Stade de David Beckham à Miami : ça se confirme !

Stade de David Beckham à Miami : ça se confirme !

L’ancien milieu de terrain de Manchester United souhaitait depuis plusieurs années acquérir un terrain à Miami pour construire un stade de football en Floride. Un projet reporté durant trois ans, après les rejets de plusieurs propositions d’achat en raison de l’opposition de la population locale.

Le projet était annoncé depuis 2014, mais les choses semblent avoir évolué ces derniers mois puisque le Conseil du Comté de Miami-Dade vient de se prononcer, par neuf voix contre quatre, en faveur de la vente d’un terrain situé dans le quartier d’Overtown au Consortium Miami Beckham United.

Le consortium de David Beckham va donc débourser neuf millions de dollars (uniquement constitués de fonds privés) pour le terrain où il veut construire un stade de 25 000 places, pour un coût total de 300 millions de dollars (268 millions d’euros) et une livraison prévue en 2021.

David Beckam.L’ancien joueur avait reçu au préalable le droit de créer une équipe de championnat nord-américain (MLS) à un prix apparemment très intéressant (25 millions de dollars au lieu 150 millions) dans le cadre de son contrat avec le Los Angeles Galaxy, son équipe de 2007 à 2012. L’ex-joueur de Manchester United, du Real Madrid et du PSG s’est associé avec l’homme d’affaires Marcelo Claure et l’impresario Simon Fuller, qui lança les « Spice Girls », le groupe pop anglais qui révéla sa femme Victoria Beckham dans les années 90. Les associés ont reçu le soutien en avril dernier d’un quatrième investisseur, Todd Boehly, l’un des copropriétaires de l’équipe de baseball des Los Angeles Dodgers.

Une décision qui rapproche donc de plus en plus David Beckham du coup d’envoi !



Related Articles

Québec : Le Parti Québécois a trouvé son Jeanne d’Arc !

Petite révolution à la fois au Québec et au Parti Québécois (PQ) avec l’élection à la tête du PQ de Pierre-Karl Péladeau (PKP). Le magnat des médias Québécois avait lâché l’an passé la présidence de son groupe Québécor (Le Journal de Montréal, de Québec etc…) afin de se présenter – à la surprise générale – aux élections législatives dans la Belle Province. Il avait alors créé un séisme politique, tant sa popularité est importante, et l’idée qu’il avait mis en avant très sensible : « je souhaite donner un pays à mes enfants », avait-il répondu en début de campagne à un journaliste.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !