Les descendants de Meyer Lansky souhaitent une compensation de Cuba

Les descendants de Meyer Lansky souhaitent une compensation de Cuba

Dans le processus en cours de normalisation des relations entre les USA et Cuba, des pourparlers se sont ouverts en décembre sur la compensation éventuelle de propriétés américaines à Cuba nationalisées par le régime communiste dans les années 1950. Selon l’agence de presse Reuters, une famille floridienne un peu spéciale se serait immédiatement manifestée : celle du parrain de la mafia juive Meyer Lansky !

Lansky avait migré de New-York vers Miami et La Havane après la seconde guerre mondiale, et c’est à Cuba qu’il avait mis en place la French Connection avec son compère de la maffia italienne Lucky Luciano. Ce dernier était alors en Sicile et ne pouvait plus remettre les pieds aux USA où il était un peu trop connu. C’est donc à Cuba que les deux hommes se sont retrouvés et ont bâti leur réseau d’importation d’héroïne cultivée dans les colonies françaises d’Asie, puis importée aux Etats-Unis via les laboratoires clandestins de Marseille, puis les ports de Cuba.

Meyer Lansky a la particularité de n’avoir jamais été condamné et d’être mort en 1983 sans richesses sur ses comptes en banque… Pas certain que ses héritiers aient vu la couleur de l’argent. En tout cas le petit-fils de Lansky qui habite toujours en Floride (à Tampa), aurait déclaré à l’agence Reuters que lui, et sa famille, en tant que bénéficiaires de la succession de Lansky avaient droit à une indemnisation de la part du gouvernement cubain pour l’hôtel-casino La Havane que Lansky avait ouvert un an avant l’arrivée de Castro au pouvoir.

Vous pouvez retrouver l’histoire de cette « French Connexion » dans notre dossier complet : http://courrierdefloride.com/2015/02/10/french-connection-35-ans-de-mafia-franco-americaine/

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !