Me Francis Boyer : « On utilise un avocat différemment aux Etats-Unis »

Me Francis Boyer : « On utilise un avocat différemment aux Etats-Unis »

Rencontre avec Me Francis Boyer, avocat spécialisé en droit des affaires sur toute la Floride avec des cabinets à Miami, Orlando, Fort Lauderdale, Jacksonville et bientôt New-York (à partir d’août 2018).

– CET ARTICLE A ETE MIS A JOUR EN JUIN 2018 –

Maitre Francis Boyer Avocat

Maître Francis Boyer

Avec ses racines bretonnes et des marins partant pêcher jusqu’à Terre-Neuve, son excellent français, ses études aux Etats-Unis et sa vie professionnelle internationale, Me Francis Boyer est le parfait exemple des liens forts qui unissent la France, le Canada et les Etats-Unis. Après des études en droit des affaires en Californie, il découvre la Floride à l’occasion de son Doctorat en Jurisprudence à l’école de droit de Jacksonville et décide de rester dans cet Etat pour exercer. Fortement attaché aux pays francophones et aux expatriés, il est durant de nombreuses années vice-président du comité de jumelage entre Jacksonville et Nantes, mais aussi « ambassadeur économique de la Bretagne ». Me Francis Boyer est un avocat polyglotte, à la confluence de toutes ces cultures, notamment au niveau juridique.

Membre du Barreau de Floride, de New-York et du District de Columbia (Washington, DC), Maître Boyer est un des rares avocats en Floride expert en droit international (seulement une cinquantaine dans tout le pays). Le cabinet Boyer Law Firm prend en charge des dossiers pour des entreprises américaines et d’autres pays étrangers, ainsi que ceux de particuliers, dans les domaines de l’immigration, de la succession et du patrimoine, des litiges, de propriété intellectuelle, de la fiscalité, de l’immobilier, car il est également l’équivalent d’un notaire français.

Mais Me Francis Boyer est tout particulièrement spécialisé en droit des affaires et des sociétés (y compris internationales). Il est donc à même d’élaborer, de réviser et de négocier tous les actes juridiques liés à la gestion d’une entreprise. Me Boyer peut intervenir dans le cadre de créations d’entreprises (choix des statuts, déclarations administratives, convention d’actionnaires,…), de fusions ou d’acquisitions, d’achats et de ventes d’affaires ou de licences (négociations des contrats, baux commerciaux, transfère de titres de propriétés,…), sur tous les aspects juridiques des transactions. « Mon objectif est de guider et d’aider les particuliers ou les sociétés à atteindre leurs buts pour améliorer leur futur ».

Dans le droit des affaires, Maître Boyer remarque qu’il existe une grande différence de motivation pour faire appel à un avocat selon que l’on est américain ou européen : « En France, vous contactez un avocat pour aller à la bataille, quand toutes les autres voies ont été épuisées. C’est ce que j’appelle un ‘avocat tribunal’. Aux Etats-Unis, l’avocat est consulté beaucoup plus en amont, il conseille avant, pendant et après une affaire car il peut avoir différents rôles et non pas seulement celui de conseiller juridique. Il n’y a pas division de la connaissance juridique comme c’est le cas en France ou au Québec, avec d’un côté l’avocat et de l’autre le « conseiller juridique d’entreprise » ou le « notaire ». Je fais d’ailleurs beaucoup plus de pré-conseil auprès d’américains que de français ». Aux Etats-Unis « l’avocat est finalement un proche que l’on consulte régulièrement et qui vous fait économiser de l’argent durant toute votre vie ». Me Francis Boyer précise également que dans les affaires trois points sont cruciaux et nécessitent vraiment l’intervention d’un avocat pour éviter les problèmes : l’achat d’une société ou la révision d’un contrat de location (en termes de négociations) ; les projets de constructions ou de travaux (contrat de protection avec les prestataires) – il est agréé courtier immobilier – ; les partenariats d’affaires (contrat entre les actionnaires).

Selon Maître Boyer, il ne faut pas hésiter à consulter un avocat, et ce pour plusieurs raisons. « La société américaine fait plus naturellement appel à la justice, que ce soit bien fondé ou pas et vous pouvez vous retrouver facilement dans une situation très difficile, tant financièrement que psychologiquement ». Le domaine juridique aux Etats-Unis est très complexe, « les lois changent en fonction des Etats, et sont régies par la jurisprudence, et non pas par un code civil, ce qui crée des imbroglios que personne d’autre qu’un professionnel du droit ne saurait démêler ! Et si vous êtes expatriés, c’est d’autant plus vrai, car vous ne maitrisez généralement moins le droit de votre nouveau pays ». Pour Me Francis Boyer, faire appel à un avocat, c’est tout simplement « avoir un confort moral » et faire en quelque sorte « de la médecine préventive » pour éviter les ennuis et les procès couteux.

D’un point de vue financier, l’avocat ne vous coûte pas plus cher « à l’heure » (la base de facturation aux Etats-Unis) qu’en Europe, car il doit travailler plus longtemps sur les dossiers. « Un peu de dépense pour un avocat d’affaires en amont vous reviendra toujours moins cher qu’une dispute au tribunal, car un procès peut coûter 25 000 dollars et jusqu’à 100 000 dollars ! ».

Le service rendu est réellement différent aux Etats-Unis, et ceux qui sont habitués au système américain en sont généralement plutôt satisfaits, sauf s’ils sont abonnés à la malchance judiciaire !

Si vous voulez contacter Me Boyer :

Me FRANCIS BOYER :
Miami / Fort Lauderdale (305 921 9665), Jacksonville (904 236 5317) et Orlando (407 574 2573).
www.avocat-international-floride.com

Francis boyer avocat visas immigration Floride miami orlando



Related Articles

1 comment

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !