La médecine se dématérialise aux Etats-Unis

La médecine se dématérialise aux Etats-Unis

Les USA ont toujours un coup d’avance en matière de virtualisation des services : tout y passe, y compris depuis un moment… même la médecine !

Il faut dire que le système médical américain peut être surprenant pour un Québécois ou pour un Français expatrié : l’attente peut parfois être longue pour certains rendez-vous (il faut en moyenne trois semaines pour avoir un rendez-vous avec un médecin de famille), mais c’est surtout la facture finale qui peut surprendre, en fonction du nombre d’examens que votre docteur vous fait passer. Et, donc, comme internet facilite tout, sont récemment arrivées les… consultations à distance. Il est désormais possible d’avoir une simple rendez-vous avec un médecin sur le web, sans attendre plus que quelques secondes, et pour un coût bien inférieur : 10mn de discussions vous coûteront à peine 20$. Et vous recevrez votre ordonnance par email, prête à être déposée à la pharmacie. Quelques polémiques ont évidemment eu lieu au début au sujet de cette « cybermédecine », mais le mouvement semble déjà inarrêtable. 7,2 millions de consultations ont déjà eu lieu cette année de cette manière, sur des plateformes comme MavenClinic (spécialisé pour les femmes (enceintes, notamment)) qui touchent ainsi de plus en plus de monde. Et le géant de l’assurance médicale UnitedHealthcare rembourse désormais ses clients pour ce genre de consultations.

Médecin etats-unis

(photo : Victoria Reay (CC BY 2.0)

Certains médecins y ont vu un intérêt immédiat, par exemple ceux qui ne font pas le plein dans leurs cabinet médicaux : avec le web ils peuvent enchaîner les clients sans attendre. Et d’autres pistes s’ouvrent. Par exemple en août dernier, Maven a lancé les consultations spéciales « santé mentale ».

Internet, mais aussi les nano-technologies, promettent ainsi de révolutionner la médecine au XXIème siècle à un point encore difficilement imaginable. La généralisation du smartphone aussi a des conséquences, avec par exemple le fait que chacun ait, grâce à cela, désormais un appareil photo sur soi afin de transférer des clichés de blessures, ou bien encore de mesurer sa vision, etc…

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !