Les drones de Benoît Duverneuil face aux tremblement de terre

Les drones de Benoît Duverneuil face aux tremblement de terre

Benoît Duverneuil, président du Centre de la Francophonie de Floride et des Caraïbes, est également un passionné de technologie, notamment des drones. Ceux-ci sont de plus en plus utilisés lors de catastrophes, et ce sont toujours des occasions malheureuses qui permettent à la technique d’avancer.

drone explorer

Benoît Duverneuil l’an passé, explorant un volcan des Andes.

Ce fut le cas après le terrible tremblement de terre du 16 avril dernier En Equateur, dont le bilan fut de 660 morts et 4600 disparus. Benoit Duverneuil, fondateur de l’A.D.A.P (Aerial Digital Archaeology & Preservation), a organisé le déploiement d’une équipe complète et d’une petite flotte de machines aériennes et aquatiques équipées de caméras thermiques, avec un incroyable réseau de collaborations : le fabricant de Drone DJI, le fournisseur d’imagerie satellite en haute ­définition Planet Lab, le logiciel de cartographie DroneDeploy, la communauté de drones sous­-marins open­source OpenROV, et un réseau international de pilotes de drones UAViators ! Leurs drones ont sillonné les rues des villes et villages les plus touchés et capturé des milliers de photographies. Ces images sont ensuite reliées les unes aux autres par des algorithmes puissants qui permettent de créer des cartes complètes de la zone et même des représentations en 3 dimensions. “Nous avons également pu inspecter des structures très endommagées comme des châteaux d’eau et des bâtiments à étages sans mettre en danger la vie des secouristes”, explique Dorian Roque, le coordinateur local de l’A.D.A.P. et bien connu à Miami où il a travaillé plusieurs années.

Dorian Roque en Equateur après le tremblement de terre

Dorian Roque en Equateur après le tremblement de terre

L’équipe a également formé des volontaires et des pilotes de drones professionnels ainsi que des membres des forces armées équatoriennes à l’utilisation des logiciels de cartographie en les combinant à l’utilisation des technologies drones. “L’un des principaux challenges pour les premiers secours est de pouvoir bien cerner l’étendue de la situation — de bien comprendre quelles sont les zones les plus touchées et où sont les victimes qui ont besoin d’aide. Ils ont très peu de temps et des ressources limitées pour agir. C’est une question de priorités et de ce point de vue, les drones sont de puissants outils d’aide à la décision”, explique Benoit Duverneuil. “Nous apprenons un peu plus à chaque catastrophe par retour d’expérience, et il est certain que les drones ont un potentiel majeur dans ce type de contexte.
Le matériel et les techniques sont fournies bénévolement, mais les pays les plus touchés par les catastrophes s’équipent ensuite de plus en plus pour parer au pire.

www.dronearchaeology.com­ – www.benoitduverneuil.com

Article du journal Le Monde sur Benoît Duverneuil et l’utilisation des drones

Benoit Duverneuil, le drone-explorer !

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !