Les Arty’ Coraux de Sharon Berebichez et La nouvelle foire Art Concept / Chronique Art in Miami

Les Arty’ Coraux de Sharon Berebichez et La nouvelle foire Art Concept / Chronique Art in Miami

La destination n’y est pas pour rien dans le succès d’Art Basel Miami. Et si, à la place de la Floride, en plein décembre l’invitation vous proposait le Groenland ou l’Alaska ? Quelle serait la fréquentation de cette Foire sublimée par un marketing exceptionnel ?

GABRIELLE HB ABADA

Par GABRIELLE HB-ABADA curatrice d’art spécialisée en art contemporain français.

La question restera sans réponse car comme disent les Américains : « It is what it is » et les organisateurs de la foire Suisse ont comme vous le savez choisi Miami. La belle idée ! La période est idéale, les « snowbirds » sont en ville, et le climat est délicieux pour les Européens qui sont déjà dans l’hiver !  Alors pourquoi faut-il les enfermer dans un Convention Center alors que la nature qui nous entoure est certainement la plus belle des créations ?!

Tous sont logés à la même enseigne ! Tentes, Pavillons, Hôtels ou Centre de congrès … les ambiances sont sombres et sans ouverture ! Quelle tristesse pour cet art que l’on souhaite source d’évasion …  On nous emprisonne dans une Arty’ prison, comme une princesse dans sa tour dorée !

Voilà pourquoi cette année je décerne la Palme à ART CONCEPT, la nouvelle foire de Downtown Miami, qui a fait sont nid au cœur du Bayfront Park tel un pavillon circulaire autour de la majestueuse fontaine de l’artiste Isamu Noguchi… Les pertinents fondateurs (qui furent aussi les fondateurs de Art Miami) propriétaires de Art Palm Beach et Art Boca raton, ont parfaitement compris l’idée d’assembler « art & enviironnement », grace à l’architecture d’une foire plus ouverte vers l’extérieure, qui n’est autre qu’une vue inégalable sur l’océan.

Sculpture de Sharon Berebichez, de la série "ORGANIC" / titre: "Dipping Navy Blue" présentée à la Balthaz'ART Galerie

Sculpture de Sharon Berebichez, de la série « ORGANIC » / titre: « Dipping Navy Blue » présentée à la Balthaz’ART Galerie

La protection de l’environnement est l’enjeu majeur du XXI siècle. Alors comme l’art étant réalisé, si souvent, pour conduire un message : la préservation de l’environnement est bien l’un des 3 piliers du développement durable…. Et si nos artistes contemporains en devenaient les prophètes ou plus simplement les grands ambassadeurs, de cette noble cause ?

La galerie Balthaz’ART, qui expose à Art Concept & Art Palm Beach en a fait son cheval de bataille, valorisant le travail d’artistes porteurs de messages à l’instar de MPM, dont les créations recyclent les trésors colorés de la vie quotidienne, LHB et ses pics de couleurs comme un hymne à l’art aborigène modernisé, Nita Ker  pour sa passion animalière et plus récemment : Sharon Berebichez. Née à Mexico-City, Sharon, par ses sculptures, redonne vie aux coraux en voie de disparition (alors que certains existent depuis plusieurs milliers d’années…) le savons-nous seulement ?!

Le travail délicat, de cette artiste primée dont la technique n’a plus à faire ses preuves, éveille autant qu’il émeut. Un œuvre construit dans l’influence des créations surréalistes de Frida Khalo, et dont justement l’artiste nous offre lors de la Foire, un récent portrait chargé de broderies et des ses sculptures 3D, en signature de son œuvre messagère … Comme une vraie dédicace artistique au monde sous-marin, les sculptures de Sharon Berebichez, tirées de sa série : « Organic » nous renvoient à certaines croyances et superstitions, car d’une manière générale, selon la « symbolique des pierres », le corail protège son possesseur, calme les émotions et rétablit la paix intérieure. Il est le garant de récoltes fertiles et sert à éloigner la foudre des bateaux. On dit même, qu’au Moyen Âge on avait pour habitude de cacher dans sa bourse ou dans sa poche un morceau de corail qui devenait alors un Talisman contre la sorcellerie. Tandis qu’en Chine antique, les coraux étaient symbole de richesse et d’un statut social élevé ; et que les Indiens d’Amérique considèrent le corail comme une pierre sacrée ; il symbolise « l’énergie de la force vitale » et protège du mauvais œil. Nous avons donc toutes les raisons de nous pencher sur le sujet, si ce n’est pour son message ou pour sa symbolique, il nourrit notre vie artistique ! A découvrir à la foire de ART CONCEPT jusqu’au 4 décembre.

Gabrielle HB Abada

Plus d’informations : TheFAartshow@me.com

Art Concept : www.nextlevelfairs.com/concept/

Sharon Berebichez : www.sharonberebichez.com

Notre dossier sur l’Art Week Miami 2016 et Art Basel Miami Beach

Miami Art Week et Art Basel : suivez la guide pour la grande semaine d’art !

  



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !