USA/Canada : Frédéric Lefebvre candidat à sa propre succession aux Législatives

USA/Canada : Frédéric Lefebvre candidat à sa propre succession aux Législatives

Ce n’était pas un secret, mais ce n’était pas encore officiel : Frédéric Lefebvre est candidat à un deuxième mandat de député sur la circonscription USA / Canada (1ère circonscription des Français de l’Etranger). Il l’a annoncé à l’aide d’un « Facebook live » le 11 mai au soir. Il concourera sous les couleurs de Les Républicains (LR) et de l’UDI.

Frédéric LefebvreSa suppléante est l’avocate d’immigration Claire de Gérin-Ricard, établie à Palo Alto en Californie.

Durant sa déclaration de candidature à San Francisco (également en Californie), M. Lefebvre a assumé avoir voté la « loi Macron » et souhaite justement que durant ce nouveau mandat il soit possible de « donner un nouveau visage à la France« . Cette ouverture politique n’est pas nouvelle chez Frédéric Lefebvre, mais elle ne fait pas l’unanimité chez les militants ; d’autant que « l’ouverture » n’est pas forcément partagée : le même jour le mouvement d’Emmanuel Macron a dévoilé la liste de ses investitures qui ne comprennent aucun candidat de droite.

Frédéric Lefebvre s’en est pris aussi aux Français qui pensent depuis la métropole que « ceux qui ont quitté la France l’ont trahi. Ce que je dit toujours c’est que l’expatriation est un exhausteur d’amour : plus on est loin de la France, plus on l’aime. (..) Je vous demande à nouveau votre confiance, et si je vous la demande, c’est que j’aimerai qu’à l’assemblée nationale on continue de faire vivre vos problématiques, celles que les expatriés peuvent vivre ici.« 

De vives critiques chez Les Républicains

Après avoir cherché à obtenir l’investiture « Les Républicains » pendant près d’un an, Frédéric Lefebvre n’en a pourtant pas fait usage durant plusieurs mois, et n’est pas entré en campagne avant ce jour du 11 mai. Il n’a soutenu que du bout des lèvres le candidat de son parti à l’élection présidentielle, François Fillon, assurant qu’il était présent dans sa circonscription d’Amérique-du-Nord « en tant que député », et pas en campagne électorale pour Fillon ou pour lui-même. Le problème, c’est que pendant ce temps-là, les députés soutenant le candidat étaient en campagne, tout comme les militants du parti. Au lendemain des résultats, les échanges internes aux Républicains en Amérique-du-Nord ont donc été un peu vifs, certains rejoignant le candidat de droite Damien Regnard, et d’autres assurant qu’ils voteraient pour le candidat du parti, mais sans faire campagne pour Frédéric Lefebvre si c’était lui qui avait l’investiture.

Entre temps, M. Lefebvre a été plus prompt à soutenir Emmanuel Macron exactement quatorze minutes après les résultats du premier tour de la Présidentielle, puis à multiplié les appels du pied vers le président-élu Emmanuel Macron (ici et ici). Il aura également attendu que le mouvement du président Macron dévoile ses candidats le même jour à midi, avant d’annoncer la sienne.

Frédéric Lefebvre pouvait se sentir assez solide pour briguer une réélection confortable avant le ras de marée en faveur d’Emmanuel Macron sur la circonscription, et ce lors des deux tours de la Présidentielle. Aujourd’hui en concurrence avec un candidat macronniste sérieux (Roland Lescure), un FN en progression et un Damien Regnard qui ne se présente pas pour faire de la figuration, Frédéric Lefebvre peut toutefois compter sur de très nombreux soutiens, mais aussi sur une gauche qui part divisée et qui ira récupérer un bon nombre de ses voix macronnistes (notamment la candidate de Jean-Luc Mélenchon à Montréal). Résultat : à l’heure qu’il est les pronostics sont devenus très incertains.

Ancien ministre de Sarkozy

Frédéric Lefebvre est né à Neuilly-sur-Seine, il a 53 ans et a été secrétaire d’Etat en charge du commerce dans le gouvernement Sarkozy-Fillon. Député des Hauts-de-Seine entre 2007 et 2009, il a ensuite été candidat en 2012 sur cette 1ère circonscription, battu par la candidate du PS, avant de l’emporter en 2013 alors que le premier scrutin avait été annulé.

L’élection législative se déroule les 3 et 7 juin 2017.

www.fredericlefebvre.com

Voir aussi :

La déclaration de candidature de Roland Lescure

La déclaration de candidature de Damien Regnard



Related Articles

1 comment

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !