Rencontre avec les expatriés Belges de Floride

Rencontre avec les expatriés Belges de Floride

Ca faisait un moment que Le Courrier prévoyait de parler de la communauté belge de Floride. Et c’est une triste occasion qui nous a fait avancer la date de publication de cet article : les attentats qui ont malheureusement frappé Bruxelles le 22 mars dernier. Ils ont suscité une mobilisation ici en Floride, et ont tourné les projecteurs sur des expatriés qui n’ont pas généralement l’habitude qu’on pleure sur leur sort ; la sinistrose étant étrangère à toute belgitude !

Comme le rappelle le consul Manuel Molina, « les Belges ne sont pas de grands expatriés ; ils sont casserez casaniers. Ils aiment la Belgique et ils ont bien raison » ! Néanmoins, ils sont quand même près de 5500 à vivre en Floride, avant tout dans la région de Miami, Fort Lauderdale et Pompano Beach, mais aussi un peu sur la côte ouest. Les Belges ont longtemps été structurés autour de leur consul Guy Govaert, qui est resté en poste plusieurs décennies, et organisait une réunion tous les 21 juillet pour la fête de l’indépendance. Puis il y eut Marc de Vlieger, qui a lancé en 1987 le Belgian club de Floride. Manuel Molina, qui est consul depuis une dizaine d’années, a profité de ses passions artistiques pour lancer l’an passé (avec Sophie Malaquin et Franck Bondrille) la société Entourage Entertainment, et immédiatement inviter en concert à Miami les chanteurs belges francophones Arno, puis Stromae, ce dernier ayant attiré plus de 3500 spectateurs en septembre 2015, un record pour un artiste chantant en français, et une prestation mémorable pour chacun : la Belgique a le vent en poupe ! Dans le même temps, une nouvelle expatriée, Cynthia Legrand, a lancé les Belgian Mondays il y a deux ans, qui ont permis aux expatriés belges de se retrouver une fois par mois dans un endroit différent de Miami et une ambiance toujours aussi sympa. Depuis longtemps il y a aussi la présence en Floride de l’Union Francophone des Belges à l’Etranger (www.ufbe.be), grâce à son représentant à Miami, Guy Poschelle. « Il n’y a pas de pression spéciale des Belges vers la Floride« , confirme Manuel Molina, « mais il y a tout de même des expatriés à arriver, et surtout beaucoup plus de tourisme depuis que JetAir a débuté ses vols directs avec Bruxelles. Les attentats ont choqué, ils ont été terrifiants, mais la Belgique n’est pas un territoire pour terroristes. Il y a eu un avant et il y aura un après dans ce pays agréable à vivre. Nous sentons tout de même qu’une peur s’est accrue dans la communauté juive belge. Une peur s’est accrue et beaucoup viennent aux USA.« 

Comme le dit Marc de Vlieger, « quand je suis arrivé aux Etats-Unis, les gens ne savaient pas du tout où se trouvait la Belgique. Et puis il y a eu Jean-Claude Van Damme (JCVD)… et beaucoup de choses ont changé ! Savez-vous que c’était Gui Govaert qui lui avait réglé à Miami ses problèmes de visa ? Bon aujourd’hui tout le monde sait où est la Belgique, malheureusement, les attentats n’y sont pas pour rien. » Et il n’y a pas eu que le légendaire JCVD ou le grand Stromae à passer par Miami : la Belgique laisse progressivement son emprunte, à travers les chocolats de L’Atelier Monnier (ouvert par Patrick Feyten), les peintures de Jean Corliano, un grand nombre de professeurs de l’Université de Miami (UM), en provenance tout droit du royaume, comme le doyen de la fac de médecine, Pascal Goldsmith, ou encore Jean-François Lejeune, doyen de la fac d’archi (de la même université). Lejeune, c’est un nom qui n’est d’ailleurs pas du tout inconnu à Miami, puisque LeJeune Road est le nom d’un des principaux axes de Coral Gables. Il a été baptisé ainsi en l’honneur de Charles Le Jeune, un pionnier de l’expatriation belge, arrivé à Miami en 1900, qui acquit 57 hectares au sein de la naissante Coral Gables afin de s’y lancer dans la culture des oranges, pamplemousses et citrons verts. Comme quoi, l’arrivée des Belges en Floride n’est pas du tout nouvelle !

Manuel Molina : un consul très investi

Manuel Molina, consul de Belgique à Miami

Manuel Molina, consul de Belgique à Miami

Il est depuis près de 10 ans consul honoraire de Belgique à Miami. Né à Eupen, en Wallonie, près de la frontière allemande, Manuel a ensuite étudié à Liège et à Louvin, pour devenir ingénieur industriel, avant de s’installer à Liège. Une société pour laquelle il travaillait l’envoie régulièrement à Tampa en mission… et c’est ainsi qu’il découvre la Floride. Depuis lors, il s’y est installé, et a lancé un fonds d’investissement dans le domaine de l’immobilier, qui compte trois managers (dont lui) : tous Belges ! Il y a ceux qui le connaissent comme clients de son entreprise, il y a ceux qui ont face à eux le consul qui règle nuit et jour les problèmes de détresse ou de perte de passeport de ses concitoyens… et il y a ceux qui connaissent le côté artiste de Manuel Molina. « J’ai toujours été passionné de musique et de cinéma, de films noirs américains, de la nivelle vague française, des films italiens… Mes grands-parents avaient des salles de cinéma au Maroc. J’ai investi dans une société de productions de films à Beverly Hills, qui s’appelle Straight Up Films. Récemment nous avons produit Jane Got A Gun, un western avec Natalie Portman, ou bien Transcendance avec Johnny Depp« . Et Manuel Molina nous annonce en exclusivité – à l’invitation de sa société Entourage – la venue à Miami en septembre de l’humoriste belge Alex Vizorek (qui cartonne sur les ondes de France Inter). Ainsi l’aventure continue pour les Belges de Floride, une communauté qui se structure année après année !

www.straightupfilms.com

Consulat de Belgique – Site Web

100 N. Biscayne Blvd., suite 500 – 33132 Miami-Fl

Tel:(1-305) 6000 982 – consulmiami@gmail.com

 

Cynthia Legrand : la grande patronne des Belgian mondays

Cynthia Legrand organisatrice des Belgian Mondays à Miami

Cynthia Legrand organisatrice des Belgian Mondays à Miami

Cynthia est une vraie bruxelloise, mais elle est née… dans l’Etat de New-York, avant de redéménager en Belgique. Etudes artistiques, graphiste durant des années, « je me suis retrouvée complètement par hasard dans l’hotellerie à Bruxelles. Et puis ils avaient besoin de quelqu’un pour lancer un hôtel à Miami Beach il y a 4 ans… j’ai sauté le pas, et c’est comme ça que je suis devenue manager de Blanc Kara. La phase de mise en place a été passionnante. Il y avait tout à décider : musique, déco, produits du petit déjeuner : jusqu’au moindre détail, pour que l’hôtel devienne ce qu’il est. Je ne pensais pas rester plus longtemps à Miami… mais au bout de 6 mois je ne voulais plus partir ! J’étais célibataire, alors l’expatriation a été facile. Je ne cherchais pas du tout spécialement à me marier avec un Belge… mais c’est finalement ce qui s’est passé : j’en ai rencontré un à Miami ! » Et en 2014, Cynthia Legrand a ainsi lancé les Belgian Mondays. « J’avais organisé pas mal d’événements à Bruxelles, alors c’est venu naturellement. Nous nous sommes retrouvés déjà 21 fois depuis la création, et les gens aiment beaucoup car chaque mois ça leur permet de découvrir un nouvel endroit. J’essaye d’être créative dans les choix. Il y a toujours une majorité de Belge, mais évidemment beaucoup de français aussi; ; nous sommes toujours entre 50 et 100 personnes. » Et pour elle, la connexion avec la Belgique est-elle toujours importante ? « Oui, pas un jour sans que nous n’ayons famille ou amis au téléphone. Surtout depuis les attentats, nous avons été vraiment très choqués que ça puisse arriver à Bruxelles. » D’ailleurs, c’est Cynthia qui a organisé le rassemblement devant la flamme de la liberté (avec l’appui du consul Molina). « Pour vous dire comment ce genre de choses peut nous affecter, ma sœur venait me voir en avion à Miami, et elle a décollé 9 minutes après que les bombes aient explosé. Je remercie tous ceux qui sont venus nous soutenir.« 

Belgian Mondays : 786 274 3034

belgianmondays.mia@gmail.com  –  www.belgianmondaysmiami.org

www.facebook.com/belgianmondaysmiami

Alex Vizorek à MiamiAlex Vizorek à Miami en septembre 2016 !

Après les concerts d’Arno et de Stromae, c’est l’humoriste bruxellois Alex Vizorek qui vient se produire à Miami !

Connu comme présentateur à la télé (RTBF) ou chroniqueur dans la presse écrite (Le Soir), il a explosé aussi bien en France qu’en Belgique avec ses interventions remarquées sur France Inter depuis 2012, mais également avec son one man show « Alex Vizorek est une œuvre d’art ».

www.alexvizorek.com

Marc de Vlieger, le chevalier flamand

Marc de Vlieger, président du Belgian Club de Floride

Marc de Vlieger, président du Belgian Club de Floride.

The Nordas

The Nordas, le groupe de la famille de Vlieger

Comme chacun le sait, la Belgique est le seul pays du monde composé de trois moitiés : les Wallons, les Bruxellois et les Flamands. Voici une autre figure historique de la Belgique en Floride, Marc de Vlieger. Il confirme à l’envers l’adage de Jacques Brel selon lesquelles les Flamandes ne seraient ni causantes, ni frémissantes : lui il bondit, il frémit et il ne manque jamais de projets ! Marc est né à Alter, entre Gand et Bruges, « et nous avions la particularité d’avoir un groupe musical familial, qui s’appelait The Nordas. Je jouais de la guitare dans le groupe avec mes frères et on a voulu devenir les Beatles. Pendant 20 ans, je n’ai pas pu bouger de Belgique, car nous avions des concerts tout le temps. On en a fait plus de 2000. Un jour je leur ai dit : « dans trois ans, je quitte le groupe ». J’avais envie de voyager autour du monde depuis l’âge de 3 ans et je n’avais pas pu le faire. Après pas mal de voyages sur lesquelles j’ai écrit un livre, en 1978 je suis ainsi arrivé aux Etats-Unis. J’ai visité le pays et le Canada en Greyound Bus, et puis j’ai découvert la Floride. C’était avant internet et même avant l’invention du fax ! On n’avait que la radio pour être en contact avec la Belgique, alors j’étais devenu moniteur radio. On se retrouvait une fois par an le 21 juillet avec Guy Govaert qui réussissait miraculeusement à importer de la bière. Personne ici ne savait si le nom de notre pays c’était « Bruxelles » ou « Belgique », et personne ne savait non plus où c’était. Pourtant il y a des villes magnifiques, il y une histoire, il y a eu Waterloo, il y a eu l’écriture du Manifeste de Marx, il y a eu les Guerres Mondiales… Mais bon… la Belgique n’était pas connue… jusqu’à l’arrivée de Jean-Claude Van Damme !« 

En 1987, Marc se réveille un jour à 5h du matin et se dit « et pourquoi on ne monterait pas un Belgian Club en Floride ? » « Et c’est comme ça que c’est parti. On a fait jusqu’à 20 à 30 réunions par an, mais ça a baissé un peu depuis 2 ans. On va recommencer l’année prochaine !« . Ces réunions se sont souvent déroulées à Bobby Rubino’s (à Pompano Beach). Pour ceux qui ne le savent pas, les Flamands sont surtout pas causants en français (même si Marc le comprend très bien !) et il est à noter que sa vice-présidente au Belgian Club, Caroline Sucaet, et présidente de l’école néerlandophone de Davie, « Oranjebloesem« . « Oui il y a beaucoup de Flamands qui veulent s’installer en Floride. J’ai des appels pour ça chaque semaine, alors que durant mes 10 premières années aux USA, il n’y avait pas d’appels comme ça. Nous avons eu certaines communautés, et même un journal à Detroit, La Gazette de Detroit, qui était à moitié en Flamand et à moitié en anglais, mais qui a disparu depuis« . A noter enfin qu’en 2010 Marc de Vlieger a été fait chevalier par le roi de Belgique, pour le rôle qu’il a joué (notamment dans les médias) entre la Belgique et les Etats-Unis.

www.belgianclubflorida.com

  • Un autre Belge de Floride :

Miami – Michael Benyahia : jeune prodige de la F4

  

Photos du rassemblement à la Torch of Freedom de Miami, en protestation contre les attentats de Bruxelles, et en soutien aux victimes.

 

Suite à cette manifestation, début avril le consul de Belgique invitait à la galerie Markowicz de Miami pour remercier les participants, à une soirée-exposition autour du peintre Belge Joël Moëns de Hase :

 



Related Articles

1 comment

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !