Ecoles de Miami : Roger Pardo réélu à la tête de FIPA, et le député Frédéric Lefebvre leur trouve 60000$

Ecoles de Miami : Roger Pardo réélu à la tête de FIPA, et le député Frédéric Lefebvre leur trouve 60000$

Vendredi 19 mai, Roger Pardo a été réélu président de FIPA (French International Program Association), en charge de l’immersion en français dans trois écoles de Miami (un millier d’élèves), après une année écoulée plus que tendue.

Roger Pardo, président de FIPA

Roger Pardo, pdt de FIPA

En effet, deux écoles de Miami ont perdu leurs homologations en mai dernier après une longue bataille ; le gouvernement français assurant que ça n’aurait aucune conséquence pour ces établissements, mais Roger Pardo et son équipe soulignant au contraire que cela en avait eu un effet négatif important et immédiat, non seulement pour le maintien des professeurs français, mais également dans les rapports avec le comté de Miami-Dade qui gère ces écoles publiques où l’immersion en français est pratiquée.

Un autre quiproquo avait eu lieu en décembre sur l’octroi d’une subvention de 100 000 dollars pour ces écoles de Miami. Le député Frédéric Lefebvre avait reçu une missive du gouvernement français mentionnant cette somme, mais une information contradictoire n’émanant curieusement pas du gouvernement (mais d’un autre parlementaire), assurait un mois plus tard que des subventions gouvernementales, si elles seraient bien octroyées, ne le seraient pas seulement pour Miami, mais pour un ensemble d’écoles homologuées ou labellisées sur l’ensemble des Etats-Unis. Les parents d’élèves de Miami ont donc été inquiets durant toute l’année, et partagés quant à savoir s’il s’agissait de mauvaise foi ou de malentendus avec le gouvernement. D’autres français en charge des dossiers d’éducation à Miami se sont retrouvés pris entre deux feux alors qu’ils ne sont pas décisionnaires dans ces affaires, et les polémiques avaient provoqué des tensions inédites dans la communauté francophone de la « Magic City », sans que cela ne prenne de proportions inquiétantes, même si tous les dossiers d’éducation s’avèrent assez brûlants, puisqu’il s’agit-là du futur des enfants, et de la possibilité pour des familles expatriées, parfois modestes, de pouvoir dignement scolariser leurs enfants.

Frédéric Lefebvre à la sortie du gala de la Chambre de Commerce, le 19 mai au Cruz Building de Miami

Frédéric Lefebvre (au centre) à la sortie du gala de la Chambre de Commerce, le 19 mai au Cruz Building de Miami

FREDERIC LEFEBVRE TROUVE 60 000$

Alors que se tenait l’assemblée générale de FIPA à Miami lors de laquelle M. Pardo a été réélu, le député des Français d’Amérique du Nord, Frédéric Lefebvre, prenait au même moment la parole en public lors du gala annuel de la FACC (chambre de commerce franco-américaine de Miami). Il en a profité pour saluer le travail de FIPA, et a annoncé qu’il avait obtenu  le jour même du gouvernement que 30 000$ soient affectés aux écoles de Miami. « Je leur avait demandé qu’ils prennent leur décision avant l’assemblée de FIPA« , précise-t-il au Courrier de Floride. L’information n’a pas encore été confirmée par le gouvernement (mieux vaut être prudent après les récentes informations contradictoires), mais Frédéric Lefebvre a précisé qu’il allait aussi donner 30 000$ pour les programmes scolaires en immersion à Miami sur sa propre réserve parlementaire (des fonds dont les députés français peuvent faire profiter les structures de leur choix). Il s’agit donc d’une bouffée d’oxygène financier pour FIPA qui doit s’assurer que, à défaut de pouvoir progresser (malgré un afflux de nouveaux élèves), l’enseignement en français et l’enseignement du français puissent au moins se maintenir à niveau égal à Miami, agglomération qui compte au moins 200000 francophones (français, haïtiens, marocains, belges etc…).

En tout cas les équipes de FIPA et les parents d’élèves ont été très mobilisés durant l’année passée, et il faut leur souhaiter un retour de la sérénité pour les mois qui viennent.

Le député Frédéric Lefebvre, durant son discours, a également souligné la mobilisation des élus consulaires de Miami, et des équipes du consulat de France, en faveur de l’éducation francophone en Floride.

 

 

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !