Beckham joue à l’arlésienne à Miami

Beckham joue à l’arlésienne à Miami

Les temps sont durs pour l’ex-star anglaise du football : ça fait près de trois ans qu’il cherche un endroit à Miami pour créer un stade digne d’une introduction de sa future équipe dans le championnat US.

L’équipe devait commencer en 2016, nous y sommes… et point de stade n’a poussé dans la Magic City. après avoir été mis en échec sur une demi-douzaine de projets plus spectaculaires les uns que les autres, il a annoncé en décembre un nouveau projet à Overtown, au nord de la Miami River, à environ 1500m à l’ouest de l’I95. Comme à chacune de ses interventions, des milliers de blogs assurent que « cette fois c’est la bonne », et les rumeurs de rajouter une liste de stars « vieillissantes » sur le point de signer avec la nouvelle franchise, allant de Cristiano Ronaldo à Ibrahimovic. Les autorités floridiennes aimeraient bien que Beckham concrétise son projet… Mais elle paraissent se lasser. Ainsi quelques jours après la nouvelle annonce de Beckham, le maire Miami, Tomas Regalado, a commenté « rien dans ce projet ne mentionne les parkings« . Effectivement… il s’agit d’un « oubli » pour le moins embêtant ! Le maire a ainsi montré son scepticisme.

La Major League Soccer (MLS) est elle aussi un peu fatiguée de ces déclarations à répétition, à commencer par son président Don Garber qui a commenté en décembre : «S’ils ne parviennent pas à finaliser un accord pour le stade, il n’y aura pas d’équipe MLS à Miami. Il n’y a pas de date limite, nous sommes toujours persuadés que Miami est un marché important pour notre expansion, mais ce dossier est frustrant, pas plus frustrant que d’autres avant lui. Nous voulons bien faire les choses, si on n’y parvient pas, il va falloir avancer, David en est conscient, les responsables de la ville (de Miami) en sont conscients aussi. »

 

 

 



Related Articles

1 comment

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !