rencontrer et j’espère leur apporter un bout de leur pays à Miami !


Cyrille Aimée sera sur la scène de l’UM Gusman Concert Hall le 29 octobre à 20h

dans le cadre de FestivalMiami.

1314 Miller Dr, Coral Gables, FL 33146

Rens. et tickets sur FestivalMiami  – Le site de Cyrille Aimée




Related Articles

2 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !