Etats-Unis : l’espérance de vie est très différente en fonction des revenus (et des villes)

Etats-Unis : l’espérance de vie est très différente en fonction des revenus (et des villes)

De nouvelles études démontrent de fortes disparités pour l’espérance de vie des américains en fonction des revenus et de la qualité de vie et d’éducation dans la région dans laquelle ils habitent.

Dans tous les pays du monde, l’endroit où l’on vit, les revenus et le niveau d’éducation impactent considérablement l’espérance de vie des citoyens. Mais une étude des huit chercheurs publiée en mars dans The Journal of the American Medical Association (JAMA), établit que les disparités se sont accentuées aux USA en fonction des tranches de revenus. Elle démontre que les hommes faisant partie des 1% les plus riches vivent en moyenne 15 ans de plus que ceux situés dans la tranche des 1% les plus pauvres. Pour les femmes, la moyenne n’est « que » de 10 ans (La criminalité entre gangs n’est pas évoquée, mais elle transparait clairement dans cette disparité).

En 15 ans, les 5% d’hommes les plus riches des Etats-Unis ont gagné 2 ans d’espérance de vie, et les femmes en même gagné 3 ans ! Mais les 5% les moins riches… n’ont rien gagné du tout.

La particularité de cette étude est surtout de démontrer qu’en fonction des villes, l’espérance de vie est loin d’être la même. Les plus pauvres à New-York ont une espérance de vie de 79,5 ans, et ceux de Miami 78,3, mais pour ceux de Detroit elle n’est que de 74,8, et elle est même de 74,6 ans seulement à Indianapolis. Le déclin du Midwest n’y est évidemment pas pour rien. La consommation de cigarettes et de nourriture de basse qualité également.

DRAMATIQUE AUGMENTATION DES SUICIDES ET OVERDOSES

Une autre étude publiée en février démontrait un taux de mortalité inquiétant chez les populations blanches âgées de 45 à 54 ans, liée à une augmentation des suicides et des maladies liées à la consommation de drogue et d’alcool, en très forte augmentation. Les minorités ethniques voient pour leur part leur espérance de vie augmenter un peu. Toutes catégories confondues, le taux de suicide aux USA est aujourd’hui aussi fort qu’il y a 30 ans.

 

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !