Ca n’arrive qu’en Floride : les pires faits-divers du mois dernier (Mai 2017)

Ca n’arrive qu’en Floride : les pires faits-divers du mois dernier (Mai 2017)

#Floridaman et #Floridawoman ont encore fait des leurs : voici les pires faits-divers du mois de mai ! Vous pouvez lire tous les faits-divers du Courrier de Floride en cliquant ici.

Les Marlins ont une nouvelle méthode pour gagner !

Baseball : comment les Miami Marlins perturbent leurs adversaires

Lors de la 6ème manche du match entre les Cardinals de Saint Louis et les Marlins de Miami, une supportrice floridienne placée juste en face du lanceur a employé les grands (ou gros) moyens afin de déconcentrer le lanceur de Saint-Louis : elle a fait danser sa poitrine devant lui ! Les Marlins ont dû rappeler à l’ordre leurs supporters !

Historique dans l’histoire du 911

Pour la première fois de l’histoire du numéro « 911 », une habitante de Miami (West Kendall) a appelé en mai les urgences parce qu’un iguane était… coincé dans ses toilettes. Elle avait refermé le couvercle avant d’appeler, et c’est là que les pompiers ont découvert l’animal, l’ont mis dans une boîte avant de le conduire à un centre de secours des animaux sauvages. Ils ont aussi raconté l’histoire à la presse !

Une attaque de requin qui sent le « fake »

Plus de seize millions de vues sur Youtube en deux semaines pour une vidéo (habillée) de l’actrice X Molly Cavalli se faisant mordre par un requin au large de Palm Beach. Sauf que selon le journal local, ça a tout l’air d’un faux destiné à faire du buzz. Une drôle de manière de se faire de la pub !

www.weatherplus.blog.palmbeachpost.com/2017/05/10/breaking-porn-star-faked-florida-shark-attack-charter-captain-says/

Scène lamentable à North Lauderdale

La vidéo choquante du mois qui a fait le tour des télévisions locales, c’est une femme de 68 ans qui se plaint du bruit lors d’une « pool-party » à North Lauderdale, et qui est bousculée puis jetée dans la piscine par une adolescente de 16 ans…

 

Raquel Afriat Broker 2016-2017



Related Articles

Qu’est-ce que la “Green Card” ?

On en parle tout le temps. La “Green Card” reste encore pour beaucoup de personnes, en Europe et ailleurs, une sorte de « Saint-Graal » : un objet à conquérir. Il s’agit évidemment d’un moyen de rester aux Etats-Unis, tout le monde semble savoir cela. Il suffit d’avoir vu le film portant le même nom où Gérard Depardieu participe à un mariage blanc (au début au moins) dans l’unique but de rester aux USA. Et pour illustrer la durabilité du ce mot, Green Card, le film est sorti il y a déjà 25 ans !

En effet, la “Green Card” c’est un type de visa aux Etats-Unis, un visa de résident permanent. On peut comprendre par cela un « visa d’immigré ».

Ce sobriquet de « Green Card » remonte dans l’histoire à une époque où, sans doute, ce genre de visa se manifestait par l’émission d’une carte imprimée sur un papier vert. Visiblement, pourtant, la « Green Card » à l’heure actuelle n’est plus forcément verte, même si elle représente encore un visa d’immigré qui permet au détenteur d’effectuer des longs séjours aux Etats-Unis.

Suivant la nomenclature juridico-administrative, le nom technique de la dite « Green Card » est : « Permanent Resident Card », une carte de long séjour pour un « résident permanent » aux Etats-Unis d’Amérique.

Le plus souvent, on obtient le statut de résident permanent soit par une offre d’emploi, soit par des relations familiales. Nous développerons ces 2 catégories très bientôt dans d’autres parties car, rien que pour le cadre du rapprochement familial, il existe 6 classes de relations familiales qui peuvent donner lieu à l’émission d’une « Carte Verte. »
Ces classes commencent par le conjoint, les enfants (mineurs) et les parents d’un citoyen des Etats-Unis, en passant par des catégories pour les conjoints et les enfants d’un résident permanent, et jusqu’à la fratrie d’un citoyen américain. Sauf pour la première catégorie, il y a, on peut dire, des « listes d’attente » qui peuvent varier, mais l’attente est rarement de moins d’un an ou deux.

Pour les visas de résident permanent basés sur une offre d’emploi, ce sont les visas de la série EB, dont le plus connu, peut-être, est le visa EB-5, le visa de l’investisseur millionnaire. Ce sont des visas qui sont, en large mesure, assez spécialisés, pour des personnes douées, ayant fait des études très avancées, ou ceux ayant une certaine expérience professionnelle de haut niveau.

Aux USA, il existe aussi une « loterie » annuelle pour les visas d’immigré. En principe, cette loterie vise à favoriser la diversité d’immigration aux USA, surtout en provenance de pays ayant eu un taux réduit d’immigration aux États-Unis pendant les 5 années précédant la loterie en cours.

Il y a aussi la « Green Card » pour les refugiés et les personnes ayant obtenu l’asile politique aux USA.

Une fois la carte en main, la « résidence permanente » n’est pas nécessairement « permanente » car on peut la perdre, ce qui sera exposé dans un prochain article.

L’Hermione à New-York du 1er au 5 juillet : voici le programme (et les dernières photos)

L’Hermione sera bientôt à New-York pour son escale hautement symbolique du 1er au 5 juillet, avec en point d’orgue la grande parade officielle Hermione le 4 juillet. La Frégate de la Liberté célébrera la fête nationale américaine lors de la grande parade sur l’Hudson River et un passage devant la Statue de la Liberté à 12h00 locale (18h00 en France).

De nombreuses festivités sont programmées autour et avec L’Hermione, dont vous trouverez l’ensemble du programme ci-dessous ainsi que les facilités médias.

Du 1er au 4 juillet matin : la frégate sera au Pier 15, Sout Street Seaport Museum

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !