Le ventriloque français Jeff Panacloc au Fillmore Theater de Miami en février

Le ventriloque français Jeff Panacloc au Fillmore Theater de Miami en février

Pour un humoriste, Jeff Panacloc, ne parle pas beaucoup, c’est surtout son singe Jean-Marc qui est bavard et facétieux. Le jeune ventriloque connaît un grand succès en France, et il sera sur les scènes américaines en février : à San Francisco le 2, à Los Angeles le 4, au Fillmore de Miami Beach le 8, et enfin au Gramercy de New-York le 10 février.

Chacun son genre de « révélation » ; mais pour Jeff c’est venu en allant écouter dans un cabaret parisien David Michel, un ventriloque français des années 1970 et son personnage « Nestor le pingouin ». Après avoir écumé les petites salles de la capitale, Jeff Panacloc accède à la renommée en passant (comme beaucoup) dans l’émission de Patrick Sébastien (qui est un grand scientifique en matière de ventriloquie !). Son humour très corrosif n’a pas laissé indemne le public, et c’est ainsi que sa carrière (et celle du singe Jean-Marc) a été lancée : il  a ensuite joué à La Comédie des Boulevards pendant 1 an à guichet fermé !
Le spectacle est organisé par Entourage Entertainment. Pour une bonne tranche de rire :

Jeff Panacloc au Fillmore Theater :

Le 8 février à 20h

1700 Washington Ave, Miami Beach, FL 33139

www.jeffpanacloc.com/tournee-usa

Réservations : http://concerts.livenation.com/event/0D004F696B046055

 

 



Related Articles

Traité commercial transatlantique : ça traîne

Le TIPP, beaucoup en rêvent (et beaucoup le redoutent), mais en tout cas, alors qu’il était annoncé comme imminent, il semble ne plus avoir de calendrier bien défini. Il s’agit d’un traité de grande importance, car il établirait un libre marché entre les Etats-Unis et l’Union Européenne. Le but : faire sauter les frontières commerciales. Or le secrétaire d’Etat français au Commerce Extérieur, Matthias Fekl, a admis début mai (à nos confrères de l’AFP) lors du symposium mondial des CCE (à Miami Beach) que les négociations avec les US , « Pour l’instant ça n’avance pas, (mais) je ne considère pas qu’on entre dans une négociation en disant il faut conclure le plus vite possible et à tout prix, et je ne dis pas non plus que ce sera nécessairement raté, il faut à chaque étape défendre nos intérêts ».

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !