Miami : Le « seigneur du Dark Web » français Gal Vallerius sera jugé le 29 mai

Miami : Le « seigneur du Dark Web » français Gal Vallerius sera jugé le 29 mai

Suspecté d’être l’un des principaux trafiquants de drogue du « dark web » (les sites internet non-référencés), le Franco-israélien (résidant à Pluquellec en Bretagne) Gal Vallerius, 35 ans, avait été interpellé à l’aéroport d’Atlanta le 31 août dernier, alors qu’il mettait pour la première fois le pied sur le sol américain, en l’occurence pour se rendre à un concours de barbe au Texas. Un mandat d’arrêt avait été émis à son encontre par un juge de Miami, sur requête du DEA (la police des stupéfiants).

Gal Vallerius.

Son procès s’ouvrira le 29 mai janvier à Miami, un délai souhaité par Me Anthony J. Natale, l’un de ses avocats, afin d’avoir le temps d’étudier tous les éléments de l’accusation contre son client.

Après avoir grandi en Israël où son père était policier, et fils d’une Bretonne, M. Vallerius était jusqu’à son arrestation un résident « sans histoire » du petit village de Plusquellec, où il est le voisin du maire, et où il roule en Twingo (!) : aucun signe de marginalité hormis sa remarquable barbe, qu’il va ainsi exhiber régulièrement lors de concours internationaux. Mais lors de son interpellation, il a bien admis être un utilisateur régulier du logiciel Tor et de la plateteforme du dark web DreamMarket, considérée par les agents comme un supermarché de la vente de drogue en ligne. La police le suspecte d’être « Oxymonster », l’un des piliers de ce site internet sous-terrain, et de s’y livrer à du trafic de drogue en « vente par correspondance ». La DEA lui attribue la possession d’un compte ou 500 000$ de bitcoins (la monnaie internet) ont été découverts. Par la suite, la police judiciaire de Rennes (Bretagne) avait perquisitionné le domicile du suspect afin de collaborer avec la justice floridienne, et y avait trouvé 52000 euros dissimulés à plusieurs endroits de la maison, de la cocaïne et autres drogues.

La DEA est donc persuadée d’avoir mis la main sur une sorte de « Pablo Escobar 2.0 », ou une « French Connexion du XXIème siècle ». Néanmoins, depuis son arrestation et son transfert à Miami, Gal Vallerius plaide non-coupable et il a demandé à plusieurs reprises sa remise en liberté sous caution qui lui a été refusée. Il encoure une peine de prison à vie, et sa nationalité étrangère n’a pas joué en sa faveur. S’il changeait de défense et plaidait coupable, il encourrerait un minimum de 10 ans de prison.

Alexandre Cazes

Alexandre Cazes. Photo : Facebook.

Deux éléments sont certains : Gal Vallerius est d’une part un petit génie de l’internet, et en plus il parle 17 langues, ce qui peut y favoriser… le commerce. Après « l’affaire Cazes », Vallerius aurait probablement dû utiliser ses talents pour vendre des aspirateurs sur internet. En effet, le 5 juillet dernier , deux mois avant Vallerius, Alexandre Cazes, un petit génie québécois de 25 ans fondateur du site AlphaBay (également sur le dark net) s’était fait arrêter à Bangkok (Thaïlande) où il vivait, après une enquête coordonnant les polices de 25 pays. Originaire de Trois-Rivières (Qc), Alexandre Cazes avait amassé 23 millions de dollars grâce à sa plateforme où se déroulaient des ventes de drogues et d’armes ; une sorte de « E-Bay » en version criminelle. Il s’est suicidé le 12 juillet dans sa cellule quelques heures avant son transfert devant un juge américain.

A l’heure où le gouvernement fédéral des Etats-Unis est remonté contre la dramatique recrudescence d’overdoses dans le pays, espérons pour Gal Vallerius qu’il a caché dans sa barbe de sérieux éléments de défense…

Documents de justice :

L’accusation contre Gal Vallerius

L’ordonnance de renvoi de Gal Vallerius

 

investus vincent ricaud immobilier floride sarasota

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !