Floride : quand la demoiselle d’honneur ruine le mariage

Floride : quand la demoiselle d’honneur ruine le mariage

Amanda Willis, 20 ans, a été invitée a être demoiselle d’honneur au mariage de son amie à Punta Gorda (près de Port Charlotte en Floride) début janvier. Mais après la cérémonie, elle a vidé une bouteille de whisky Fireball en moins de 30mn. De là, le mariage a tourné au cauchemar.

Photo Facebook : Amanda Willis et le témoin qui s’est fait « voler » sa voiture sont à droite.

D’abord Amanda Willis a tenté d’aller faire un tour au volant de la voiture d’un des témoins du mariage. Mais le propriétaire de l’engin ouvre la portière, s’y accroche alors que ses pieds traînent par terre, et il arrive à serrer le frein à main. Après une brève lutte avec des invités, Amanda Willis est ramenée à l’intérieur un peu plus calme. Elle décide alors de faire un brin de causette avec le Captain Morgan (une bouteille de rhum), puis, toujours selon des témoins, elle s’est jetée sur un invité et a commencé à le frapper au visage. A ce moment-là, il devenait obligatoire d’appeler la police… dont l’arrivée est toujours du meilleur effet au milieu d’un mariage.

Amanda Willis a immédiatement feint une crise d’asthme, ce qui a eu pour effet de lui éviter dans un premier temps le commissariat pour atterrir en lieu et place à l’hôpital. Mais sur le chemin, alors qu’elle était accompagnée par les policiers, elle s’est déshabillée et a frappé deux ambulanciers. Résultat : sept chefs d’inculpation, allant de « assaut sur des membres des forces de l’ordre », agression sur personne de plus de 65 ans, vol de voiture, et violation d’une probation, puisque la bonne copine en était quand même à sa neuvième arrestation… La mariée a indiqué que leur relation en resterait là !!!

 



Related Articles

Miami : Demande de libération pour Marc Wabafiyebazu

Marc Wabafiyebazu, 15 ans, le fils de l’ex-consule du Canada à Miami, Roxanne Dubé, a comparu devant le juge mercredi 27 mai suite à une demande de remise en liberté par son avocat, Me Michael Corey. Pour tenter d’obtenir une libération conditionnelle, l’avocat aura dû démontrer au juge que le parquet n’a pas assez de preuves pour prouver la dangerosité potentielle du jeune Marc, ni son implication dans les fusillades qui ont coûté la vie à son frère, Jean, 17 ans, et à un dealer du même âge, le 30 mars dernier. En Floride, il est possible d’être accusé de meurtre sans avoir tué qui que ce soit, juste pour le fait d’avoir participé activement à celui-ci. Et c’est ce dont le jeune Marc est accusé.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !