Visiter les 10 000 Islands des Everglades

Visiter les 10 000 Islands des Everglades

Immense labyrinthe d’îles vierges, de mangroves, et de canaux, refuge pour un nombre d’espèces animales incroyables, les « 10 000 Islands » (ou « Ten Thousand Islands ») sont l’une des plus belles parties des Everglades, et l’un des trois principaux sites gérés par le gouvernement fédéral américain (avec Shark Valley et la route sud entre Florida City et Flamingo). Elles ne se visitent que par la mer, soit en croisière/bateau touristique, soit… par vos propres moyens !

Photo : Les 10 000 Islands des Everglades (Floride) (crédit photo : VISITFLORIDA.COM)

Vue aérienne des 10 000 Islands des Everglades (Crédit photo : Darron R. Silva)

Vous pouvez visiter en même temps (cliquez pour voir les pages) :

Everglades City : port principal des 10 000 Islands, elle offre aussi de belles rivières à visiter en canoë.

– Marco Island : cette île est une station balnéaire, parfait si vous souhaitez un hôtel tout confort. Elle est proche du nord des 10 000 Islands.

– La Rookery Bay : un autre très bel ensemble d’îles vierges, au nord de Marco Island

– La Tamiami Road : cette route entre Miami et Naples est un passage obligé pour les 10 000 Islands. Elle offre beaucoup de sites à visiter tout du long.

– Notre page principale sur les Everglades, elle vous permettra de faire un bon choix entre les sites

La très belle ville de Naples, non loin des 10 000 Islands.

– Le Refuge des Panthères (à une vingtaine de minutes au nord d’Everglades City)

Billie Swamp Safari (beau parc d’attractions des Everglades avec airboats..)

Les meilleurs produits contre les moustiques aux USA (nécessaire en l’occurence)

Tout d’abord, contrairement à son nom, le site ne comporte pas « 10 000 îles », mais « seulement » une centaine (ce qui est bien suffisant !), qui se trouvent au sud de Marco Island (à côté de Naples) et avec comme principal port d’entrée la petite ville d’Everglades City, mais il est possible de les visiter également depuis Marco Island). Il s’agit de la partie maritime la plus visitée des Everglades (qui comprend aussi des marécages d’herbes, vers Miami, et des marécages forestiers (la « Big Cypress »).

On y trouves des centaines d’espèces animales, aussi bien des poissons que leurs prédateurs : les oiseaux. Les plus belles plages sont sur les îles ayant une face sur le Golfe du Mexique.

Aujourd’hui inhabitées, elles l’ont pourtant été durant des milliers d’années par les indiens, des découvertes archéologiques témoignant de leur présence il y a 3500 ans sur le site.

Jusqu’au début du XXème siècle, un grand nombre de renégats y ont également trouvé refuge, loin des grandes villes, qui n’existaient pas encore dans le sud de la Floride. Déserteurs sudistes comme nordistes, bandits recherchés dans tous les Etats : il y a eu bien des têtes brûlées dans les environs, dont le célèbre Edgar Watson.

Tiger Key, dans les 10 000 Islands

Tiger Key, dans les 10 000 Islands

Edgar Watson : la terreur des 10 000 isles

Edgar J Watson

Edgar J Watson

Né en 1855 en Caroline-du-Sud, Ed Watson dû fuir l’Etat après avoir tué un homme au couteau. Il choisit d’abord l’Oklahoma où son passage dans divers endroits est contemporain d’assassinats inexpliqués. Il y est toutefois passé en procès pour le meurtre (en 1889) de « Belle Star », la célèbre bandit avec laquelle il était apparemment en compétition, et tout du moins pas en très bons termes. Mais Watson a été acquitté.

En 1891, il s’installe sur une l’une des « 10 000 îles » de la Chatham Bend River, près de Chokoloskee. Dès son arrivée, il est accusé d’avoir tué un homme à Arcadia mais il s’en sort en plaidant la légitime défense. Il achète 40 acres sur lesquelles il plante de la canne à sucre, dont il vend le sirop. Il abrite plusieurs fugitifs sur ses terres, qui lui permettent de faire régner un drôle d’ordre, à la fois sur ses terres, mais aussi dans les environs. Les fermiers voisins ne se le font pas dire deux fois quand il vient les voir pour acquérir leurs terres. Un jour, à Key West, il essaye de couper la gorge d’un homme avec qui il s’était querellé. Watson s’en tire avec 900$ d’amende. Un autre malheureux décida peu après de s’établir sans autorisation sur une parcelle que Watson avait acqui dans les Keys. L’homme et son neveu ont été retrouvés assassinés. Un peu plus tard, Watson est à Fort White. Deux meurtres inexpliqués ont lieu durant son séjour. De retour dans les Everglades, Watson découvre que deux personnes en ont tué deux autres sur ses terres. Il règle l’affaire à sa manière. Mais ce n’est pas le plus étonnant. Bien plus tard, des dizaines de squelettes ont été retrouvées, expliquant comment Watson et ses amis étaient heureux en affaires : ils embauchaient des équipes de travailleurs dans leurs champs… et au moment de les payer… ils les abattaient !

Le 24 octobre 1910, alors qu’Edgar Watson est à côté du Smallwood Store de Chokoloskee, des habitants de l’île, apparemment assez nombreux, ont décidé que ça ne pouvait pas continuer… et lui ont livré une volée de plombs !

Son histoire est racontée sous forme de fiction dans une trilogie du romancier Peter Matthiessen : Killing Mister Watson, Lost Man’s River, Bone by Bone.

Ted Smallwood Store sur l'île de Chokoloskee

Ted Smallwood Store sur l’île de Chokoloskee (crédit photo : Formulanone (CC-by-3.0))

L’île de Chokoloskee

Il s’agit d’une île habitée, et même d’une vraie commune (environ 400 habitants), accessible en voiture depuis Everglades City. Elle n’est pas d’un intérêt touristique majeur, si ce n’est pour voir la vie des « vrais » locaux. Et puis il y a le magasin de Ted Smallwood. Ted avait commencé en 1896 à faire le facteur sur les îles. En 1906 il devint chef de la poste de Chokoloskee. Il dû toutefois ouvrir un bureau de poste sur l’île, et en profita pour bâtir un « general store » afin de faire un peu plus de commerce. La famille poursuivit l’activité jusqu’en 1982, mais le site était déjà classé « monument historique », et il fut ensuite transformé en musée présentant ainsi un authentique et magnifique « general store » en bois et sur pilotis.

www.smallwoodstore.com

Le Smallwood Store de Chokoloskee

Le Smallwood Store de Chokoloskee (Crédit photo : Peter W. Cross)

Comment se rendre aux 10 000 Islands

Plage sur les 10 000 Islands des Everglades

Plage sur les 10 000 Islands des Everglades

DEPUIS EVERGLADES CITY :

Au port d’Everglades City, vous trouverez bateaux, bateau touristique (2 heures de visite), qui vous emmènera jusqu’à Indian Key à la limite du Golfe du Mexique, avec son joli banc de sable colonisé par les pélicans. C’est très bien, c’est le moyen le plus facile, mais vous ne descendez pas sur les îles.  Tous les autres objets flottants sont en location sur le port.

En canoë ou kayak, vous pouvez réaliser au départ d’Everglades City une boucle entre les îles sur une distance d’environ 8km. Sur Sandfly Island, vous avez un sentier de randonnée balisé sur 1,6km. Regardez les horaires des marées : en cas de courant contraire ça peut devenir sportif. Attention aussi où vous mettez les pieds dans l’eau : les coquilles d’huitres très tranchantes blessent de nombreux campeurs. En une seule journée de kayak, vous ne pouvez pas visiter les îles côtières avec les jolies plages. Pour cela il faut camper au moins une nuit sur une île.

Le port se trouve tout au sud d’Everglades City. Attention aux attrape-touristes le long de la route. Rendez-vous au Visitor’s Center ici : 815 Oyster Bar Ln, Everglades City, FL 34139

Si vous comptez naviguer par vous-mêmes en kayak et canoë, la carte des différents itinéraires courts est sur cette page (que vous pouvez télécharger) :
www.nps.gov/ever/planyourvisit/upload/GulfCoastPaddlingGuide_2012.pdf

Pour les bateaux c’est par ici :

www.evergladesnationalparkboattoursgulfcoast.com/ten_thousand.php

Les 10 000 Islands ne sont pas le seul attrait d’Everglades City : il y a beaucoup de tours d’airboats et de circuits de visites de magnifiques rivières dans la mangrove.

Vue aérienne des 10 000 Islands

Vue aérienne des 10 000 Islands (crédit photo : VISITFLORIDA.COM)

AU DEPART DE MARCO ISLAND :

Réservez jet ski, kayak ou canoë à www.boatrentalsofswfl.com qui est au sud de Marco Island et vous donne un accès immédiat aux îles, à visiter par vos propres moyens : 909 Collier Ct, Marco Island, FL 34145

Si vous avez votre propre embarcation, vous pouvez la lancer au village de pêcheurs de Goodland, juste avant Marco Island.

Vous pourrez ici visiter le nord des îles : les lagons de Kice Island, de Big Morgan Island ou de Cape Romano Island (où se trouve la « maison-dôme »), et de dizaines d’autres petites îles.

Cape Romano (10 000 Islands des Everglades) Crédit photo : Darron R. Silva)

Cape Romano (10 000 Islands des Everglades) Crédit photo : Darron R. Silva)

 

La "Dome House" de l'île de Cape Romano sur les 10 000 Islands des Everglades

La « Dome House » de l’île de Cape Romano sur les 10 000 Islands des Everglades (Crédit photo par Darron R. Silva) VISITFLORIDA.COM

Cape Romano Dome House

Cette maison composée de six dômes est assez emblématique des 10 000 islands, même si c’est à peu près la seule construction qu’on y trouve ! Elle fut érigée en 1980 par le magnat du pétrole Bob Lee en tant que résidence balnéaire sur cette île déserte. L’ouragan Andrew (1992) n’abima pas du tout la structure de béton, mais les fenêtres ne résistèrent pas et tout l’intérieur fut balayé par le souffle. John Tonto, un habitant de Naples, leur racheta pour 300,000$ en 2005, pensant pouvoir bouger la structure, mais un nouvel ouragan éroda le littoral et la fit s’enfoncer un peu. Les autorités locales n’ont pas accepté les projets et ont ordonné au propriétaire de démolir la maison en 2007. Comme chacun peut le voir… elle est toujours là ! Les différents décombres sous la mer en ont même fait un site de plongée apprécié pour la diversité de la faune !

La "Dome House" de l'île de Cape Romano sur les 10 000 Islands des Everglades

La « Dome House » de l’île de Cape Romano sur les 10 000 Islands des Everglades (Crédit photo : Andy-Morffew-CC-BY-2.0)

 

Cape Romano (10 000 Islands des Everglades) Crédit photo : Darron R. Silva)

Cape Romano (10 000 Islands des Everglades) Crédit photo : Darron R. Silva)

BON A SAVOIR :

Lever et coucher du soleil sont comme toujours à privilégier pour l’observation des animaux, à part pour les dauphins qui travaillent le matin et font les malins plus tard dans la journée !

CAMPING : 

Vous pouvez camper sur certaines îles côtières (accès depuis Everglades City) : sur Panther Key et Camp Lulu : c’est gratuit. Pour Picnic Key et la très belle Tiger Key, il faut un permis de 10$ plus 2$ par personne, qui est valable durant 24h. Et comme il y a un nombre de places limitées… pour rester une nuit de weekend mieux vaut s’y prendre à l’avance. Mais en tout cas c’est une très belle aventure : ça vaut le coup de rester au moins deux jours et d’ainsi pouvoir visiter les îles côté golfe. Le mieux est de naviguer (si possible avec l’aide de la marée) depuis Everglades City et de rejoindre le Golfe du Mexique à Indian Key.

Pour les tours en kayak de longues durées, ou avec guides : www.evergladesareatours.com

Enfin, pour les grands aventuriers, il est possible de rejoindre en bateau, canoë ou kayak le sud des Everglades (Flamingo) à travers les canaux le long du Wilderness Waterway, qui débute à Everglades City et fait 160km. Tout le long vous trouverez des refuges pour y dormir : une expérience unique au monde !

Retour à la page principale du Guide de la Floride

Cape Romano (10 000 Islands des Everglades) Crédit photo : Darron R. Silva)

Cape Romano (10 000 Islands des Everglades) Crédit photo : Darron R. Silva)

 

 



Related Articles

2 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !