Visiter la Géorgie / Etats-Unis

Visiter la Géorgie / Etats-Unis

Voici l’un des plus beaux Etats des USA, trop peu connu, mais qui recèle bien des secrets et merveilles !

(photo en haut de page : Midtown Atlanta (par Richard Cawood (CC BY-NC-ND 2.0))

Que visiter :

ATLANTA et le nord

  • AtlantaCapitale et principale ville de la Georgie, Atlanta est incontestablement un grand pole d’activité et d’intérêt : centre névralgique de la guerre de sécession (et centre du livre Autant en emporte le vent), ville de Martin Luther King ou encore du bien vivre-sudiste.

  • Si vous aimez les randonnées sauvages, la partie Géorgienne des Appalaches offre de nombreuses possibilités afin de se promener dans des paysages fantastiques.

    CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA PAGE ATLANTA

SAVANNAH et la Côte

  • Savannah Géorgie La vieille Savannah, ses pirates et ses fantômes
  • Les Iles
  • Les marais et rivières de la Cote
  • Les parcs naturels
  • Les hauts lieux de la résistance maritime aux attaques « yankees »

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA PAGE SAVANNAH ET LA CÔTE

AUTRES SITES en Géorgie

Augusta, Colombus, la prison d’Andersonville, les marais d’Okefenokee…

NOS AUTRES GUIDES :

Guide de la Floride   – Tous nos autres Guides

 

 

Francis boyer avocat visas immigration Floride miami orlando

 

Nos Favoris :

– La côte géorgienne et ses îles sont un pur régal. Dans le prolongement des deux Carolines et toute aussi belle, elle est néanmoins plus chaude (et plus longtemps dans la belle saison). Savannah est envoûtante, de part son histoire et la préservation de son centre historique. Certainement l’une des villes préférées des américains.
– Le centre d’Atlanta n’est pas au prime abord vraiment très esthétique, mais la “capitale du sud” si vous savez la connaître recelle à la fois d‘endroits très intéressants à visiter, mais aussi de quartiers vastes et extrêmement beaux dans sa périphérie. Certains endroits, comme Stone Mountain ou Buckhead y sont incontournables.
– La guerre de sécession a évidemment marqué les esprits jusqu’à aujourd’hui encore. Les sites géorgiens et les musées sont à la hauteur de la fascination exercée par cette guerre sur les Américains. Si vous vous y intéressez, Stone Mountain, le musée d’histoire à Atlanta, les champs de bataille de Kennesaw et Chickamauga, mais aussi, sur la côte, la ville de Savannah et les forteresses comme Fort Pulaski ou, au centre de l’Etat, la terrible prison d’Andersonville, sont les hauts lieux géorgiens de la guerre de sécession.


Histoire de la Géorgie :

On entend une fois parler en 1540 des fameux Mound Builders, indiens précolombiens, mais peuple qui aura complètement disparu en 1560 et dont on ne connaît pas grand chose. On en trouve néanmoins encore des traces aux USA – leurs fameux tumulus. Le plus prestigieux en Georgie est celui d’Etowah, au Nord-ouest d’Atlanta, non loin du Tennessee.
http://ngeorgia.com/parks/etowah.html

– Les Amérindiens restant en Géorgie sont les tribus Creek et les Cherokee. La “Nation Cherokee” s’était batie des villes avec banques, palais de justice… et même un journal (donc un alphabet) ! Avant d’être chassés vers l’ouest américain. Quelques centaines se sont néanmoins cachés dans les montagnes où ils sont aujourd’hui près de 15000, autour de la ville-réserve de Cherokee, dans les Smoky Mountains de Caroline du Nord (très près de la Géorgie) qu’on peut visiter (voir notre page Caroline du Nord). Les autres ont été repoussés vers l‘ouest comme toutes les tribus indiennes (excepte les Séminoles de Floride).

– Vers la fin du XVIe siècle, les Espagnols fondent les provinces missionnaires de Guale et Mocama sur la côte de la région. Le conflit entre l’Espagne et l’Angleterre commence en 1670, lorsque les Britanniques fondent la colonie de Caroline, dans la Caroline du Sud actuelle. Après des décennies de combats, les habitants, aidés par les Indiens, détruisent le système des missions durant les invasions de 1702 et 1704. Après cette date, l’Espagne ne contrôle plus que St. Augustine et Pensacola, mais la Floride va continuer d’être attaquée. La côte de Géorgie est donc occupée par les Amérindiens jusqu’à ce que la région soit dépeuplée au cours de la Guerre des Yamasse, en 1715-1716, après laquelle on y vit la possibilité d’ouvrir une colonie britannique.

– La Géorgie est fondée en 1733 par les Britanniques pour contrer l’expansionnisme espagnol depuis la Floride, son nom est un hommage au Roi George II de Grande-Bretagne. Elle devint ensuite l’une des treize colonies à se révolter contre les Britanniques durant la Guerre d’Indépendance. Elle devient le quatorzième État de l’Union le 2 janvier 1788.

guerre-de-secession– Le 18 janvier 1861 l’État rejoint la Confédération et tient un rôle important durant la Guerre de Sécession. De nombreux musées et reconstitution sur les champs de batailles entretiennent cette mémoire. Des dizaines de livres paraissent encore chaque année sur ce sujet passionnant de plus en plus les Américains.
Entre autre sites on pourra visiter a Atlanta : le musée d’histoire de la ville ; le Cyclorama ; le fameux champ de bataille de Kennesaw (musée…) ; mais aussi et surtout l’incroyable Stone Mountain, un pendant sudiste du Mont Rushmore, une étrange montagne grise en forme de demi-bulle sur laquelle ont été sculptées en héros équestres, les statues des 3 principaux chefs sudistes, dont le fameux général Robert Lee. Pour les fans de Margaret Mitchell, sa petite maison dans laquelle elle écrivit Autant en emporte le vent, est visitable a Atlanta sur Peachtree. C’est aujourd’hui un musée qui lui est dédié.
En dehors d’Atlanta, la terrible prison d’Andersonville, ou encore les fortifications des ports de Georgie aux environs de Savannah (comme celui de Fort Pulaski), sont parmi tant d’autres, de sites très intéressants.
L’épopée « rebelle » aura a jamais marqué l’histoire de la Géorgie dont les habitants aiment a conserver leurs distinctions, leur culture rurale, leur accent et leurs défiances vis-a-vis de Washigton.
Le 15 juillet 1870, la Géorgie sera le dernier État à capituler.

Au niveau politique, jusqu’en 2003, la Géorgie était dominée par le Parti démocrate. La Géorgie a ainsi vécu sous un régime de parti unique pendant une centaine d’années comme beaucoup d’anciens États sudistes. Les électeurs blancs percevaient alors le Parti républicain comme le parti des Yankees, de Lincoln ; un parti étranger aux valeurs sudistes dont la victoire aux élections de 1860 avait conduit le pays à la guerre de sécession, à l’abolition de l’esclavage et à la défaite du sud.
Les démocrates du sud, ségrégationnistes et/ou populistes étaient alors appelés « Southern Democrats » (ou encore Dixiecrats pour les plus conservateurs) et se différenciaient du Parti démocrate national en étant beaucoup plus à droite.
De 1872 à 2002, pendant 130 ans, les électeurs de l’État de Géorgie n’ont ainsi élu que des gouverneurs démocrates et une majorité démocrate à l’assemblée de Géorgie. En 1974, elle fera élire un de siens, Jimmy Carter, comme président des Etats-Unis.
Les lois sur les droits civiques (des Noirs) poussées par l’Atlantien Martin Luther King Jr. dans les années 60 ont commencé à entamer cette prépondérance démocrate, et les conservateurs du sud se sont alors retournés progressivement vers le Parti Républicain, ce qui contribua aux premières victoires présidentielles des candidats républicains (Richard Nixon en 1972, Ronald Reagan en 1984, George W. Bush en 2000 et 2004) puis au triomphe républicain des élections de novembre 2002.

GÉOGRAPHIE :

D’une surface de 152 577 km², la Géorgie est peuplée de 8 186 453 habitants (en 2000). C’est le plus grand État du pays à l’est du fleuve Mississippi. Le nord de l’État est occupé par le début de la chaîne des Appalaches, le sud est une plaine côtière.
Le sud de la Géorgie est encore très sauvage et peu peuplé.

Principales villes :

En 2006, les agglomérations les plus importantes sont:
* Atlanta (5,2 millions d’habitants)
* Augusta (510 000 habitants)
* Columbus (280 000 habitants)
* Savannah (313 000 habitants)

Personnes célèbres en Géorgie :

Conrad Aiken poète, Savannah
James Bowie soldat, Burke County
James Brown chanteur soul, jeunesse à Augusta
Jimmy Carter 39e président des USA, né à Plains
Ray Charles, chanteur, Albany
Ty Cobb, joueur de base ball  né à Banks City
Oliver Hardy comedian, Harlem
Hulk Hogan catcheur, Augusta
Bobby Jones golfeur, Atlanta
Gladys Knight Chanteuse de blues. Possède un restaurant à Atlanta Peachtree Street. Née à Atlanta.
Martin Luther King Jr, leader des droits civiques, né à Atlanta
Margaret Mitchell, écrivain (Autant en emporte le vent) née à Atlanta
Little Richard Chanteur de Rock. Né à Macon.
Jessye Norman Chanteuse, Augusta
Otis Redding Chanteur, Dawson
Burt Reynolds acteur, Waycross
Julia Roberts, actrice
Sequoya (1770-1843) Inventeur du premier alphabet Indien. Vécu à New Echota.
Travis Tritt Chanteur Western. Né à Marietta.
Ted Turner Patron de médias.
Alice Walker écrivain (La couleur pourpre) Née à Eatonton.

Culture/Loisirs

(Les adresses des restaurants, bars et hôtels et les festivals, sont dans les autres pages dédiées aux villes : Atlanta, Savannah…)

L’Art de vivre sudiste

La Géorgie comme les autres anciens Etats confédérés cultive ses traditions sudistes. Pour le Sud, en effet, l’une des principales raisons de la guerre de sécession était civilisationnelle. Une société rurale opposée à l’enfer industriel du Nord où les hommes étaient “obligés de travailler comme des bêtes dans les usines” tel qu’on l’enseignait pendant la guerre de sécession. La Géorgie, Etat chaud et toujours sauvage, dont les villes semblent taillées a vif dans la foret, continue donc a vivre selon son idéal. Le must du must en architecture reste la maison victorienne blanche à large porche soutenu par des colonnades (si possible avec une grosse lampe suspendue a une chaîne), comme la Maison Blanche de Washington ni plus ni moins.
Ici on cultive son accent et on boude largement les modes new-yorkaises.
Les Afro-Américains ont apporté beaucoup a ce « nouveau » sud, tant en musique (blues, gospels) qu’en cuisine par exemple. La proximité de la Louisiane n’y est pas non-plus pour rien, et vous pourrez trouver des restaurants cajuns un peu partout.
Les tensions raciales ont presque totalement disparues. Peut-être est-ce dû au haut degré de pratiques religieuses de toute la population géorgienne. Les Afro-Américains sont souvent majoritaires dans les centre-villes du Sud et les maires des grandes villes comme Atlanta, Montgomery ou New-Orleans, sont Noirs. La Géorgie a été très marquée par le leader Noir Martin Luther King Jr. ayant vécu à Atlanta, et dont on peut encore voir la tombe, la maison, le musée… dans le quartier de Sweet Auburn.

Sports

Le peachbowl est la finale du Football universitaire du sud : www.chick-fil-abowl.com/dnn/
Les sites des équipes :
– Georgia Tech (football université): http://ramblinwreck.cstv.com/sports/m-footbl/geot-m-footbl-body.html
– Georgia Bulldogs (football université) : www.georgiadogs.com
– Atlanta Falcons (football pro) : www.atlantafalcons.com/
– Basket ball : Atlanta Hawks : www.nba.com/hawks/
– Hockey : www.atlantathrashers.com/
– Base Ball : http://atlanta.braves.mlb.com

Cuisine

Cuisine de GéorgieLa cuisine du sud-est est très différente du reste des USA. Que ce soient les fameux Bar-b-cue et leurs sauces différentes en fonction des Etats ; la Soul Food afro-américaine à base de poulet et de porc accompagnée de ses beignets de tomates vertes et d’épaisses sauces de viandes. Mais aussi les petits déjeuners de gaufres.
Les restaurants cajuns et leurs jambalayas et autres gumbos sont également légions, et plus agrémentés de fruits de mer. Le jambalaya par exemple est une sorte de paella épicée.

Musique

Ne pas oublier d’emporter avec soit « Georgia on my mind » de Ray Charles (né à Albany en Géorgie), “Midnight train to Georgia” par Gladys Knight ou « Savannah » de Soldat Louis.
Gladys Knight tient un restaurant sur Peachtree.
James Brown (Funk Soul), Little Richard (rock 50’s) Jessye Norman sont également de Géorgie.
Tout comme la merveilleuse Francine Reed (gospel/blues) qui se produit souvent au Fuzzy’s Plance ou chez Blind Willy’s.
Côté rock : REM, B52’s, Black Crowes, Drivin and Cryin ou encore Marvelous 3 sont des groupes locaux.

Livres

autant-en-emporte-le-vent– Autant en Emporte le Vent de Margaret Mitchell, bien sur. Géorgie, 1861. Scarlett O’Hara est une jeune femme de la haute société sudiste dont la famille possède une grande plantation, Tara. Courtisée par tous les bons partis du pays, Scarlett O’Hara n’a d’yeux que pour Ashley Wilkes. Mais celui-ci est promis à sa cousine, la vertueuse Melanie Hamilton. Scarlett cherche à tout prix à le séduire et pour le rendre jaloux, épouse Charles Hamilton, le frère de Mélanie. Pendant ce temps, la guerre de Sécession éclate…

  
wolfe– Un Homme, Un Vrai, de Tom Wolfe (10E Editions Pocket). Ce livre de l’écrivain newyorkais est sorti en l’an 2000 dans un grand fracas local. En effet, Wolfe exécute ici une grande fresque sudiste sur l’Atlanta d’aujourd’hui, tout en s’inspirant de personnalités réelles (qui se sont reconnues dans le livre). Vous y découvrirez la vie dans les plantations du sud ; les affrontements sanguinaires des requins de la finance ; l’obsession du sport (du football a Georgia Tech en l’occurrence), mais aussi et surtout les tensions raciales persistantes et les traditions coutumières des communautés blanches et noires.

Un livre époustouflant. Une plongée dans un Sud contemporain trop peu connu.

remusEatonton est la ville natale de Joel Chandler Harris, le père de deux personnages ayant marqué le pays tout entier : Br’er Rabbit et Uncle Remus. Le premier livre “Uncle Remus” fut publié en 1880, mais il faisait suite à un millier de nouvelles imprimées dans les juornaux américains. Uncle Remus est le vieil esclave noir gentil qui raconte les belles histoires du Sud aux petits enfants blancs tout aussi gentils. ( www.uncleremus.com/ ou www.songofthesouth.net/ ).



Related Articles

2 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !