Visiter Savannah et la côte de la Géorgie (Guide des USA)

Visiter Savannah et la côte de la Géorgie (Guide des USA)

Bienvenue à Savannah, l’une des plus anciennes, des plus belles et des plus attirantes villes des Etats-Unis, dans l’Etat de Géorgie !

(photo en haut de page : Jasper Square à Savannah (par Frank DiBona (CC BY-NC-ND 2.0))

NOS AUTRES GUIDES :

Toute la Géorgie   – Atlanta et le nord   – Autres Villes de Géorgie

Guide de la Floride   – Tous nos autres Guides des USA

A voir impérativement à Savannah

savannahDemeures historiques : 

  • Owens-Thomas House : des visites de cette élégante maison typique de Savannah
  • Juliette Gordon Low’s Birthplace : ancienne résidence de la fondatrice des Girl Scouts (éclaireuses), cette maison victorienne.
  • Green-Meldrim House, maison gothique
  • Isaiah Davenport house

Minuit dans le jardin du bien et du mal :

  • Bonaventure Cemetery,
  • Mercer Williams House Museum, pas ouvert au public, mais les visiteurs sont nombreux à Bull Street pour tenter d’apercevoir la demeure de Jim Williams

Histoire : 

  • Savannah History Museum : Situé dans une ancienne gare, ce musée retrace l’histoire de Savannah par le biais d’expositions et de vidéos.
  • Wormsloe Historic Site : cette ancienne plantation comporte un musée qui dépeint la vie coloniale.

savannah2Comprendre Savannah

Savannah (130 000 habitants en 2006, 313 000 avec les banlieues) est située en Géorgie à 400 Kilomètres d’Atlanta, à l’embouchure de Savannah River qui forme une frontière naturelle avec la Caroline du Sud. A quelques kilomètres de l’océan Atlantique (la plage la plus proche est celle de Tybee Island), le climat y est subtropical, très chaud et humide l’été et doux l’hiver.

En 1733, les Anglais s’emparent de ces marécages que les Espagnols, alors en Floride, entendaient aussi s’approprier. Bientôt la ville va devenir la capitale de la Géorgie.

En 1778, les Français tentent, au côté des Américains, de chasser les Anglais.

Grâce au commerce du coton, Savannah devient rapidement, fin XVIIè, l’un des ports les plus importants des USA (avec sa voisine Charleston pour le Sud) et la ville s’embellit vite des demeures bourgeoises. Savannah compte alors 24 squares (il en reste aujourd’hui 21) au croisement de presque toutes les rues.

savannah-3Savannah a la particularité d’avoir survécu à la destruction planifiée de la Géorgie par les troupes nordistes pendant la guerre de sécession. Le général Sherman en charge des destructions a voulu offrir cette « sauvegarde » en « cadeau de Noël » à son président Abraham Lincoln. La préservation des monuments historiques et des vieilles maisons de Savannah eu ainsi plus de chance que d’autres villes comme Atlanta, rasée (volontairement) à 90 % par le même Sherman. C’est ainsi que de Savannah furent sauvés les souvenirs d’époque révolus : celles ou les esclaves chargeaient sur les quais les balles de coton à destination de l’Europe, ou celles plus anciennes où les pirates venaient s’encanailler par ici. Une promenade dans Savannah est donc une plongée dans une juxtaposition de mondes disparus ; d’une Amérique qui a bien changé de visage depuis.

savannah-4Le centre-ville de Savannah n’est pas très grand et se visite facilement à pieds. Mais des tours organisés en calèche ou en bus facilitent la tache de ceux qui le souhaitent.

D’une part, le fameux port (fluvial) est un lieu de promenades, de boutiques touristiques, de bars et de restaurants, mais aussi de points de départ des bateaux vapeurs, qui proposent des visites de la rivière ou de dîners croisières.

savannah-5Le centre-ville est relié au port par de grands escaliers qui débouchent sur les routes du centre, faites de gros pavés ronds. Il est le premier centre-ville planifié de l’histoire des USA, et donc construit de manière rectiligne, ce qui donne son harmonie à un mélange de styles incroyables : vieilles maisons de bois ; style Regencie XIXè (au plafond, ovale, cheminées de marbre, colonnades néo-grecques (comme Tara dans Autant en Emporte le Vent) ; victoriennes ; mais aussi maisons de style second empire français. Ainsi peut-on se questionner sur la bonne cohabitation de tout ce magma. La magie de Savannah, et si, donc, le côté rectiligne aide à la cohérence, la riche végétation subtropicale dans tous les squares et rues de la ville ajoutent encore à la beauté du site, tout comme les véritables œuvres d’art que constituent, où que l’on regarde, grilles et portails en fer forgés.

Si Savannah-Downtown a su empêcher les chaînes de fastfood de s’y implanter, il faut encore préciser que le centre n’est pas un quartier entouré de banlieues et de gratte-ciels immondes comme d’autres villes des US. Les banlieues, y compris, sont restées fidèles à l’architecture du XIXè.

savannah-forrest-gumpUne ville de frissons. On ne peut pas parler de Savannah sans évoquer le cinéma, que ce soit le square Chippewa où Tom Hanks raconte sa vie assis sur un banc dans Forrest Gump (le banc a été enlevé de peur que les touristes le découpent en morceaux), mais aussi et surtout le film (et le livre) Minuit dans le jardin du bien et du mal, qui constitue à lui seul la raison de la visite de bien des touristes. Une histoire (vraie) de meurtre sur fond de débauche avec lequel Clint Eastwood a su donner une nouvelle popularité à Savannah. Des pirates jusqu’aux meurtres du roman, des histoires de nombreux fantômes qui hantent encore la ville (des « Ghost tours » sont proposés un peu partout) jusqu’aux récits de cérémonies vaudoues, sorcellerie africaine et aux épidémies en tout genre qui ont frappé la vile, on aura compris que Savannah est une petite capitale secrète des aventuriers et des amateurs de sensations fortes. Sweet south ! (Le cimetière Bonaventure, dans le centre, était ouvert la nuit jusqu’à ce qu’on y retrouve 5 poulets et une chèvre décapités…) Savannah est évidemment aussi une ville de fêtes où de nombreux jeunes américains aiment venir boire un coup pour le week-end. Ainsi la ville est fière d’avoir également le plus haut taux d’alcoolémie par habitants aux USA !

 

 

Savannah de A à Z

  • savannah-6Visitors Center : Arrêtez-vous y prendre des cartes gratuites ou des brochures. Vous pouvez également y voir un film sur la ville et son histoire. Des visites guidées de la ville partent également d’ici, et vous pouvez y laisser votre voiture parfois difficile d’y trouver une place dans l’Historical District. Le centre est dans l’ancien building de la Georgia Railway Station datant de 1860. Différents tours possibles : Negro Heritage (phone : 912/234-8000), fantômes, historiques, jardins privés (phone : 912/238-0248), en bateau, en calèche (phone : 912/236-6756), en bus, en Tramway sur les traces de Minuit dans le jardin du bien et du mal… (Square Routes propose des tours sur ce thème (phone 912/232-6866). Le trolley propose un tour de 90 mn pour une vingtaine de dollars (phone : 912/233-0083). Certains tours ont lieu de nuit.

Voir aussi le site internet du visitors center : www.visitsavannah.com

301, Martin Luther King Jr Boulevard

  • savannah-ghost-toursGHOSTS-TOURS : Ne ratez pas l’une des principales attractions de Savannah : ses fantômes ! 

En marchant : A ghost talk Ghost walk tours part du milieu de Reynolds square (phone : 912/933-3986). Ou encore le très bon Savannah by foot’s Creepy Crawl Haunted pub tour (phone : 912/398-3833). Ou visitez le Six Pence Pub (245 Bull Street), et son fantôme nommé Larry.

Les ghosts-tours en bus (extraordinaire) partent de la rivière, boutique sur le quai.

  • savannah-7City Hall : construit en 1905. Se visite. 1, Bay Street.
  • Andrew Low House : Low, riche négociant anglais fit construire cette demeure de style néo-grec en 1848, son beau jardin est sur Lafayette Square. La femme de son fils, Juliette Gordon, y fonda les Girls Scouts of America. Se visite. 329, Abercorn Street. www.andrewlowhouse.com
  • savannah-8Owens Thomas House (and museum) est la première villa Regency de Savannah, construite en 1919 dont la façade patricienne se déploie autour d’un portique de fines colonnes ioniennes, elle est l’archétype de la maison « Savanniene ». Le marquis de la Fayette y a fait un discours au balcon de 1825. Se visite. 124, Abercorn Street. www.telfair.org
  • Beach Institute African-American Cultural Center : se centre propose des expositions d’artistes de Savannah ou ailleurs aux USA. C’est dans cet endroit que naquit la première école pour enfants Noirs en 1867. Organisent le circuit « Negro Heritage » (point de départ au visitors center).
  • Welsey Church : une église gothique monumentale, en l’honneur des fondateurs du Méthodisme, bâtie en 1868.
  • telfair-mansion-savannahTelfair Mansion and Art Museum : le plus vieux musée d’art du Sud, bâti sur plan de William Jay pour le compte d’Alexander Telfair. On peut y voir des peintures impressionnistes françaises, américaines, allemandes. Une collection du Kahlil Gibran et des reproductions de sculptures classiques. Le tout dans de très belles pièces de marbre. Le banc de Forrest Gump et la statue de Minuit dans le jardin du bien et du mal s’y trouvent également. 121, Bernard Street.  www.telfair.org
  • Davenport House : elle offre un parfait exemple d’architecture Fédérale, austère, mais dont l’effet est atténué par un escalier double de fer forgé. Très bel endroit. Se visite. 324, East State Street
  • Scarborough House (Ships of the Sea Museum) : très exubérante maison de style néo-grec, datant de 1819, construite par l’omniprésent architecte William Gay. Portiques et colonnes doriques. www.shipsofthesea.org

Le Musée contient de très intéressants modèles réduits de bateaux. 41, Martin Luther King Jr Boulevard.

  • Champion-McAlpin-Fowlkes House au monumental portique dorique.
  • green-meldrin-house-savannahGreen-Meldrim House : cette magnifique villa de style « gothic » construite par le grand-père de Julien Green en 1850, elle fut l’œuvre de l’architecte New-yorkais John Norris. Le général Sherman y vécu en 1864 après avoir pris la ville aux Sudistes. La villa a un toit crénelé, des balcons en fer forgé… et tout un mobilier et de lave-vaisselle remarquable. Se visite. Madison Square, 1 West Macon Street.
  • Baldwin House : ce manoir « Queen Anne » en briques rouges date de l’époque victorienne.
  • Juliette Gordon Low’s Birthplace : attribuée à l’architecte William Jay, en 1821, elle est la maison de naissance de la fondatrice des Girls scouts of America en 1860, cette maison victorienne rend aujourd’hui hommage à son œuvre et appartient toujours aux Girls scouts. On peut y voir des peintures de Juliette Low. La maison a été restaurée dans un style fin-XIXè. Se visite. 10, East Oglethorpe Avenue – www.girlscouts.org/en/visit-us/visit-us/jgl-birthplace.html
  • Colonial Park Cemetery : magnifique parc à côté de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Les tombes datent de 1750 à 1853. 
  • cathedrale-saint-jean-baptiste-savannahCathédrale (Catholique) Saint-Jean-Baptiste : de style gothique français avec ses arches, elle a été fondée en 1799 par les premiers colons français de la ville. Après une destruction par le feu, elle fut reconstruite en 1874 et très bien restaurée ces dernières années.
  • Savannah History Museum : située dans une ancienne gare (à l’entrée de la ville quand on arrive de l’Ouest), ce musée retrace l’histoire de Savannah par le biais d’expositions et de vidéos. Vous pouvez y voir de vieilles locomotives, une partie sur le chanteur Johnny Mercer, mais surtout absolument tout sur l’incroyable résidence sudiste sur Savannah au siège imposé par les forces de l’union. 303, Martin Luther King Jr Boulevard – www.chsgeorgia.org/historymuseum.cfm
  • City Market : un ensemble piétonnié de galeries, discothèques, restaurants, magasins…W. St. Julian Street derrière Franklin Square.
  • bateau-a-roue-savannahLe Savannah College of Arts and Design : est une des écoles d’art les plus célèbres d’Amérique. En rachetant plus d’une cinquantaine d’immeubles à l’abandon, dont une armurerie, une prison, un théâtre et des écoles, elle a beaucoup apporté à la préservation et la rénovation du patrimoine ancien de la ville. Regardez le site internet pour les exhibitions. Attention, certaines sont à l’antenne d’Atlanta. 516 Abercorn Street. www.scad.edu
  • La First African Baptist Church : chaque dimanche, les offices haut en couleurs et leurs chants gospels. Les voyageurs de passage y sont les bienvenus (dessin de gauche).
  • forsyth-park-savannahForsyth Park : très belle fontaine (photo) de 1958. Monument à la guerre de Sécession et guerre contre l’Espagne. Souvent des concerts en plein air. Au Nord-Ouest du parc, dans un immeuble moitié héllenisant, moitié italianisant du XIXè se trouve la Georgia Historical Society. Park : côté Nord de la Bull Street. Historical Society : 501, Whitaker Street. – www.georgiahistory.com
  • factors-walk-savannahFactors walk : passerelles métalliques permettant de passer de Bay Street aux magasins et restaurants qui dominent la rivière. L’ancien chemin des courtiers de coton est fait de pierres de balast que les navires ramenaient d’Europe.
  • Emmet Park : très joli parc sur Bay Street.
  • Riverfront Plaza : endroit touristique incontournable devant la rivière Savannah : balades, départ des bateaux à vapeur, restaurants, boutiques, fêtes…
  • Le soir venu, ces 3 derniers endroits sont les plus animés.
  • Les anciens entrepôts, sur les quais de la rivière Savannah sont des survivances d’une vie opposée à la bourgeoisie Savannah où les balles de cotons étaient transportées à dos d’esclaves. Et c’est pourtant ici que Savannah a fait sa fortune.

savannah-10

LES SQUARES : 

  • Chippewa Square : statue du général Oglethorpe (photo), fondateur de Savannah et de la Géorgie. Voir le Savannah Theatre sur Bull Street. Le Chippewa Square est aussi celui de Forrest Gump, l’endroit où il raconte sa vie aux gens qui viennent s’asseoir auprès de lui dans le film qui porte son nom.
  • Johnson Square : historiquement premier square de Savannah et place de rassemblement, il fut ainsi nommé en l’honneur du gouverneur de Caroline du Sud Robert Johnson. On peut y voir la tombe de Nathanael Greene, un autre héro de la guerre d’indépendance.
  • lafayette-square-savannahLafayette Square : ainsi nommé pour le Marquis de la Fayette, commandant des troupes françaises pendant la guerre de l’indépendance des USA. Très belle fontaine (photo).
  • Madison Square : nommée ainsi pour le président James Madison elle contient une statue du sergent William Jasper. Durant le Siège de Savannah, et bien que mortellement blessé, Jasper sauva les couleurs de son régiment.
  • Monterey Square : il est ainsi nommé pour la bataille de Monterey au Mexique en 1846. Un monument est aussi à la gloire du général Casimir Pulaski, qui perdit sa vie au siège de Savannah durant la guerre de l’indépendance. 
  • Reynolds Square : un monument y est élevé à la mémoire de John Welsey, fondateur de l’église Méthodiste. The Old Pink House est l’une des plus vieilles maisons de Savannah.
  • Wright Square : du nom de James Wright, dernier gouverneur colonial de Géorgie. On peut y voir la dalle de marbre du chef indien Tomo-Chi-Chi, un Yamacraw honoré pour ses liens pacifiques avec les colons.
Lafayette Square

Lafayette Square

A l’extérieur de la ville :

  • wormsloe-savannahWormsloe Historic Site : vous pouvez y voir les vestiges de la première implantation de la 13e colonie américaine. Cette ancienne plantation comporte un musée qui dépeint la vie des premières colonies ainsi qu’une présentation de films. Très belles promenades naturelles entre les ruines du site. Chaque année, au début du mois de février, s’y déroule le Colonial Faire and Muster, un festival sur la vie au XVIIè siècle avec des démonstrations de tout genre, y compris militaires. A 10 miles au Sud de Savannah sur Skydaway Road. http://gastateparks.org/Wormsloe?locationid=7&p=7

minuit-dans-le-jardin-savannahMinuit dans le jardin du bien et du mal

Livre : John Berendt 1994

Film : Clint Eastwood 1998 (Warner Bros)

Synopsis : (D’après une histoire vraie survenue dans les années 1980) John Kelso est envoyé par le magazine « Town and Country » à Savannah pour découvrir la grande fête qu’organise chaque Noël John Williams, antiquaire et collectionneur d’arts dans sa résidence légendaire Mercer House, située au cœur historique de la ville. C’est l’occasion pour le journaliste de rencontrer tout le gratin local et de s’imprégner de l’atmosphère raffinée de Savannah. Mais durant la nuit, John Williams est arrêté et inculpe du meurtre de son jeune compagnon, Billy Hanson, un gigolo. Flairant un scandale mondain, John Kelso décide de rester.

LIEUX A VISITER : 

(Tous se trouvent dans le centre historique, excepté le cimetière Bonaventure).

  • bonaventure-cemetery-savannahBonaventure Cimetery : la tombe de Danny Handsford. La statue en couverture du livre et du film a été déplacée (pour des raisons de sécurité) au Telfair Mansion and art museum. Le chanteur Johnny Mercer, et la fondatrice des Girls scouts of America, Juliette Gordon, reposent également au cimetière Bonaventure. 330 Bonaventure Road – Quartier de Eastside.
  • mercer-house-savannahMercer House : cette maison italienne de briques rouges est le lieu majeur de cette histoire, le magasin d’antiquité de Jim William et où se déroulaient ces fameuses fêtes, mais aussi l’endroit où fut tué Danny Handsford. Williams y mourut en 1990 à côté de l’endroit même où Handsford le précéda. De nombreux touristes tentent d’y apercevoir la sœur de Jim William qui y vit toujours. 429, Bull Street.
  • Serena Dawe’s house : de son vrai nom Helen Driscoll, une beauté des années 1930-40 qui y vécu seule dans le grand luxe après que son mari se soit tiré une balle dans la tête. 17 W. Gordon Street
  • Lee Adler’s Home : A côté de Mercer House, elle est la maison de l’adversaire de Jim Williams, Lee Alder, là où il tient le siège de son entreprise de restauration des propriétés du District historique de Savannah. 425 Bull Street
  • savannah-11Armstrong House : ancienne maison de Williams. Petit palais de style italien. 447 Bull Street
  • Chatam County Courthouse : palais de justice où se sont tenus les procès de Williams. Un sous-terrain conduit à une cellule qui avait été aménagée spécialement pour lui et afin qu’il puisse y continuer son commerce d’antiquités. 133 Montgomery Street
  • Forsyth Park Apartments : la seconde maison de Berendt à Savannah, là où il a écrit la plus grande partie du livre. Witaker and Gwinnett Streets
  • Joe Odom’s First House : que John Berendt a rencontré par l’intermédiaire de Mandy Nichols. 16 E. Jones Street.
  • Hamilton-Tuner House : maison de style Second-Empire de Mandy Nichols, l’ancienne Miss Big Beautiful Woman. 330 Abercorn Street

Ce tour peut se faire à pieds en moins de deux heures dans ce sens : après le cimetière Bonaventure qui est un peu à part, on peut commencer par le palais de justice de Chatam County, puis Hamilton House, Joe Odom’s, Lee Adler’s, Serena Dawe’s, Forsyth Park, Armstrong House et enfin Mercer House. 

savannah-12

La Côte Georgienne

De SAVANNAH A LA FLORIDE

Comme dans les Carolines, la Côte Georgienne est surtout fameuse pour la beauté de ses paysages : ses îles, tout du long, l’embouchure de ses rivières et sa fonte sauvage. Les plages de sable blanc sont fantastiques et dans des cadres plus préservés, moins surpeuplées et bruyantes que celles plus au Sud de Miami par exemple. Certaines sont accessibles en ferries, d’autres en voitures, d’autres uniquement en bateau privé. Les Golden isles sont protégées par une barrière de corail. Les amoureux de la nature qui prévoient de visiter le Sud de la Côte Georgienne ne sauraient également manquer la formidable réserve naturelle de D’Okefenokee qui n’est qu’à une demi-heure de la Côte en voiture. Voir dans notre page « Autres lieux à visiter en Géorgie ». 

A VOIR IMPERATIVEMENT : Fort Pulaski, Jekill Island et ensuite : les îles de Tybee, Saint-Simon ou Cumberland. Pour les bateaux privés, un grand nombre d’îles de grande beauté n’est accessible que par ce moyen comme Wassau, St Catherines, Sea ou Wolf. Attention : certaines sont autorisées pour les balades dans les réserves naturelles, d’autres uniquement pour la plage.

savannah-13PRES DE SAVANNAH : 

  • MIGHTY EIGHT AIR FORCE : Le fameux escadron de chasse aérienne qui s’illustra pendant la deuxième Guerre Mondiale, entre autres. Se visite. Juste à côté de Savannah, à l’Ouest. www.mightyeighth.org
  • FORT JACKSON : Dans la ville de Thunderbolt, le long de la rivière, entre Savannah et l’Atlantique, Fort Jackson fut construit en 1808 sur Autorisation du président Jefferson afin de protéger Savannah d’une attaque navale. Il est le plus vieux fort de Géorgie encore debout. Il remplaçait le premier phare construit en 1776. Il servit durant la guerre contre les Anglais, puis durant la guerre de Sécession. Ce fort de sera jamais pris par la mer, mais finalement par la terre, le 20 décembre 1864, après la « Marche vers la mer » du général Shermann d’Atlanta à Savannah. Il faut au moins une heure pour visiter le site. Un film est proposé au début. Tour des remparts, vue sur la Savannah River… www.chsgeorgia.org/jackson/
  • COCKSPUR ISLAND – FORT PULASKI : construit entre 1829 et 1847, ce fort à l’entrée de Savannah River est l’un des joyaux des ouvrages militaires américains, et une place historique importante. EN 1861, les troupes confédérées se préparent dans le fort aux attaques maritimes des Nordistes. Mais les Sudistes ont jugé l’île voisine de Tybee comme trop isolée, laissant ainsi les Nordistes l’occuper et la fortifier, ainsi que les alentours de Fort Pulaski (Savannah n’étant pas attaquable par les marécages, le contrôle de la rivière était indispensable). La garnison sudiste se retrouva ainsi de plus en plus isolée, alimentée de nuit par des hommes venant de Savannah à travers les marécages. Les pressions de Washington obligèrent le général Thomas Shermann à passer à l’action, bien que la sagesse aurait voulu une attente et un étouffement du fort en continuant le siège. D’autant que l’architecture de Fort Pulaski était considérée comme ultra-moderne, donnant à la forteresse la réputation « d’imprenable » (le jeune général Robert Lee fut l’un des ingénieurs de la place, des années auparavant). Mais l’artillerie nordiste était performante et innovante. Les bombardements commencèrent le 10 avril 1862. Après avoir ouvert une brèche dans la muraille, les « Yankees » purent viser la poudrière. Voyant que le fort pouvait exploser d’un moment à l’autre, le commandant sudiste de la place capitula après 30 heures de bombardement. www.nps.gov/fopu/index.htm
  • SEABROOK : un petit village-musée de la communauté afro-américaine. Près de l’autoroute 95.

www.exploregeorgia.org/listing/4090-seabrook-village-and-living-history-tour

  • MIDWAY : Village du XVIIIè avec un musée. Près de l’autoroute 95.

http://georgia.gov/cities-counties/midway

  • OLD SUNBURY : petit port fantôme. Il fut le concurrent de Savannah jusqu’à la guerre de l’indépendance. Près de l’autoroute 95.
  • MELON BLUFF : Pour les amoureux de la nature, la Palmyra de Melon Bluff est un grand centre naturel, avec possibilité de faire du canoë-kayak ou d’y observer les animaux. Le cottage date de 1850. Camping, B&B. Près de l’autoroute 95. www.melonbluff.com
  • FORT MORRIS : une des forteresses protégeant Savannah pendant la révolution.
  • SKIDAWAY ISLAND : 520 sites panoramiques ( ! ), sentiers de randonnées, piscines, postes d’observation de la faune et la flore, campings… et aussi le Aquarium et centre marin de l’Université de Géorgie. Se visite. www.gastateparks.org/SkidawayIsland
  • tybee-islandTYBEE ISLAND : le mot « Tybee » vient de l’indien Yamacraw et il signifie « sel ». « L’île au Trésor » des pirates, selon la légende, Tybee est une grande île très touristique avec des restaurants, hôtels, bars… et plages de sable blanc ! Très beau phare (photo) (qui se visite) et un musée. www.visittybee.com
  • WASSAW ISLAND : comme la moitié des villes de la côte, Wassaw est une réserve naturelle. Sans doute l’une des plus belles. La réserve et la plage sont ouvertes, mais non desservies, à part par des charters au départ de différentes marinas. Mais elle est accessible aux bateaux privés. Site Internet

PUIS VERS LE SUD : 

  • OSSABAW ISLAND : réserve naturelle de la vie sauvage. Seule la plage est autorisée aux bateaux privés. www.ossabawisland.org
  • BLACKBEARD ISLAND : refuge de vie sauvage, les visites de cette belle île sont autorisées durant la journée seulement. Mais il faut avoir un bateau, ou se faire organiser (facilement) un passage depuis la plus proche ville : Shellman’s bluff. Mais l’île de Barbe-noire a un autre intérêt : le célèbre pirate (Edward Teach de son vrai nom) y aurait enterré son trésor sur la plage. www.fws.gov/refuge/blackbeard_island/
  • ST CATHERINES ISLAND : seule la plage est autorisée durant la journée aux bateaux privés, le reste est une réserve naturelle dirigée par le zoo de New-York, sur le territoire d’une ancienne plantation. Ruines de la mission Santa Catalina de Guale. www.stcatherinesisland.org
  • SAPELO ISLAND : Très belle île et magnifique phare datant de 1820. Plage. Petite communauté afro : la Hog Hammock Community, descendant des esclaves travaillant sur la plantation de l’île. Possibilité de camping (912/485-2299). Mais aussi des B&B. www.gastateparks.org/info/sapelo/
  • WOLF ISLAND : Elle n’est approchable que par bateau, il est en effet interdit de poser le pied sur ce petit paradis de la vie sauvage. Ce qui n’enlève rien, au contraire, aux charmex de celle qui fut classée réserve naturelle dès 1930. Mais, donc, en bateau ! Wolf se trouve au niveau de la ville de Darien. www.fws.gov/wolfisland/

GOLDEN ISLES :

Seules les îles de Sea, Saint-simon et Jekyll sont accessibles en voiture.

Liste des évènements artistiques dans le Golden Isles : www.goldenislesarts.org

  • LITTLE SAINT-SIMON ISLAND : est joignable en ferry en 10mn à partir de la marina de Saint-Simon. Elle est fort peu aménagée, à part par la forêt et les marais. Marais salants, visites guidées, canoë-kayak, alligators. www.littlestsimonsisland.com
  • SEA ISLAND : accessible en voiture. Peu d’infrastructure d’accueil sur cette petite et néanmoins admirable île, si ce n’est le merveilleux hôtel The Cloister, de style espagnol. Plages, centre équestre, pêche, tennis, tours de l’île… quelques 180 beaux cottages sont alignés face à la mer. Beaucoup d’animations culturelles animées par le centre d’art et un grand nombre d’évènements musicaux. Voir le site internet.
  • SAINT-SIMON ISLAND : est la plus développée des Golden Isles. Accessible en voiture, vous y trouverez par exemple plus de 50 restaurants, golf, promenades, cheval, trolley, marais salants… le tout dans un environnement naturel préservé. www.gacoast.com/ssi.html

Le village qui comprend la plupart des attractions est au Sud de l’île. Les tours en trolley partent de là.

Le Christ Episcopal Church, de 1886, comprend de très beaux vitraux et un magnifique environnement.

Le très beau phare datant de 1872 est également un musée local www.saintsimonslighthouse.org

Au nord de l’île, vous pourrez voir les ruines du Fort Frederica bâtit par les Anglais en 1730. Un visitors center y propose informations et films. www.nps.gov/fofr/index.htm

Toujours au Nord de l’île se trouvent la marina et le golf.

Pour les amateurs de frissons, essayez la « marche des fantômes » : un tour nocturne de l’île en 90mn www.ghostwalkofstsimons.com

 

  • JEKYLL ISLAND : « L’île des milliardaires », le « bijoux de la Géorgie ». Accessible en voiture. Jusqu’en 1942, Jekyll fut en effet le paradis de Rockefeller, Pulitzer et d’autres qui y établirent de merveilleux cottages. Elle fut rachetée en 1947 par l’Etat de Géorgie. Aujourd’hui ces attractions sont donc ouvertes à tous : plages publiques, parc aquatique (www.jekyllisland.com/summer-waves/), golf, tennis, promenades, pêche…

Le centre des tortues de Géorgie est également sur Jekyll : www.gstc.jekyllisland.com

Le musée et visitors center propose aussi un film, des expos et organise des tours de l’île.

La nature center propose des programmes très éducatifs sur l’environnement et l’écologie de la Côte. www.jekyllisland.com

  • CUMBERLAND ISLAND : la plus grande des îles de la côte, très riche en sites naturels : plages, forêts, marécages, dunes, un lac… de nombreux oiseaux (des centaines d’espèces :  hérons…) alligators, tortues de mer… le tout regroupé au sein du Cumberland Island National Seashore. www.nps.gov/cuis/index.htm

On peut y voir les magnifiques ruines de Dungeness, une grande villa datant de 1884 ayant brûlé en 1959.

La Plum Orchard Mansion, fut bâtie par la même famille (Carnegie) en 1898. On peut également voir sur le Cumberland une magnifique et émouvante « minie-chapelle » afro-américaine là où John Kennedy Jr. épousa Carolyn Besset en 1998.

Le ferry se prend à St Mary. les réservations doivent être faites des mois à l’avance, bien que les désistements autorisent l’espoir d’acquérir un billet de dernière minute.

Il y a 3 campings sur le site mais un seul hôtel-restaurant, le Greyfield Inn. Il faut donc prévoir une certaine autonomie

Florian Dauny avocat 2016-2017



Related Articles

2 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !