Le meeting de Trump à Chicago envahi par des manifestants et annulé

Le meeting de Trump à Chicago envahi par des manifestants et annulé

Fait incroyable aux Etats-Unis où la politique est généralement très policée, la réunion publique de Donald Trump à Chicago (Illinois) vendredi 11 mars au soir a été envahie par des centaines ou des milliers de manifestants descendus dans la fosse, et faisant face aux 10 000 partisans de M. Trump déjà présents dans la salle.

Les insultes et objets ont volé d’une part et d’autre des militants, accompagnés parfois de coups, lors d’une scène ayant laissé pantois les journalistes présents. La police a évacué progressivement les manifestants dont un grand nombre criait « Bernie, Bernie », en référence au candidat socialiste Bernie Sanders, très populaire chez les jeunes. « C’est sensé être la démocratie, et c’est une total chaos« , commentaient en direct les journalistes de CNN.

La mobilisation contre Donald Trump a été accentuée par deux événements. D’une part des incidents récurrents lors de ses réunions publiques, dont une l’avant-veille où un opposant a été filmé alors qu’il était frappé. La veille, lors du débat Républicain à Miami, M. Trump a déclenché la colère de ses adversaires en réaffirmant qu’il comptait fermer les frontières américaines aux Musulmans.

La ville de Chicago est traditionnellement très progressiste, et si un tel événement avait été prévisible, Chicago était le lieu idéal pour cela. Mais le tournant que prend la campagne électorale est très surprenant pour tous les observateurs, de telles mobilisations hostiles étant rares depuis les années 1970. Et la campagne électorale doit durer jusqu’à la Convention Républicaine du 18 juillet, puis l’élection présidentielle de novembre.

Vingt minutes plus tard, la police évacuait toujours les manifestants au moment où l’avion de Donald Trump se posait à Chicago. Donald Trump et les autorités ont préféré annuler la réunion et la reporter à une date ultérieure pour des raisons de sécurité, alors que les manifestations se poursuivaient dans les rues. Mais la primaire de l’Illinois doit se tenir le 15 mars avec des enjeux considérables, et une telle annulation de réunion ne sera pas sans conséquence. En tout cas, les projecteurs continuent ainsi d’être braqués sur la campagne électorale de Donald Trump.

En direct sur NBC Chicago

Violences alors de la réunion publique de Donald Trump à Chicago Illinois.

Violences alors de la réunion publique de Donald Trump à Chicago Illinois.

AUTRES ARTICLES :

 

 



Related Articles

5 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !