France : François Fillon écrase la Primaire de la droite et Sarkozy est éliminé

France : François Fillon écrase la Primaire de la droite et Sarkozy est éliminé

Pour la première fois de l’histoire de France, la droite et le centre organisaient ce dimanche des Primaires. François Fillon écrase l’élection, suivi d’Alain Juppé, et l’ancien président Nicolas Sarkozy (arrivé troisième) est éliminé.

Grand succès dans l’organisation, puisque plus de 4 millions de Français se sont déplacés. Six candidats étaient en lice, Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet (plutôt centriste), ou encore Jean-Frédéric Poisson qui n’est pas membre de Les Républicains, mais pour sa part du Parti Chrétien-Démocrate.

Les trois autres candidats se battaient aussi bien pour devenir président de la République (le vainqueur de cette primaire à de bonne chance de le devenir), mais aussi pour leur survie politique. Nos confrères de La Tribune de Genève et de Ouest-France annonçaient dès 20h30 (heure française) que l’ancien président Nicolas Sarkozy était éliminé, et la température prise par les médias parisiens dans les quartiers généraux des candidats semblait confirmer cette tendance, même si les résultats définitifs ne seraientnt connus que plus tard dans la soirée. A 22h (heure française), Nicolas Sarkozy a accepté sa défaite, indiqué qu’il était plus proche de François Fillon que d’Alain Juppé, mais n’a pas appelé à voter ni pour l’un, ni pour l’autre.

Juppé et Fillon sont qualifiés.

L’organisation de la Primaire donne des résultats partiels, et sur 1,6 millions de votants : 

Fillon : 44%

Juppé : 28,1%

Sarkozy : 21,1%

Lemaire : 2,5%

Kosciusko-Morizet : 2,5%

Poisson 1,4%

Copé : 0,3%

La forte participation à cette primaire retarde en effet la publication des résultats, mais cela confirme aussi que le noyau dur des militants (très sarkozystes) n’ont pas été seuls à aller voter. Alain Juppé était en tête des sondages depuis longtemps, mais ces dernières semaines, c’est l’ex-premier ministre de Sarkozy, François Fillon, qui avait opéré une remontée spectaculaire, se crédibilisant comme une alternance possible. Les mêmes sondages donnent François Fillon vainqueur de la Primaire au soir du second tour (dimanche prochain) dans tous les cas de figure, y compris face à Alain Juppé.

Ainsi la Primaire confirme que la saint Nicolas, c’est le 6 décembre et pas le 20 novembre ! L »ex-président pensait pouvoir redorer sa bonne étoile après 4 ans de traversée du désert, suite à sa défaite face à François Hollande, mais c’est bien une fin de carrière politique qui vient de sonner pour Nicolas Sarkozy.

Alain Juppé a annoncé qu’il se maintenait pour le second tour (vu l’écart de voix il était envisageable qu’il jette l’éponge).

Moins tranchant que Nicolas Sarkozy, François Fillon est un candidat autrefois connu pour être très « gaulliste de gauche », mais désormais sur une ligne beaucoup plus libérale, et beaucoup plus à droite qu’Alain Juppé. S’il était candidat à la Présidentielle, il serait ainsi un adversaire plus difficile pour Marine Le Pen (Front National) que tous les sondages donnent pour sa part largement qualifiée pour le second tour.

Les sondages en prennent un coup

Il faut se rappeler que la principale émission politique en France avait bien failli ne pas inviter François Fillon car il était trop bas dans les sondages (aux alentours de 4%). Et à priori c’est avec plus de 40% que M. Fillon va gagner le premier tour de cette Primaire. Comme pour l’élection américaine, l’utilité des sondages devrait donc très sérieusement être remise en question…

www.primaire2016.org

Jacques Brion, président de la French American Society de Miami.

Jacques Brion.

Réaction de Jacques Brion

Référent « FILLON 2017 » pour les Etats-Unis, et Conseiller Consulaire à Miami :

« Je me félicite des excellents résultats obtenus par François Fillon lors de ce premier tour de la primaire de la Droite et du Centre . Il faut maintenant que cet élan extraordinaire soit confirmé par les Françaises et les Français dimanche 27 novembre et qu’ensuite ceux-ci se rassemblent derrière François Fillon pour, ensemble, entreprendre le redressement du pays.« 

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !