Le Mardi-Gras à la Nouvelle-Orléans : le grand carnaval de l’hiver

Le Mardi-Gras à la Nouvelle-Orléans : le grand carnaval de l’hiver

Voici donc l’événement le plus célèbre de la Nouvelle-Orléans. Durant tout le mois de février, les parades et fêtes s’enchaînent ici à un rythme quotidien, donnant à la ville l’ambiance électrique qui lui a donné sa réputation.

mardi-gras

 

MAR_19NOS DIFFERENTES PAGES :

La Nouvelle-Orléans (généralités et histoire)

Que visiter à la Nouvelle-Orléans

Le Garden District de La Nouvelle-Orléans

La St Landry Parish (pays cajun de Louisiane)

La cuisine de Louisiane

L’Angélus : le groupe cajun complètement fou !

L’épopée de Cavelier de la Salle, le découvreur français de la Louisiane

Vaudou et cimetières hantés à la Nouvelle-Orléans

La Musique de la Nouvelle-Orléans

« Pourquoi j’aime La Nouvelle-Orléans », par Jacques Cimetier

VOIR AUSSI NOS PAGES :

Guide complet de la Louisiane

La Nouvelle France (sur le territoire des Etats-Unis)

Guide des Etats-Unis d’Amérique

Guide de la Floride

Guide de la Géorgie

 

– Guide complet des Etats-Unis

paradeSi plus de 80 villes de Louisiane célèbrent cette fête, celui de la Nouvelle-Orléans est bien évidement le plus célèbre et parmi les plus grands du monde avec Rio et Venise. Il peut y avoir jusqu’à 1 million de personnes dans les rues !

Quelques 70 parades jalonnent ce mois de festivités qui se déroulent jusqu’au soir du mardi-gras à minuit précises.

Le carnaval est né en Europe vers le 11e siècle. « Carnelevare » signifie « enlever la viande » en latin. Il correspond donc à la période de carême, pendant laquelle l’Eglise demande de ne pas manger de viande. A Rome, puis à Paris, fut instaurée alors la tradition du « boeuf gras », une fête de la viande avant le carême. Le Krewe du Rex qui autrefois promenait un boeuf vivant, s’est reporté sur sa version en papier mâché.

Bien sûr, la Nouvelle-Orléans fut une ville de fête dès sa fondation en 1718. Mais les bals ayant été interdits pendant une époque, c’est en 1837 que la Nouvelle-Orléans renoue avec le Mardi-Gras et organise son premier défilé, déjà masqué et costumé.

Le Mardi Gras est organisé par les Krewes, équipages, dirigés par un « captain ». Les plus célèbres sont les Krew de Rex, Comus, Bacchus, Orpheus et Zulu. Les membres de Krewes payent jusqu’à 1000$ pour y participer, en fonction des équipages, somme servant principalement à acheter les colliers et babioles jetés à la foule (mais aussi à l’organisation du bal du krew). Mieux vaut avoir un grand sac en plastique pour collecter tous les objets tombant des chars. Les plus précieux sont les colliers avec les plus gros grains. Pour les récupérer vous pouvez crier « give me somethin’ sir ».

NKN_2586-1Mais lors de certaines parades un peu sauvages, il faut « montrer quelque chose » pour avoir les obtenir (des parties anatomiques généralement taboues aux USA). La nuit dans Bourbon street, celà tourne à l’exhibitionnisme généralisé, les passants « montrant » dans la rue aux clients des bars massés sur les balcons et jetant les colliers aux meilleurs exhibitions ! C’est un peu la face sauvage de l’Amérique !

Mais les équipages des chars jettent aussi des nounours aux enfants, des mugs, et des dubloons, fausses pièces de monnaie à l’effigie des équipages. La noix de coco d’or du Krewe Zulu est le souvenir le plus recherché. A propos de noix de cocos, faites attention à certains équipages qui en balancent dans tous les sens…

Les parades de nuits sont toujours accompagnées de flambeaux portés par des hommes noirs en robe blanche, autrefois c’était la seule source de lumière.

Les 3 couleurs du Mardi-Gras, représentent la jusice pour le violet, le pouvoir pour le jaune (or), et le vert pour la foi.

Vous pouvez acheter de beaux masques de carnaval  au Marché Français, entre autres, car la foule, aussi, est masquée.

MAR_07La Parade Zulu

En 1910, les Noirs de la ville décidèrent de monter cette parade afin de ridiculiser la parade Rex des blancs. Les visages sont peints en noir et le tout est dirigé par le fameux Zulu King. Les noix de coco volent dans tous les sens ! Le plus connu des zulus kings fut Louis Armstrong lui-même durant l’édition de 1949

www.mardigrasneworleans.com/zulu/

Les Mardi-Gras Indians

Des esclaves se déguisaient avec des plumes au moins depuis 1780. Peut-être pour parodier les indiens seminoles, mais peut-être aussi fut-ce une tradition importée d’Afrique. Mais en tous cas les costumes de Mardi-Gras ont été très inspirés par les costumes colorés de Indiens des Plaines à la fin du XIXe siècle.

www.mardigrasneworleans.com/mardigrasindians/

Krewe of Barkus : la parade des chiens déguisés !

Krewe du Vieux

Ils ouvrent traditionnellement le carnaval, début février. Refusant depuis toujours l’organisation officielle, ces “rebelles” organisent une très irrévérencieuse parade (explicit, comme on dit là-bas), ils refusent les escortes policières et barrières métalliques. En conséquence ils sont au milieu de la foule avec une ambiance très chaude, mais n’ont que de petits chars. (voir la galerie de photos en bas de page).

bal mardis-grasMusique

Si la préparation des costumes demande des mois de travail, les groupes de musique des krewes répètent toute l’année pour pouvoir vous jouer ces morceaux de jazz band ou de musiques d’inspiration africaine.

Bals

Des soirées sont organisées durant tout le mois : une centaine de grands bals très chics à New-Orleans, mais aussi les Fais-do-do, fêtes populaires des villages cajuns. Les bals sont organisés par les krews, et sont réservés à leurs membre ET à leurs invités. Il convient donc d’obtenir un précieux sésame. N’employez jamais le mot « ticket », mais « invitation ». Autrefois elles étaient imprimées à Paris ! La « Royauté » de l’année (Roi, Reine, pages et Ducs) du krewe y est présentée.

shapeimage_4Le Presbytère

Musée du Mardi-Gras, il est dans le bâtiment à droite de la Cathédrale Saint-Louis. C’est un endroit incontournable si vous ne venez pas en Louisiane durant les fêtes de en février.

shapeimage_5Construit en 1795 pour héberger le clergé de la cathédrale Saint-Louis ce très beau bâtiment sur sa gauche n’a néanmoins jamais servi à ces fins. On y présente aujourd’hui de superbes collections de costumes de Mardi-Gras, mais également toutes les explications historiques sur cette fête grandiose, accompagnées de vidéos…     http://lsm.crt.state.la.us/presbex.htm

Le King Cake

Cette couronne colorée est l’équivalent de la galette des rois européenne. A la différence près que celui qui trouve la fête doit payer le prochain King Cake, et ce jusqu’au jour du Mardi-Gras.

Le Courir du Mardi-Gras

Il a lieu dans une vingtaine de villes et villages du pays cajun. Il s’agit d’une course de maison en maison afin d’aller faire l’aumône auprès des habitants pour récupérer les ingrédients destinés à fabriquer le Gumbo. La course après les poulets étant les plus hystériques. Comme pour Halloween, les participants vont faire du porte à porte en jouant des petits airs de musique cajun à l’accordéon… Il existe des Courir d’hommes, de femmes, et certains à cheval (les fermes étaient autrefois souvent éloignées les unes des autres).

Le plus connu est celui d’Eunice (tout est dans notre article sur la St Landry Parish du pays cajun)

Voici la liste des villages qui le pratiquent encore : http://www.lsue.edu/acadgate/schedule.htm

www.iotamardigras.com

shapeimage_6

NKN_1443Sites internet sur le Mardi-Gras à la Nouvelle-Orléans :

http://www.mardigrasneworleans.com

http://www.mardigras.com/

Calendrier : http://www.nola.com/mardigras/parades/

Photos et vidéos : http://www.nola.com/mardigras/multimedia/

 

Paroisse St Landry de Louisiane : une magnifique destination francophone aux USA

 

Galerie photo : le Mardi Gras du Crew du Vieux :

 

 


Tags assigned to this article:
carnavallouisianemardi grasnouvelle-orléans

Related Articles

3 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !