Kim Kardashian braquée, ligotée et volée dans son hôtel parisien

Kim Kardashian braquée, ligotée et volée dans son hôtel parisien

Voici un fait divers qui ne va pas améliorer les relations entre les Etats-Unis et la France, ni le tourisme dans la capitale française : la star de la téléréalité, Kim Kardashian, 35 ans, a été agressée dans son hôtel alors qu’elle revenait de la Fashion Week dans la soirée de dimanche.

Elle résidait dans un hôtel particulier du VIIIème arrondissement de Paris quand, selon son porte-parole, plusieurs hommes (cinq selon l’agence Reuters) ont fait irruption déguisés en policiers, l’ont mise en joue avec au moins une arme, et l’ont ligotée dans la salle de bain avant de s’enfuir avec des bijoux dont la valeur (toujours en cours d’évaluation) est estimée à 9 millions d’euros (plus de 10 millions de dollars !). Il s’agirait d’une bague d’une valeur de 4M€ et d’un coffre à bijoux pour le reste du montant. Deux téléphones ont également été volés (plus possible de faire des selfies pour la star !) et des vélos dans le hall de la maison, ce qui pourrait indiquer la manière dont les malfrats se sont enfuis.

« Elle est vraiment très sonnée, mais physiquement elle est indemne » a déclaré son porte-parole, précisant que Kim Kardashian était repartie vers les Etats-Unis lundi matin.

La BRB (Brigade de Répression du Banditisme) est en charge de l’enquête.

Au moment de l’agression, le rappeur Kany West, mari de Mme Kardashian, chantait à New-York. Il a immédiatement interrompu son spectacle en disant juste à la foule : « Désolé, le concert est fini« .

 

 



Related Articles

Sa jambe amputée retrouvée dans une poubelle

Début mai, la police de Coral Gables (quartier sud de Miami en Floride) a d’abord cru avoir affaire à un crime atroce en retrouvant une jambe dans une poubelle, avec une étiquette mentionnant le nom de la « victime » : John Timiriasieff. Après vérification, ils ont pu voir qu’il s’agissait d’un homme de 56 ans qui s’était fait amputer d’une jambe, et… à priori l’hôpital l’aurait simplement mise à la poubelle. M. Timiriasieff a évidemment porté plainte.

1 comment

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !