Les expressions américaines avec « french » n’ont souvent rien du tout de françaises !

Les expressions américaines avec « french » n’ont souvent rien du tout de françaises !

It’s a French Liar ! Il existe en anglais de nombreuses expressions utilisant le terme « french ». Mais en réalité la plupart d’entre elles n’ont rien de français, ni dans leur origine, ni dans leur composition. Voici un petit recueil pour parfaire son éducation et quelques explications de texte… Alors french or not french ?

French fries

Les plus connues… et les plus trompeuses

« French fries »
La frite, cet élément emblématique de la cuisine est-elle vraiment française ? Les uns affirment qu’elle est née sur un pont de Paris, les autres sur les bords de la Meuse : français et belges revendiquent encore aujourd’hui la paternité des fameux bâtonnets de pomme de terre ! Le président américain Thomas Jefferson qui appréciait les frites préparées par son cuisinier français, les auraient appelées « French fries »… là est peut-être la confusion ?
Réponse : not french

« French vanilla »
Dans les pays anglo-saxons la vanille est associée à la France. Elle est à l’origine une sorte de haricot de couleur foncée cultivé dans les pays tropicaux. Point de tropique en France… alors ? La vanille vient plutôt de Madagascar ou de Tahiti et porte en général le nom du lieu d’origine. La « french vanilla » ne vient pas donc d’un territoire français, mais est liée à la manière bien française de faire de la glace avec une base d’œuf et de crème. D’ailleurs le terme « french vanilla » n’est pas du tout utilisé en France, on parle plutôt de « vanille bourbon ».
Réponse : not french

« French bread »
L’origine de la baguette n’est pas clairement établie. On retrouve toutefois la mention de pains longs et fins en France dans des journaux du 14e siècle. Le terme a été utilisé en anglais dès le 15e siècle pour le distinguer des autres types de pain plus grossiers. Aujourd’hui, le pain français est devenu une référence pour n’importe quel pain blanc avec une forme vaguement baguette, mais il reste tout de même une spécialité bien française dans les pays anglo-saxons.
Réponse : french

French toast

French toast

« French toast »
Très populaire en France, le pain perdu est un morceau de pain trempé dans du lait sucré et de l’oeuf battu. Mais une recette de cuisine a été retrouvée dans un livre du 4e siècle chez nos amis romains et d’autres variantes ont été signalées en Europe. Il s’agit donc plutôt d’une recette européenne ancestrale !
Réponse : not french

« French dressing »
Au départ le « french dressing » n’est autre qu’une vinaigrette à base d’huile, de vinaigre ou de citron et d’épices. Mais en américain, il est question d’une sauce pour salades à base de tomates…. qui n’existe pas en France !
Réponse : not french

« French lentils »
La plus ancienne trace écrite de la culture des lentilles dans le Velay en France remonte à 1643. Les premières exportations de ce légume sec provenaient de France et étaient gage de qualité. Partant du principe que toutes les lentilles vertes viennent de France, les américains les appellent aux USA sous ce nom… même si elles proviennent d’Allemagne ou de Russie !
Réponse : french

 « French couscous »
Le couscous est à l’origine un plat berbère originaire du Maghreb à base de semoule de blé dur. A priori pas quoi que ce soit venant de France là dedans… Mais la France produit des graines de blé dur et il y a fort à parier que par simplicité, toutes graines de blé importées (ou non) aux Etats-Unis sont automatiquement assimilées à la production française !
Réponse : not french

French manicure

French manicure

« French manicure »
La « manucure française », c’est-à-dire un ongle rosé et nu avec une pointe brillante et blanchie, a en réalité été inventée à Hollywood dans les années 1970. Elle a commencé à être appelée « french manicure » après qu‘elle ait été présentée lors d’un défilé de mode. Ce style n’est pas aussi populaire en France, mais le terme a finalement été emprunté à l’anglais : elle s’appelle la « french manucure » !
Réponse : not French

« French kiss »
Définition du dictionnaire : « un baiser avec la langue, un baiser profond, un baiser torride ». Le baiser est vieux comme le monde, mais aux Etats-Unis, il semble être français. Le terme a été utilisé après la première guerre mondiale par les soldats anglais et américains qui avaient été un peu choqués par notre culture… moins puritaine ! Depuis cette époque, les Français ont inventé le baiser… Mais si c’était français, nous aurions un mot en français depuis longtemps, non ?
Réponse : not french 

« French lover » 
Charmant, séducteur, romantique, attentionné et plein d’esprit… selon la majorité des américaines le « french lover » est un homme français. C’est vrai le « french lover » semble avoir la cote à Hollywood depuis que Madonna, Natalie Portman, Halle Berry ou Scarlett Johansson ont cédé aux charmes de Français. Cette réputation de tombeur serait née dans les années 1950 avec les succès d’Yves Montand, Alain Delon ou Jean-Paul Belmondo. Depuis, les séducteurs « frenchy » sont perçus à l’étranger comme délicats, distingués et cultivés. Mais aujourd’hui… qui peut vraiment vérifier ?
Réponse : maybe french !

French press

Les moins connues… voire bizarres

« French press »
En France elle se nomme cafetière à piston. Ce type de cafetière a peut-être été inventé en France sous une forme plus rudimentaire, mais le premier brevet a été déposé par un italien nommé Attillio Calimani en 1929. En France, la cafetière à piston est le plus souvent appelée par son nom de marque, les plus connues étant Mélior ou Bodum. Au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, l’appareil s’appelle une « cafetière » (en français), un mot certainement difficile à prononcer ! Pour plus de facilité, elle a été renommée « french press » aux Etats-Unis. Par qui ? Pas d’explication à ce jour…
Réponse : not french

« French bean »
C’est une variété de haricots verts originaires de France. Ils sont plus minces que les haricots verts habituels et ont également une saveur plus prononcée.
Réponse : french

« French braid »
Littéralement la tresse française. Elle existe depuis les années 1870, mais ce style où les cheveux sont ramenés progressivement depuis les côtés de la tête, au milieu vers l’arrière, existe depuis des milliers d’années. Elle a sans doute été associée à la France pour lui donner du charme et de l’élégance, car le style français est souvent assimilé à l’élégance aux Etats-Unis.
Réponse : not french

French bulldog

« French twist »
C’est une coiffure enroulée à la verticale derrière la tête apparue en France au 19e siècle et associée ensuite à la haute couture. En français, on appelle cela plus communément « une banane » ou un « chignon banane » en rapport à sa forme verticale allongée. En réalité ce style de coiffure existe depuis des siècles, les femmes grecques l’utilisaient déjà à époque antique…
Réponse : not french

« French bulldog »
Le bouledogue français ne provient pas vraiment de France, mais d’Angleterre. Dans les années 1800, certains ouvriers britanniques spécialisés dans la dentelle se sont installés en Normandie, et ils ont apporté avec eux leurs animaux de compagnie, de petits bouledogues. Ces petits chiens sont devenus très populaires notamment auprès de la bourgeoisie parisienne. Le nom de « bulldog » français s’est affirmé et est finalement devenu une race à part entière.
Réponse : not french

« French maid »
Au 19e siècle en France, le personnel de maison féminin portait des uniformes en noir et blanc. Cet uniforme a perduré depuis, a été repris au théâtre ou au cinéma, et est considéré dans le monde entier comme étant l’uniforme « classique » des femmes de ménage éduquées et compétentes.
Réponse : french

« French window »
Il s’agit de porte fenêtre… mais pourquoi french ? Ce type de porte-fenêtre est apparemment nommé française car au 17e siècle elles provenaient de France. Elles ont d’abord été conçues pour être des fenêtres qui atteignent le sol, mais au fil du temps, elles se sont transformées en portes qui s’étendent aux balcons.
Réponse : french

French horn

« French marigold »
Il s’agit d’un œillet d’Inde originaire d’Amérique centrale (Mexique et Guatemala). Rien de français donc ! Il est devenu très populaire en France au 16e siècle, ce qui explique probablement qu’il ait été nommé « french marigold ».
Réponse : not french

« French horn »
En français, une corne française est un cor d’harmonie, un nom donné aux cornes de chasse en boucle et en tube qui ont été réalisées en France au 17e siècle. Le français est devenu la façon de le distinguer des autres types de cornes, comme la corne allemande ou viennoise, qui avait différents types de tubes et de soupapes.
Réponse : french and not french

« Pardon my French ! »
Cette expression est utilisée pour s’excuser de dire des gros mots… Pas sûr que ce soit là un compliment ! Son origine semble venir des années 1800 lorsque certaines personnes inséraient dans leurs phrases quelques mots en français pour paraître plus élégants et raffinés. Petit à petit ces mots français ont été utilisés pour crier des choses moins distinguées voire même insultantes. Les prononcer en français les rendaient semble t-il moins pénibles à entendre… puisque personne ne comprenait !
Réponse : not french

Gastronomie, coiffure, mode ou décoration… finalement, la plupart des expressions associées à la France font référence à un certain art de vivre ! Mais restons modestes, d’autant que ce n’est pas la première des qualités reconnues aux français…

Nos autres articles :

Les expressions américaines

La langue québécoise expliquée aux autres francophones

Ces mots français que les américains piquent à Molière !



Related Articles

Elles se découvrent sœurs sur les bancs de la fac

Katy Olson une jeune floridienne étudiant à l’Université de Columbia à New-York était en train d’écouter une camarade, Lizzie Valverde, raconter à d’autres étudiants comment elle avait été adoptée après sa naissance. Lizzie n’a pas pu s’empêcher de lui poser des questions de plus en plus précises avant de se rendre à l’évidence et de le dire à Lizzie : « Je crois que je suis ta sœur ». Elles étaient toutes deux nées à Tampa et adoptées juste après. Lizzie Valverde n’a pu s’empêcher, complètement choquée, de s’exclamer « Is it the real life » ? Oui, c’est la vraie vie, et elle peut parfois apporter d’étonnantes surprises !

1 comment

Write a comment
  1. LRT MYR
    LRT MYR 23 novembre, 2017, 01:17

    La vanille, du moins les gousses de vanilles issues de l’agriculture, est tout ce qu’il y a de plus français !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Rien que son nom « Vanille Bourbon » que se sont appropriés les actuels pays producteurs le démontre. « Bourbon » est le nom des derniers rois de France qui ont aussi donné le nom de l’île Bourbon où le procédé de fécondation artificiel de la vanille a été découvert et utilisé à grande échelle jusqu’à ce que des pays à bas salaire aient « volé » et le nom et le procédé.

    Reply this comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !