Immobilier : Le point sur la tendance et les opportunités en Floride avec Sylvie Trudel-Arsenault, agent basé à Fort Lauderdale

Immobilier : Le point sur la tendance et les opportunités en Floride avec Sylvie Trudel-Arsenault, agent basé à Fort Lauderdale

Montréalaise, Sylvie Trudel-Arsenault était courtier immobilier au Québec depuis 2004, avant de s’installer par la suite en Floride où elle est aujourd’hui courtier agréé affilié. Sylvie a ses bureaux sur Las Olas, le cœur de Fort Lauderdale, mais aussi celui de sa zone d’activité préférée.

Voir aussi : Liste des courtiers et agents immobiliers à Miami et en Floride

« Je travaille exclusivement sur des endroits proches de la mer, aussi bien sur les comtés de Broward que de Palm Beach. On pourrait rêver pire comme vie ! » Des belles résidences de Fort Lauderdale et de Palm Beach aux vues sur mer d’Ocean Drive, c’est certain que la vie d’agent immobilier en Floride n’est pas si mal ! « Je ne fais pas que du luxe, mais aussi des gammes moyennes ; c’est vraiment une offre très complète que nous avons aujourd’hui dans le sud de la Floride, et tout ça dans un marché très solide.« 

Après la frénésie des années de crise (2007-2011), les prix sont repartis à la hausse en Floride. « Ça faisait partie du jeu. Ceux qui ont investi ici dans ces années-là ne l’ont pas fait pour que leurs acquisitions restent sans peu de valeur. Donc, c’est plus cher, mais c’est grâce à cette progression constante que le marché est toujours attractif. La crise est terminée depuis longtemps et la progression est stable et très sécure pour les investisseurs.« 

N’y a-t-il pas tout de même des fluctuations et régulations du marché immobilier ?

« Si, bien sûr qu’il y a des changements. Mais ils sont minimes par rapport à la règle générale. Il y a des fluctuations en fonction des saisons – mais ça ce n’est pas nouveau – ou encore des conditions économiques, des étrangers intéressés à investir. A elle seule, la Floride attire 1/5e des investissements immobiliers étrangers aux Etats-Unis. C’est énorme. Et quand des pays comme le Brésil ou le Venezuela sont en crise, ça se ressent ici. Les Russes et les Brésiliens se sont fait attendre cette année, mais les Brésiliens reviennent depuis cet été. Jamais rien ne s’arrête ici. Depuis 1 an, il y a même des Chinois qui cherchent à investir, notamment à Miami et même quelques-uns à Sarasota : ça aussi c’est assez nouveau !

Ensuite, on a des tendances locales. Après l’accélération spectaculaire ces dernières années, il y a des tassements sur certaines villes. Miami Beach est toujours très chère et ne baissera pas. Miami aussi est chère car il n’y a plus assez de construction pour faire face à la demande, mais les prix ne montent plus si vite depuis quelques temps à Miami comme à Fort Lauderdale : ça se normalise. Avec des conséquences, par exemple, sur les biens d’entrée de gamme : dans toute la Floride, les appartements ou petites maisons peu chères et loin de la mer sont beaucoup plus rares sur le marché, ce qui provoque une baisse des ventes, alors que pour les autres catégories, il y a de plus en plus de condos et de maisons en vente.

Ça signifie que l’état est en meilleure santé économique, qu’il y a moins de foreclosures, par exemple. Mais que les lecteurs se rassurent, il y a toujours des aubaines en Floride, il suffit de savoir où les trouver ! Les Canadiens devraient demander aussi à leurs banques les possibilités qu’elles offrent afin d’acquérir un bien ici, notamment en effectuant des prêts en US$. Il faut apprivoiser le taux de change, et pas le craindre !

Le bord de mer à Fort Lauderdale

Le bord de mer à Fort Lauderdale

Donc, si on vous écoute, c’est le moment d’acheter ?

Oui, et vis-à-vis des Canadiens, on est dans une situation paradoxale : beaucoup viennent me voir pour vendre, à cause du taux de change qui est avantageux, alors qu’au contraire tous les signes du marché floridien disent que c’est le moment d’acheter ! On peut les comprendre, et d’ailleurs beaucoup rachètent ensuite des choses plus petites. Et puis, pour certains, le temps de la Floride est terminé, en fonction de leur âge ou d’autres facteurs. De mon côté, j’essaie de regarder la « big picture » comme ils disent ici. En fait, la Floride est un état qui n’est pas terminé. Vous avez encore des endroits insalubres à l’intérieur de Miami ou bien à proximité de Palm Beach ou en banlieue de Fort Lauderdale. Pour Miami, j’ai un doute que ça s’améliore très vite, mais pour les autres villes ça va disparaître dans les prochaines années, et dès que vous serez à moins de 5 km de la mer, vous serez dans des villes saines, dynamiques et de plus en pus jeunes. Un peu à l’exemple de ce qui s’est passé à Delray ; une ville que tout le monde apprécie aujourd’hui, mais ce n’était pas du tout le cas il y a 15 ans. Prenez Naples par exemple, la ville a tellement de qualités qu’on ne peut pas imaginer que la moyenne d’âge reste la même. D’ici peu, tout va se rééquilibrer et la Floride va surprendre beaucoup de monde. D’ailleurs, même au niveau des Québécois, ça change. Plein de jeunes familles achètent ici, et même au niveau des Snowbirds la moyenne d’âge baisse constamment.

Et alors, qui sont donc aujourd’hui les investisseurs francophones dans le sud de la Floride ?

Il y a toujours une forte pression des investisseurs français et canadiens. Le taux de change a joué un petit peu l’année dernière pour les Canadiens, mais finalement pas tant que ça : ceux qui veulent réaliser un bon investissement sont toujours intéressés par la solidité du marché floridien et les bénéfices qu’ils peuvent rapidement en retirer. Et puis, il y a ceux qui souhaitent acheter pour fuir le froid et trouver le soleil de la Floride, pour ça non plus, ça ne risque pas de changer demain ! La tendance est toujours la même. Les pressions démographique et touristique sont très fortes en Floride : année après année, il y a plus de touristes et d’immigrants. Donc le résultat sur les prix ne fait aucun mystère. Un ouragan qui passe par là, une épidémie de zika, ça peut changer les données pendant un ou deux mois, mais sur le fond ça ne change pas grand chose. Il n’y a donc pas de mauvaise opération à faire en Floride.

Quand on est bien conseillé ?

Je ne vais pas vous dire le contraire en tant qu’agent immobilier ! Néanmoins, oui, « F » pour « Floride » et « F » pour « Fraude : passez toujours par un professionnel reconnu si vous ne voulez pas avoir de mauvaise surprise. Je suis toujours étonnée de voir des gens omettre un grand nombre de vérifications au moment d’acheter un condo ou une maison, y compris parfois pour des montants importants. Aux Etats-Unis, il ne faut pas faire les choses à la légère. Pour bien acheter, il faut être bien conseiller, il faut à la fois savoir se dépêcher pour saisir le bien avant qu’il ne disparaisse, mais il faut aussi savoir être suffisamment patient pour faire toutes les vérifications.

Sylvie Trudel-Arsenault

954-505-1286 

901 E Las Olas Blvd – Ste 101 – Fort Lauderdale, FL 33301

www.SylvieTrudelArsenaultFloridaRealEstate.com

www.facebook.com/sylvietrudelarsenault1

  

 

Trudel-Arsenault-Sylvie-courtier-achat-vente-floride



Related Articles

2 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !