Inquiétude sur les déportations dans la communauté Haïtienne de Floride

Inquiétude sur les déportations dans la communauté Haïtienne de Floride

Les renforcements des politiques contre l’immigration clandestine aux Etats-Unis crée des peurs à Miami. Lors d’une visite du gouverneur Rick Scott à la chambre de commerce Haïtian-American, le thème a été abordé par l’avocate Patricia Elizée qui lui a demandé d’intervenir auprès du président Trump pour que soit renouvelé le statut de protection temporaire dont bénéficient les sans papiers Haïtiens. Le gouverneur a promis de faire tout son possible et il a demandé à l’assistance de réfléchir a des solutions durables sur ce problème, précisant que ce sont celles favorisées par la nouvelle administration à la Maison Blanche.

Dans son éditorial du 15 avril, Miami Herald a plaidé pour l’extension du Temporary Protected Status (TPS) dont bénéficient 50 000 Haïtiens depuis le tremblement de terre de 2010, et qui doit se terminer le 22 juillet prochain ; des personnes qui sont toujours, pour un grand nombre, en situation fragile aux USA, et qui ont tout perdu en Haïti.

www.miamiherald.com/opinion/editorials/article144888619.html

 

Gourmet Temptations Surfside Miami Beach



Related Articles

La galère d’un boulanger narbonnais en Floride

Sa page Facebook porte encore les traces de son impatience de quitter la Floride, Franck Robert, un boulanger-pâtissier de Narbonne a connu une très mauvaise expérience dans le Sunshine State. Venu vivre comme beaucoup le rêve américain, il était arrivé pour travailler dans un restaurant de Palm Beach le 21 mars dernier.

Selon le journal L’Indépendant qui lui a consacré un long article, des membres de sa famille lui auraient assuré que « les Français trouvaient du boulot dans la restauration aux États-Unis, et que les boulangers étaient particulièrement recherchés ». Il vit quelques temps chez de la famille, mais au bout d’un moment ils l’auraient mis dehors.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !