White House 2016 : L’icône Ben Carson devient le Républicain à abattre

White House 2016 : L’icône Ben Carson devient le Républicain à abattre

Après l’avoir cité en modèle pendant des décennies, les médias se déchaînent désormais contre le candidat à la primaire républicaine, Ben carson.

(photo : Gage Skidmore – Mars 2015 – CC-BY-SA-3.0)

Il fut un temps (pas si éloigné) où la réussite sociale et professionnelle d’un « african-american » était immédiatement montrée comme un exemple à suivre. Ben Carson (64 ans), élevé seul à Détroit pas sa mère pauvre, fût de ceux-là. A 33 ans il n’était pas seulement un brillant neurochirurgien, mais déjà chef de service dans son hôpital, devenant ainsi progressivement une icône pour une Amérique où la « discrimination positive » était une volonté quasi-unanime. Carson a défrayé la chronique en devenant le premier médecin de l’histoire à réussir une séparation de frères siamois reliés par la tête. Mais ses qualités scientifiques ne sont pas les seules. Il est pieu (important aux Etats-Unis), d’un calme et d’une gentillesse à toute épreuve. En 2013, invité à prendre la parole aux côtés de Barack Obama, il n’en a pas moins dit en public ses quatre vérités au président. Ben Carson fût alors sollicité par les conservateurs pour s’engager un peu plus en politique. Quelques mois plus tard, il est candidat à l’élection présidentielle et n°2 des sondages chez les Républicains avec 20% des intentions de votes (derrière Donald Trump, 26%). Progressant mois après mois, il distance de plus de 10 points ses immédiats poursuivants Marco Rubio et Jeb Bush.

Comme Trump ou Rubio, Benjamin Carlson n’a pas une longue carrière politicienne derrière lui. Et si le choix des Républicains doit se porter sur « un amateur », Carson a donc ses chances d’être celui-là. Son style modeste et sympa tranche avec le ton agressif d’un Trump. Certes, Carson s’y connaît plus en chirurgie du cerveau qu’en économie ou en conflits armés au Moyen-Orient, mais ses qualités humaines et ses positions conservatrices semblent suffisantes à beaucoup.

Si ses opposants ont déjà tiré à boulets rouges sur la (très facile) cible Donald Trump, il semblerait bien que Carson devienne à son tour un « ennemi crédible » pour les Démocrates et certains médias  qui leur sont proches. De Time à Politico, durant les deux derniers mois, des dizaines de médias n’ont pas manqué d’éreinter le candidat Carson, notamment sur ses convictions religieuses et leurs conséquences politiques (opposé à l’avortement, au mariage homosexuel etc…), jusqu’à l’accuser d’être convaincu que l’apocalypse était imminente !

Passant entre les balles qui sifflent autour de lui, Carson continue calmement sa campagne. Contrairement aux autres candidats qui ont accumulé les millions de dollars pour l’élection grâce à quelques centaines de milliardaires, Carson lui aussi à capté des millions, mais grâce à des milliers de petits donateurs qui voient toujours en lui une icône, mais une icône cette fois capable d’apporter leurs valeurs dans cette grande maison blanche sur la rive du Potomac.

www.bencarson.com

Ben Carson à Miami et Fort Lauderdale

Le Dr. Ben Carson viendra dédicacer son livre A More Perfect Union le 5 novembre 2015 dans deux Barnes & Noble :

  • A Miami à 12h au : 12405 North Kendall Drive – Miami, FL 33186
  • A Fort Lauderdale à 16h : 2051 N. Federal Highway – Fort Lauderdale, FL 33305

 

 

 



Related Articles

11 comments

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !