Alors que les USA passent à la carte à puce, les escroqueries se renforcent

Alors que les USA passent à la carte à puce, les escroqueries se renforcent

En 2016, la fraude aux cartes bancaires devrait atteindre 4,5 milliards de dollars, en hausse de 12,5% par rapport à l’année précédente : des taux particulièrement insensés dans un Etat de droit qui, de surcroît, est souvent en pointe de toutes les technologies, et s’en sert comme d’une vitrine. Pourtant, sous certains aspects c’est encore le « Far West », et c’est par exemple le 17 juin 2016 que Miami Herald publie des graphiques expliquant comment fonctionne une carte à puce (et pourquoi ça prend plus de temps de s’en servir) !

La carte-à-puce ne peut pas être copiée aussi facilement que la carte à bande magnétique qui représente un inconvénient pour tous les Américains mais aussi pour les commerces qui, eux, ont des charges à payer pour les transactions effectuées à l’aide de cartes copiées. La bonne nouvelle, c’est que presque 70% des cartes de crédits américaines ont déjà des puces, et Visa comme Mastercard font en sorte de faciliter la mutation de l’une à l’autre. La mauvaise nouvelle, c’est que 100% des voleurs-copieurs de cartes, se concentrent désormais tous sur ceux qui n’ont pas encore de puce, et sur les commerces qui n’ont pas de lecteurs de cartes à puce.

 

Galaxy-Title-Christine-Marchand-closings-titres-fort-lauderdale.jpg



Related Articles

2 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !