Tom Wolfe a la langue bien pendue ! (Livres)

Tom Wolfe a la langue bien pendue ! (Livres)

Tom Wolfe The Kingdom of SpeechLe dernier Tom Wolfe est sorti ! Auteur jusque-là de quatre romans seulement, mais quatre chefs d’œuvres de la littérature américaine (« Le Bûcher des Vanités », « Un homme Un vrai », « Moi Charlotte Simmons » et enfin le dernier brûlot, « Bloody Miami »), tout le monde se demandait ce que pouvait bien faire Tom Wolfe, 85 ans, vu qu’il n’est pas envisageable que l’écrivain prenne un jour de retraite, et vu qu’il n’a pas « 105 ans » comme il le prétend parfois.

Wolfe est donc revenu en cette rentrée littéraire, mais avec un essai critique baptisé « The Kingdom of Speech » (Le Royaume du discours) dans lequel le célèbre écrivain new-yorkais a décidé de dézinguer rien moins que Charles Darwin et Noam Chomsky. Wolfe assure dans cet essai que c’est la parole, et non pas une « évolution », qui a placé l’homme en dehors de la catégorie animale, et qui est responsable de l’ensemble des réalisations complexes de l’humanité. Le plus grand écrivain américain vivant s’est fait tomber dessus dans les plus grands journaux par pas mal de scientifiques pour avoir ainsi osé critiquer Darwin. Si vous appréciez les querelles intellectuelles : c’est celle du moment ! (sinon, si vous n’avez pas encore lu Bloody Miami, courrez l’acheter !).

www.amazon.fr/Kingdom-Speech-Tom-Wolfe/dp/1478953160

 

Club Med Sandpiper BayPort St Lucie



Related Articles

Présidentielles US : Marco Rubio a déclaré sa candidature à la Freedom Tower de Miami

Le jeune sénateur Républicain de Floride compte créer la surprise et battre Hillary Clinton lors de la Présidentielle 2016.

Lundi 13 avril, au lendemain de la déclaration de candidature d’Hillary Clinton (Démocrate), c’était au tour de Marco Rubio, 43 ans, étoile montante du Parti Républicain, de déclarer sa candidature pour la primaire de son parti. Il l’a annoncé lors d’une conférence de presse dans sa ville de Miami, à la Freedom Tower qui fut longtemps le symbole de la liberté recouvrée pour les exilés cubains qui, comme ses parents, sont venus chercher asile aux Etats-Unis.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !