Lincoln in the Bardo : le roman événement de George Saunders

Lincoln in the Bardo : le roman événement de George Saunders

Le dernier roman de George Saunders s’est hissé en tête des ventes dès sa sortie aux Etats-Unis en mars dernier. Il était attendu depuis trois ans par ses fans, car c’est la première fois que Saunders écrit un livre d’un seul tenant, habitué auparavant des nouvelles.

L’histoire décoiffe, avec comme souvent dans l’œuvre de Saunders des éléments fantastiques : il a écrit ce livre après avoir été hanté durant 20 ans par une image assez violente provenant de ce que lui avait raconté un cousin : comment Abraham Lincoln se rendait la nuit en 1862 (durant la Guerre Civile) dans une crypte pour serrer son fils décédé dans ses bras ! George Saunders a transposé l’histoire dans le « bardo », cet espace-temps dont les bouddhistes pensent qu’il s’agit d’une étape entre la mort et la réincarnation, quand l’âme n’est pas connectée à un corps. Mais Saunders a transformé cet espace à sa manière, habité par des fantômes menacés d’y rester pour l’éternité.

Autant dire que Saunders pousse la barre de l’expérience littéraire très haut, avec un choeur de narrateurs formant un kaléidoscope de questions et de réponses durant une seule nuit. Afin, au final, de répondre de manière assez poétique à une seule question : Comment pouvons-nous vivre et aimer quand nous savons que tout ce que nous aimons doit mourir un jour ?

Si vous ne lisez pas l’anglais, en attendant la traduction de ce « Lincoln », vous pouvez commencer par d’autres livres de George Saunders, écrivain qu’il faut vraiment découvrir, avec par exemple « Grandeur et décadence d’un parc d’attractions » ou encore « Pastoralia ». A travers ses romans précédents, sur une base de culture américaine souvent enrichie de surnaturel, Saunders a beaucoup écrit sur les excès du consumérisme et sur la culture d’entreprise moderne.

Lincoln in the Bardo est à 14.64$ en version papier sur Amazon et fait 368 pages.

www.georgesaundersbooks.com/lincoln-in-the-bardo/



Related Articles

Traité commercial transatlantique : ça traîne

Le TIPP, beaucoup en rêvent (et beaucoup le redoutent), mais en tout cas, alors qu’il était annoncé comme imminent, il semble ne plus avoir de calendrier bien défini. Il s’agit d’un traité de grande importance, car il établirait un libre marché entre les Etats-Unis et l’Union Européenne. Le but : faire sauter les frontières commerciales. Or le secrétaire d’Etat français au Commerce Extérieur, Matthias Fekl, a admis début mai (à nos confrères de l’AFP) lors du symposium mondial des CCE (à Miami Beach) que les négociations avec les US , « Pour l’instant ça n’avance pas, (mais) je ne considère pas qu’on entre dans une négociation en disant il faut conclure le plus vite possible et à tout prix, et je ne dis pas non plus que ce sera nécessairement raté, il faut à chaque étape défendre nos intérêts ».

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !