Vers une victoire de Donald Trump aux élections américaines – Edition Spéciale

Vers une victoire de Donald Trump aux élections américaines – Edition Spéciale

Toute la journée du 8 novembre suivez l’avancée des élections et les analyses sur cette page. Qui de Donald Trump ou d’Hillary Clinton va gagner l’élection américaine et le titre de 45ème président des Etats-Unis ? Bienvenue sur le live Spécial Elections Américaines du Courrier de Floride, le journal des francophones aux Etats-Unis.

En direct de Miami.

La majorité absolue pour gagner l’élection est de 270 délégués.

Résultats à 21h52 :

Hilary Clinton (Dem) :  Score national : 46,3% / Délégués gagnés : 218

Donald Trump (Rep) : Score national : 49,7% / Délégués gagnés : 288

Donald Trump élu 45ème président des Etats-Unis d’Amérique

2h40 : C’est terminé : Donald Trump a gagné la Pennsylvanie, il est élu président des Etats-Unis !

Mise à jour à 2h04 : Le porte-parole d’Hillary Clinton demande à la foule de « rentrer à la maison », mais n’annonce pas les résultats.

Mise à jour à 1h38 : Fox News donne le Maine à Clinton et Trump gagne l’Alaska : 3 délégués chacun. Plus que 5 Etats qui n’ont pas terminé de compter. Apparemment, Donald Trump a fait de meilleurs résultats chez les latinos que Mitt Romney il y a 4 ans, au moins dans le Nevada et le Nouveau Mexique. Comme quoi…

Mise à jour à 1h20 : Après la Chambre, les Républicains viennent à l’instant de gagner le Sénat. Ils contrôlent donc d’ores et déjà le Congrès. Il ne leur manque plus que la présidence. Médias et instituts de sondages vont avoir la gueule de bois demain matin.

Mise à jour à 1h15 : Les médias parlent comme si Donald Trump était élu (après l’avoir donné perdant depuis 18 mois !!). Il n’en est pas loin de la victoire, mais pourtant il doit encore gagner 16 délégués. Il en gagnera 14 avec l’Alaska et l’Arizona, mais il n’est pas encore assuré d’obtenir les deux manquants. Ceci dit, Donald Trump aura réalisé une performance époustouflante. L’Amérique est en colère, elle le crie depuis 8 ans, et quel que soit le résultat, le constat sera amer.

LE POINT A 0H35, Hillary Clinton gagne le Nevada. Tout est donc toujours possible pour elle, sauf si Donald Trump gagne un des 5 Etats du nord-est dont le résultat n’est pas définitif. Elections parlementaires : le Parti Républicain garde sa majorité à la chambre des représentants.

LE POINT A 0H15, Donald Trump devrait gagner l’Alaska et l’Arizona. Il ne lui manquerait plus que 2 délégués pour devenir président des Etats-Unis. Mais les derniers Etats annoncent des résultats très serrés. Si Trump gagne le New Hampshire, la Pennsylvanie ou le Michigan, il aura gagné.

LE POINT A 23H50, Fox News donne Donald Trump à 254 délégués. Il ne lui en manque plus que 16 ! Depuis deux heures, l’indice Dow Jones est en train de plonger (comme les autres places boursières), il a déjà perdu 600 points. (Achetez de l’or !!!!!)

LE POINT A 23H45 : La Géorgie est attribuée à Donald Trump. Il est très proche de la victoire : il ne lui manque plus que 32 délégués.

Mise à jour à 23h : Trump gagne la Floride avec 49.1% (contre 47.7  pour Clinton), la Caroline du Sud et l’Idaho. Il conforte son avance, mais l’élection va se jouer dans de petits Etats.

Mise à jour à 22h30 : Donald Trump vient de gagner l’Ohio. Il est en tête dans plusieurs swing states et s’apprête à gagner la Floride. Pour le moment Donald Trump se dirige vers la victoire.

LE POINT A 21H15 : Trump vient de gagner le Texas. Les comptages sont au ralenti en Floride. Si Donald Trump confirme sa légère avance alors les résultats vont être extrêmement serrés. Mais avec 3,6% d’avance au niveau national le candidat Républicain a pour le moment un excellent résultat. Certes, seul le nombre de délégués compte…

Mise à jour à 20h30 : Sans surprise, Hillary Clinton remporte New-York. Les résultats sont très divisés sur les Etats, mais Donald Trump domine les scores national avec 4,5% d’avance sur Mme Clinton. Les décomptes en Floride prennent du retard et mettent les Etats-Unis au bord de la crise de nerf. Si Trump confirme son avance en Floride et au Texas, les résultats seront extrêmement serrés.

Mise à jour à 20h30 : les résultats sont plus serrés que jamais. Trump emporte sans surprise l’Alabama et la Caroline du Sud. Mais à 50% des suffrages dépouillés dans le Texas, Hillary Clinton est en tête. Les candidats sont à égalité en Floride à 90% des résultats publiés.

Mise à jour à 20h : Clinton remporte 3 Etats du nord-est : New-Jersey, Pennsylvanie, Massachussets, plus l’Illinois qui reste fidèle aux Démocrates. Pour le moment en nombre de délégués Hillary Clinton est en tête avec 44 contre 31 délégués pour Donald Trump. Mais le candidat républicain à 3% d’avance au niveau national.

Mise à jour à 19h30 : A 30% dépouillés en Floride, Hillary Clinton est passée devant Donald Trump de 2 points.

Hillary Clinton remporte le Vermont. Donald Tump gagne la Virginie Occidentale.

Mise à jour à 19h10 : Sur les 10 premiers pour-cents dépouillés en Floride, Donald Trump fait le double de voix qu’Hillary Clinton. Le candidat républicain est pour le moment (et provisoirement) en tête de l’élection.

Rand Paul est réélu sénateur. Marco Rubio très confortablement en tête.

Mise à jour à 19h : Donald Trump remporte les deux premiers Etats : le Kentucky et l’Indiana. Ce n’est pas une surprise, mais les premiers sondages dépouillés le sont : le candidat républicain à au moins 10 points d’avance sur les sondages. Dans ces deux Etats, son score (provisoire) est le double de celui de Mme Clinton.

Breaking news : 1 mort et trois blessés près d’un bureau de vote en Californie. Le tireur est recherché.

Mise à jour à 18h : Les premiers bureaux de votes ferment sur la côte est. Selon un sondage de CNN, 60% des Américains se déclarent peu contents des candidats pour lesquels ils ont eu à voter.

L’ancien président George W. Bush a voté blanc.

Les résultats connus à l’avance ?

Les sites internet Vice News et Slate avaient annoncé qu’ils allaient donner avant tout le monde des résultats importants, mais ça ne semble pas avoir fonctionné du tout.

A quelle heure les résultats officiels ?

Vu le grand nombre de « Swing States » (Etats indécis) lors de cette élection 2016, les jeux pourraient bien être faits très rapidement… ou au contraire très tard dans la soirée. Si les premiers swing states dont les résultats seront annoncés (dont la Floride) sont favorables à Donald Trump, il faudra attendre un peu plus tard. Peu après 19h (heure de la côte est) les premières estimations tomberont pour certains Etats très importants.

Les Sondages

Lundi soir les sondages donnaient 3,3 points d’avance à Hillary Clinton, trop peu pour pouvoir prédire le résultat final. L’un des sondages donnait d’ailleurs Donald Trump à +2%. Le suspense durera donc aujourd’hui en attendant les résultats dans les Swings States. Les deus autres candidats, Libertarien et Green, ne décollent pas dans les sondages.

– Notre article d’hier sur le sujet

– Les derniers sondages

Les Swing States

Il faut une majorité absolue d’au moins 270 délégués à Mme Clinton ou à M. Trump pour gagner l’élection. Voici la liste des Swing States (et leur nombre de délégués) qui sont les Etats dont le choix est le plus difficilement prévisible, et qui devraient faire gagner l’élection à l’un ou à l’autre des candidats : Floride (29), Arizona (11), Iowa (6), Michigan (16), Nevada (6), New Hampshire (4), Caroline du Nord (15), Ohio (28), Pennsylvanie (20), Wisconsin (10), Colorado (9), Géorgie (16).

Les yeux tournés vers Miami

Ce soir, dès le début du comptage, quelques minutes après la clôture des bureaux de votes à 19h (côte est), si Hillary Clinton a plus de 25% d’avance sur Donald Trump dans le comté de Miami-Dade (ce qui est possible), alors elle devrait remporter la Floride, le plus important des swing states avec 29 délégués… et en conséquence l’élection présidentielle. Les deux candidats ont multiplié leur présence dans ce « Sunshine State » durant les dernières semaines de campagne. Donald Trump y est très populaire dans le reste de l’Etat. Il y possède de nombreux bien : maison à Palm Beach, golf de Doral-Miami, tours géantes qui portent son nom le long de la côte etc…

Samedi dernier à Little Havana (Miami), il y avait compétition chez les Latinos pour défendre son favori pour l'élection présidentielle.

Samedi dernier à Little Havana (Miami), il y avait compétition chez les Latinos pour défendre son favori pour l’élection présidentielle.

Le pouvoir des minorités

– En 2012, 93% des Afro-américains avaient voté pour le candidat Barack Obama. Leur forte mobilisation en faveur d’Hillary Clinton lui a permis de battre le sénateur Sanders durant la primaire. Mais la motivation sera-t-elle égale à ce qu’elle fut pour élire et réélire Obama ?

– Les Latinos vont également peser lourd dans la balance électorale, notamment en Floride. Une forte mobilisation est en cours dans cette communauté. Dans des Etats comme la Californie ou le Texas, ça ne changera pas le nom du gagnant. Mais dans d’autres ça pourrait être plus significatif. Ainsi, les immigrés cubains de Floride – et leurs descendants – se sont toujours mobilisés en faveur des Républicains, et contre tout ce qui pouvait de près ou de loin ressembler à du socialisme ou du communisme. Néanmoins, élection après élection, les nouvelles générations votent à chaque fois un peu plus en faveur des Démocrates. Les propos de Donald Trump sur les immigrés mexicains ont provoqué une solidarité dans la communauté latino. Ainsi, le maire républicain (et très anti-socialiste) de Miami, Tomas Regalado, qui est d’origine cubaine, a indiqué qu’il ne voterait pas pour Donald Trump.

L’enjeu de l’élection 2016 :

Deux Amériques s’affrontent assez violemment à travers les candidatures Trump et Clinton. La candidate démocrate incarne la continuité de la politique réformiste du président Obama. Les électeurs de Donald Trump souhaitent pour leur part un changement radical. Beaucoup font partie d’une middle-class peinant à joindre les deux bouts ;une réalité souvent trop masquée par la reprise économique dont, apparemment, tout le monde ne profite pas.

Les dernières nouvelles :

Couverture Spécial Donal Trump du Weekly Standard

Les néo-conservateurs, toujours contre Trump. Ce courant politique de droite libérale a été le plus influent chez les Républicains pendant plusieurs décennies. Ils n’ont jamais soutenu Donald Trump, mais leur leader intellectuel a frappé fort hier en rendant public à 15h30 un éditorial du Weekly Standard titré : « #NeverTrump : A Final Word« . Et William Kristol de préciser : « En Donald J. Trump nous avons en face de nous un candidat qui est une personne rebutante, avec des préjugés dangereux, et qui n’est pas à même d’être président. Quels que soient les résultats demain, je suis fier d’avoir pris par à son opposition. Nous avons choisi de combattre, et nous avons eu raison de le faire.« 

– Divisés sur le sujet, les « Old Conservatives » (droite traditionnaliste) de Pat Buchanan semblent plutôt favorables à Donald Trump : www.buchanan.org/blog/ et www.theamericanconservative.com

– Après avoir rouvert l’enquête sur les emails d’Hillary Clinton, le directeur du FBI a précisé durant le weekend qu’il n’y avait pas dans les emails analysés de quoi demander l’inculpation de Mme Clinton. Et de préciser qu’ils n’auraient pas le temps avant l’élection de consulter tous les emails découverts. Cette affaire qui n’en finit pas risque donc de se poursuivre après l’élection.

Autres articles :

Comment les « affaires Clinton » ont fait remonter Trump dans les sondages

– La pire campagne électorale de l’histoire des Etats-Unis touche à sa fin

Les meilleurs clips vidéos de la campagne électorale

Tous nos articles sur les élections américaines

soirée électorale Miami Fort Lauderdale

Si vous êtes en Floride, rejoignez-nous entre 17h30 et minuit à Fort Lauderdale (restaurant Thursday’s sur Las Olas) et à Miami (restaurant Amour de Miami sur Brickell Ave).

 

Gary Johnson (Lib) : Score national : 0% / Délégués gagnés : 0

Jill Stein (Greens) : Score national : 0% / Délégués gagnés : 0

 

Raquel Afriat Broker 2016-2017



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !