Trois Français arrêtés avec deux kilos de drogue à l’aéroport de Los Angeles

Trois Français arrêtés avec deux kilos de drogue à l’aéroport de Los Angeles

Trois citoyens français ont été interpellés samedi soir par la police aux frontières de l’aéroport de Los Angeles. Dix jeunes qui les accompagnaient ont été bloqués plusieurs jours.

Photos de la prise – crédit : U.S. Customs and Border Protection

Colère et émotion à Thaïti après qu’un guide français originaire de l’île, Yannick Mai, ait été arrêté en possession de 2 kilos d’ice (méthamphétamine) avec deux autres personnes. La drogue était cachée dans ses sous-vêtements et dans un sac. Car l’homme (présumé innocent par la loi française) (même s’il n’est pas en France) accompagnait 10 jeunes de 18 à 25 ans qui, mis hors de cause et livrés à eux-mêmes à 2 heures du matin, ont dû dormir par terre dans les couloirs de l’aéroport, avant qu’Air France ne les prennent en charge pour le retour, et le consul des Etats-Unis en Polynésie pour l’hébergement. Si le délit était confirmé, le guide aurait ainsi profité de la présence des jeunes comme une couverture pour ses activités, leur faisant courir un risque inouï. Les jeunes ont toutefois pu regagner l’île mercredi.

« Yannick Mai, organisateur de charters à Los Angeles s’est présenté à l’embarquement Air France à 23 heures avec son assistante, ses deux filles et un groupe de 10 jeunes d’environ 18 ans », a expliqué le consul des Etats-Unis en Polynésie française, Christopher Kozely. « Cette fois ci, les chiens de la TSA (Transportation Security Administration) ont flairé la drogue dans le sac de l’assistante et il s’est fait arrêter de suite. Durant son interrogatoire, il a bien sûr parlé de son groupe de charter et les autorités ont tout de suite demandé au commandant qui s’apprêtait à décoller de revenir à l’épi. (…) Ils ont ainsi débarqué tout le groupe pour fouiller leurs bagages. » La moitié aurait été cachée dans le sac de Yannick May, et l’autre moitié dans les sacs de deux autres personnes l’accompagnant, mais aussi les sous-vêtements d’une de ces personnes.

Le guide et les deux autres complices présumés pourraient être jugées sous trois mois, et encourent jusqu’à 10 ans de prison pour . Yannick Mai possédant la double-nationalité américaine, il ne pourrait pas être extradé vers la France en cas de condamnation.

Vigneron-Law-Firm-droit-international-affaires-fiscal-successions-immigration-avocat-miami-floride.jpg



Related Articles

Ste Geneviève, perle de la Nouvelle France au milieu du Mississippi

il s’agit même désormais d’une ville (de 11000 habitants), dénommée Ste Geneviève (comme la sainte patronne de Paris), et surnommée The Mother City of the West, car elle était alors la première ville à l’ouest du gigantesque fleuve séparant en deux l’Amérique du nord. Ste Geneviève dépendait géographiquement de la colonie du Fort de Chartres fondée par les français afin de contrôler le centre de la vallée du Mississippi (à 8 kilomètre au nord de Ste Geneviève).

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !