La disparition du premier sous-marin militaire américain élucidée

La disparition du premier sous-marin militaire américain élucidée

En 1864 le premier sous-marin militaire américain a sombré dans le plus grand mystère emportant par le fond les huit premiers sous-mariniers de l’histoire. 150 ans après, une équipe d’ingénieurs de Floride vient d’avancer une explication !

La guerre de Sécession fait toujours couler beaucoup d’encre aux Etats-Unis, et ses mystères déchaînent les passions. C’est au début de cette guerre qu’avait disparu le CSS HL. Hunley après avoir coulé un navire ennemi. Il avait été localisé et sortie de l’eau plus d’un siècle plus tard, en l’an 2000. Et à son bord les squelettes des marins étaient toujours à leurs postes !

Sous-marin CSS HL Hunley renflouage Charleston 2000

Sous-marin CSS HL Hunley renflouage Charleston 2000

Rachel Lance et une équipe d’ingénieurs du centre recherche militaire naval de Panama City en Floride s’est penché sur cette mystérieuse disparition. Elle a construit un modèle réduit au 1/6e, puis l’a soumis à des ondes de chocs. Un des essais, l’explosion d’un baril rempli de poudre noire à l’extérieur du navire (d’une pression de l’ordre d’une dizaine de mégapascals) a entraîné une onde de choc à l’intérieur du navire d’une valeur de 160 kilopascals. Une pression suffisante pour provoquer un blast pulmonaire chez les marins qui ont eu littéralement le souffle coupé et les poumons détruits, sans avoir le temps de s’extraire du sous-marin.



Related Articles

Le fils de la consule du Canada risque d’être jugé par un tribunal pour adultes de Miami

Mercredi 8 avril au matin, Marc Wabafiyebazu, fils de la consule du Canada (qui a survécu à l’épisode tragique qui s’est déroulé la semaine dernière, lors duquel son frère aîné et un dealer ont trouvé la mort) a comparu pour la première fois devant la juge Angelica Zayas du tribunal pour mineurs de Miami. Curt Obront, avocat de Marc Wabafiyebazu, a précisé que dans tous les cas son client plaiderait « non-coupable ». La procureure Marie Mato a précisé que si le grand jury décidait (dans les jours prochains) de son jugement pour ces faits, malgré ses 15 ans, son cas serait alors directement transmis à la justice criminelle ordinaire de l’Etat de Floride, celle qui juge les adultes. Il risque ainsi une peine de prison

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !