Votre agent / courtier immobilier francophone à Palm Beach : Michèle Vasilescu

Votre agent / courtier immobilier francophone à Palm Beach : Michèle Vasilescu

Rencontre avec l’une des plus célèbres francophones du comté de Palm Beach, Michèle Vasilescu !

Originaire du nord de la France, Michèle Vasilescu a réalisé un véritable tour du monde en famille (habité et voyagé dans plus de 50 pays), et s’est s’installée, d’abord à New-York City, puis à Palm Beach en 2007. Elle y exerce en tant qu’agent immobilier, mais y préside aussi l’association Alliance Francophone of the Palm Beaches, qu’elle a créée avec trois autres amis en 2010, et qui permet aux francophones et aux francophiles du comté de se retrouver chaque semaine. Michèle Vasilescu est ainsi devenue une figure incontournable du comté et de ses îles !

« My Palm Beach Island« , c’est la métaphore qu’elle utilise pour définir le comté. « A chacun son petit paradis », explique-t-elle. « Le comté de Palm Beach offre tellement de sites différents pour séjourner ou pour venir habiter, c’est à chacun son île, à chacun sa ville, son quartier, sa campagne… Entre la grande ville de West Palm Beach, avec ses quartiers modernes et anciens, les villes moyennes de Boca Raton ou Deerfield, des petits villages, des sites plus ruraux, comme Wellington et tout l’ouest du comté, mais aussi des endroits naturels impressionnants, comme Jupiter, mais aussi les comtés de Martin et St Lucie qui sont juste au nord, sans oublier les îles-barrières prestigieuses de Palm Beach, Lake Worth, Jupiter Island… vous avez une offre de sites bien plus diversifiés que dans les comtés de Broward ou Miami-Dade. Il y a aussi des opportunités au niveau immobilier que vous ne pourrez trouver ailleurs. C’est un style de vie, de coups de cœur des uns et des autres. » Et y a-t-il autant de francophones à s’installer que dans les comtés voisins ? « Les Canadiens ont disparu de Lake Worth en tant que communauté : dans les années 1970-80, la moitié de la ville parlait français. Néanmoins depuis plusieurs années, ils achètent un peu partout dans toutes les villes, de Boca à Okeechobee. Des quartiers entiers se mettent ainsi à parler avec l’accent canadien, particulièrement à West Palm ou à Boynton. Les Français aussi. Au départ, nous étions un petit groupe à Palm Beach, et puis d’année en année ça s’accélère. Les retraités vont préférer les endroits tranquilles, alors que les familles vont dans les villes actives. Et puis il y a ceux qui arrivent pour travailler dans un secteur géographique précis, que ce soit dans le nautisme sur la côte, ou bien l’équitation à Wellington, par exemple. Oui, il y a une pression francophone de plus en plus forte, comme partout ailleurs dans le sud de la Floride. »

Michèle accompagne les francophones aussi bien pour la vente que l’achat ou les mises en location de leurs biens immobiliers. « Le plus important avec les courtiers immobiliers, c’est vraiment qu’ils connaissent à 100% les possibilités, mais qu’ils soient tout autant disponibles pour leurs clients afin de bien faire le suivi, et ce jusqu’au closing. Surtout ici à Palm Beach, où généralement les clients sont exigeants et souhaitent avoir la plus grande qualité de service possible. C’est que je leur offre. Je travaille aussi avec des décoratrices francophones, une française et une suissesse avec lesquelles nous pouvons leur proposer un « plus » d’agencement. C’est important de mettre un bien en valeur. Palm Beach est aussi réputée pour tous ses magasins de décoration : c’est un plaisir de travailler ici et dans ces conditions. Notre réseau est important, et on peut, par exemple, facilement trouver des prêts bancaires si les acheteurs en ont besoin. « Et les prix ne sont-ils pas trop élevés ? « Oui ils sont remontés à leur valeur d’avant la crise de 2008, et c’est plutôt une bonne nouvelle : ils augmentent de manière stable – de 5 à 8% par an – et sans effet malsain, sans « bulle ». La Floride a une vraie valeur, et toute personne qui investit ici peut en tirer les bénéfices. Après, il y a des gammes de prix. Si vous voulez acheter la maison de Céline Dion, ou bien les vues sur mer de l’île de Palm Beach… là, oui, ça va vous coûter cher : c’est un des sites les plus riches de la planète ! Mais de mon côté, je propose vraiment des maisons, condos, appartements, pour tous les prix. »

Et le fait d’avoir un voisin-président-des-USA, est-ce positif ou négatif ? « Des personnes évoquent les deux… mais vraiment, de mon point de vue, ce n’est ni l’un, ni l’autre. Ce n’est pas nouveau qu’il y ait des stars à Palm Beach, et le président Kennedy y résidait déjà régulièrement. Il y a certes un pâté de maison où la circulation est difficile, et un pont qui est régulièrement fermé pour laisser passer le président, mais ça n’empêche personne de vivre ! En même temps, on parle de notre petit paradis un peu partout à la télévision, et ça… ça ne fait jamais de mal ! »

MICHELE VASILESCU

+1 561 228 1465 / michelevasilescu@msn.com

www.mypalmbeachisland.com

– Voir aussi : notre guide du comté de Palm Beach



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !