Le président François Hollande renonce à se représenter

Le président François Hollande renonce à se représenter

Alors qu’il termine un quinquennat difficile, et malgré son désir de se représenter, le président socialiste François Hollande vient d’annoncer qu’il ne briguerait pas de second mandat.

Dès le départ, ça aura été pénible pour le président français. Elu par défaut lors de la primaire, alors que le favori (Dominique Strauss-Khan) venait d’abdiquer pour cause de séjour en prison à New-York, François Hollande n’aura pas vu sa popularité dépasser le premier trimestre de sa présidence.

Au plus bas dans les sondages, il était évident depuis longtemps qu’il ne serait pas réélu, mais il cultivait tout de même le mystère de sa candidature « au cas où »… alors que dans son entourage les rumeurs allaient bon train sur les ambitions présidentielles des uns et des autres, notamment celle de son premier ministre, Manuel Valls. Ce jeudi soir, c’est fait, François Hollande a renoncé en direct depuis l’Elysée à se représenter. « Aujourd’hui, je suis conscient des risques que ferait courir une démarche – la mienne – qui ne rassemblerait pas largement. Aussi, j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle, au renouvellement de mon mandat. » Il laisse ainsi le champ livre à Valls, mais aussi à d’autres, tels son ex-ministre de l’économie, le très centriste Emmanuel Macron, qui croit en ses chances présidentielles et qui compte se présenter directement, sans passer par la Primaire de la gauche, même si sa popularité semble surtout être un effet de mode. Deux autres ministres sont sur la ligne de départ pour la Primaire où ils devraient affronter Manuel Valls : Arnaud Montebourg et Benoît Hamon.

Le candidat le plus populaire à gauche (dans les sondages en tout cas) était jusqu’à présent Jean-Luc Mélenchon, qui est plus proche des communistes, et extrêmement critique avec le gouvernement Hollande, qu’il avait qualifié de « capitaine de pédalo ».

Bon stratège politique, François Hollande ne restera malheureusement pas pour lui comme un grand président de la République, les voyants économiques et sociaux étant dans le rouge depuis 4 ans. M. Hollande a aussi très rapidement été « victime » de « Hollande bashing », par exemple lors de ses nombreuses apparitions publiques sous des trombes d’eau, qui lui ont valu le surnom de « faiseur de pluie ». Ses escapades chez ses maîtresses en scooter, ou la publication du livre de son ancienne compagne qui raconte comment il qualifiait les pauvres de « sens-dents », n’ont également pas contribué à renforcer sa popularité.

La droite française qui organisait sa primaire le weekend dernier à pour sa part choisi François Fillon pour la représenter, au détriment d’Alain Juppé, et d’un autre ex-président de la République : Nicolas Sarkozy.

France : François Fillon vainqueur de la Primaire de la droite et du centre

France : François Fillon vainqueur de la Primaire de la droite et du centre

 

 

 



Related Articles

1 comment

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !